Posts tagged ‘PALESTINE’

21 juillet 2014

Solidarité avec Gaza :Déclaration des organisations palestiniennes des arts de la scène ( le Yes théatre d’Hébron sera a Saint jeande la Ruelle, Salle des fetes le 02 Octobre à 20h Spectacle et repas de solidarite )

 

Solidarité avec Gaza

Déclaration des organisations palestiniennes des arts de la scène

Nous, travailleurs culturels qui représentons la majorité des organisations palestiniennes des arts de la scène, condamnons l’attaque israélienne en cours, l’agression sur Gaza, les assassinats aveugles et les mutilations de nombreux civils, dont beaucoup de femmes et d’enfants.

En tant qu’artistes, notre arme la plus puissante est notre capacité à jouer, rêver et imaginer. Les forces d’oppression craignent cette arme parce que tant que nous sommes capables d’imaginer une autre réalité, nous avons le pouvoir d’aspirer à cette réalité –une Palestine libre et juste.

Israël présente le massacre en cours comme une guerre entre Israël et le Hamas, par une odieuse campagne médiatique tendant à faire des opprimés les attaquants. La dernière attaque d’Israël contre Gaza est un crime qui doit être compris dans le contexte de l’occupation et de l’apartheid perpétrés par Israël. Depuis plus de 60 ans, les Palestiniens ont été systématiquement privés de leur terre, de leur eau et de leur liberté de mouvement. La construction de colonies se poursuit, un mur est érigé sur des terres occupées et Gaza est sous le coup d’un blocus suffocant depuis plus de six ans.

Nous avons des partenaires qui, en dépit de toutes les épreuves, continuent à travailler à Gaza par la musique, le théâtre, les représentations, pour concevoir, traiter, éduquer et mobiliser. Nous sommes à leurs côtés et nous vous demandons de faire de même.

Tandis que les gouvernements tournent une fois de plus le dos, des gens élèvent la voix dans le monde entier ; ils descendent dans les rues et refusent de laisser les habitants de Gaza souffrir en silence. Nous incitons nos collègues, amis et partenaires à ne pas garder le silence et à nous rejoindre dans notre protestation.

Nous en appelons au monde pour faire pression sur Israël afin que cesse le siège de Gaza.

Nous faisons un appel spécial à nos collègues artistes et aux organisations culturelles pour qu’ils et elles condamnent l’agression qui sévit à Gaza et l’occupation de la Palestine, par des pétitions, des manifestations et des déclarations. Au-delà de cela, nous vous recommandons à tous d’agir en soutenant le boycott culturel et universitaire d’Israël (PACBI), refusant de ce fait d’être complice de l’occupation et l’apartheid.

Ensemble, nous pouvons retourner le désespoir en détermination et les forces de division en unité. Nous en avons le pouvoir.

Les soussignés sont membres fondateurs du PPAN, Le Programme Palestinien des Arts de la Scène.

Al-Harah Theatre:www.alharah.org

The Magnificat Association:www.magnificat.custodia.org

The Edward Said National Conservatory of Music:http://ncm.birzeit.edu/en

Al Kamandjati Association:www.alkamandjati.com

Theatre Day Productions:www.theatreday.org

Yes Theatre:www.yestheatre.org

The Palestine Circus School: http://www.palcircus.ps

The Freedom Theatre:www.thefreedomtheatre.org

Popular Art Center:http://www.popularartcentre.org

El Funoun Dance Troupe:www.el-funoun.org

Ashtar Theatre:www.ashtar-theatre.org

Traduction : ATL Les Amis du Théâtre de la Liberté de Jénine

Étiquettes : ,
11 juillet 2014

Brigades Internationales Unadikum (Communiqué qui arrive de Gaza des internationaux présents sur place)

Brigades Internationales Unadikum (Communiqué qui arrive de Gaza des internationaux présents sur place)
publié le mercredi 9 juillet 2014.‪#‎GazaUnderAttack‬

20140708_113451-300x221

SOLIDARITÉ INTERNATIONALE SOUS LES BOMBES SIONISTES SUR GAZA

Les agressions continues et impunies contre la Palestine, en particulier contre la bande de Gaza ont conduit les militants internationaux à faire entendre leur voix et à protester en solidarité avec le peuple palestinien. Rien que pendant les dernières 24 heures, plus de 80 attaques aériennes ont été infligées par les forces d’occupation, se soldant par l’assassinat d’un civil et plus de 50 blessés à des degrés divers de gravité, en majorité des femmes et des enfants.

Ce 8 juillet a été organisé devant le siège de l’ONU de Gaza, une conférence de presse à laquelle ont participé des militants de différentes nationalités qui, avec l’aval et l’appui de dizaines d’organisations et de mouvements de solidarité de leurs pays respectifs, ont lu – tandis que les explosions de bombes sionistes lancées depuis des F16 retombaient dans l’air matinal gazaoui – une déclaration commune, dont la teneur était principalement la suivante :

« Les Palestiniens sont unis dans la résistance et les peuples solidaires du monde entier à leur côté expriment leur appui et leur donnent ainsi plus de force dans leur juste lutte contre le cruel occupant. Nous exigeons de tous les gouvernements l’application de sanctions économiques contre Israël, ce qui se fait légalement contre les États qui ne respectent pas le droit international, les résolutions de l’ONU et la Convention de Genève. Nous exhortons aussi les organisations de droits humains et les personnes conscientes de par le monde à condamner les crimes contre l’humanité qu’Israël commet impunément contre le peuple palestinien, et nous demandons qu’ils agissent là où il sont, en résistance à cette injustice et pour promouvoir la solidarité avec la souffrance de tout un peuple. »

Préalablement à cette action de solidarité internationale – et comme cela se produit maintenant dans toute la bande de Gaza – les rues ont été envahies par une manifestation contre les forces d’occupation qui est allée jusqu’au siège de l’ONU. Cette manifestation unitaire de tous les partis de gauche de Gaza a exigé de l’ONU et de toute la communauté internationale d’arrêter le massacre du peuple palestinien aux mains du régime sioniste. Le camarade Manu Pineda, des Brigades Unadikum, représentant des mouvements pro palestiniens et des organisations de défense des droits humains, invité à prononcer quelques mots face à la foule, a fait montre du fort soutien que les peuples dignes du monde apportent à la juste et héroïque lutte du peuple palestinien, dénonçant aussi la complicité des mal nommées « démocraties » occidentales qui fournissent et financent l’armement sioniste avec lequel sont massacrés des enfants, des femmes et des hommes à Gaza et en Cisjordanie. Il a enfin dénoncé le silence de la communauté internationale et des organisations internationales, qui devraient engager des actions concrètes contre les crimes de guerre commis par Israël en totale impunité alors que leur passivité permet cette barbarie.

NOUS, LES PEUPLES DU MONDE, AVONS LA VOIX QUI EST REFUSÉE AUX PALESTINIENS

C’est pour cette raison que nous prenons la parole, pour rompre le silence qui permet à Israël de violer les droits humains des Palestiniens, comme les tiens, au mépris du droit international.

Nous devons tous agir maintenant, pour que notre silence n’ouvre pas la voie à Israël pour une nouvelle escalade de son opération « protégeons nos frères », dont nous pouvons craindre, face à l’intensification de sa violence, qu’elle n’aboutisse à un massacre terrible d’une ampleur inimaginable.

Les assassinats en Cisjordanie, l’occupation de territoires par des tanks, le survol par avions, drones, hélicoptères de guerre, les invasions violentes, les arrestations indiscriminées et arbitraires de civils, la remise en détention de prisonniers libérés, l’alimentation forcée de grévistes de la faim, la violence incontrôlée des colons, comme les bombardement quotidiens de Gaza, les attaques de paysans et de pécheurs, les assassinats ciblés depuis des avions sans pilote, rappellent le précédent des offensives israéliennes de 2008 et 2012.

Israël justifie la violente opération actuelle par la mort de trois jeunes colons israéliens en territoire sous contrôle israélien en Cisjordanie. Ces morts n’ont été revendiquées par aucune organisation politique palestinienne et de leur participation supposée, Israël n’a apporté aucune preuve.

Ce n’est rien d’autre qu’une opération destinée au châtiment collectif de la population et à porter un coup à la formation d’un gouvernement d’unité via la réconciliation entre les principaux mouvements politiques de Palestine. Cette opération est faite pour imposer par la force, par la peur et par les armes, l’opposition du gouvernement israélien à la réconciliation nationale palestinienne.

Nous sommes aux côtés des Palestiniens victimes, qui se sont engagés eux-mêmes comme acteurs de ce difficile processus de construction de l’unité nationale et nous disons à nos gouvernements et à l’opinion publique mondiale que nous nous opposons à toute complicité avec les tentatives illégales d’Israël de détruire cet accord vital.

Le silence continu de la communauté internationale donne le feu vert à Israël.

Les Palestiniens sont unis dans la résistance et les peuples solidaires du monde entier à leur côté expriment leur appui et leur donnent ainsi plus de force dans leur juste lutte contre le cruel occupant. Nous exigeons de tous les gouvernements l’application de sanctions économiques contre Israël, ce qui se fait légalement contre les États qui ne respectent pas le droit international, les résolutions de l’ONU et la Convention de Genève. Nous exhortons aussi les organisations de droits humains et les personnes conscientes de par le monde à condamner les crimes contre l’humanité qu’Israël commet impunément contre le peuple palestinien, et nous demandons qu’ils agissent là où il sont, en résistance à cette injustice et pour promouvoir la solidarité avec la souffrance de tout un peuple.
Traduction SF pour CCIPPP

ASSOCIATIONS réseau International International juif anti-sioniste – résistance ROSEANNA Centre d’Amérique latine-Palestinian populaire – CRPLP brigades internationales Unadikum mission diplomatique International droits humains islamique ABUJNA Abu Jihad palestinien News Agency État espagnol RESCOP Marina Albiol – MEP Javier Couso – MEP Sara Vila – membre Parlement de Catalunya Carlos Taibo, professeur de l’Universidad Autónoma, Madrid Lucia Rivas Lara, professeur titulaire de l’UNED Comité de solidarité avec la cause arabe Association Pro droits de l’homme de l’Andalousie l’alternative de l’intersyndicale de Catalunya – IAC
Izquierda Unida IU parti communiste du pays Espagne P.C.E. Association Turab BDS Catalunya BDS Valencia BDS – Galiza PEBAI – BDS académique pour la paix palestinien ISM État espagnol Komite Internazionalistak Association avec groupe de dignité Association paix maintenant de coopération Sevilla – Palestine Association Interpueblos de Cantabria Comité de solidarité avec les peuples Association d’amitié cubaine hispanique femmes dans les conflits zone – Ateneo républicain de l’île, le M.Z.C. de Col, lectiu Marc 8. Action de solidarité d’Alcoi avec l’étudiant de coordonnateur bolivarienne des peuples opprimés – section de l’ASPO syndicat CCOO-UNED Unadikum Espagne VENEZUELA Universidad Bolivariana de Venezuela – « Hugo Chávez » communal national front « Simon Bolivar » bolivarienne commandement national de Telecomunicaciones CANTV.
Adresse des mouvements sociaux du PSUV.
Bataille salle « Ezequiel Zamora » mouvement anti-impérialiste voix des techniques de tables de télécommunications CANTV Commission permanente sur les droits de l’homme – LegCo – adjoint José Varela.
Front des pêcheurs « Benita Chirinos » agriculteur de la chambre du Conseil socialiste populaire communale José Mª Vargas mouvement 13 réseau culturel jeunesse Vargas état actuel travailleurs front national révolutionnaire mouvement bolivarien des personnes d’ascendance africaine Vargas.
Unadikum Venezuela Chili Fédération Palestine Chili casques bleus – Chili observateur et défenseurs des droits de l’homme – Chili (ODDH) Action communiste prolétaire (PCAP) Comité démocratique parti palestinien – Palestine démocratique des comités Chili – Amérique latine Amal Chili ONG Comité Chileno de Solidaridad con Palestine Union générale étudiants palestiniens du Chili (GUPS) orchestre « Inspiration palestinien pour tous les jeunes arabes de Palestiniens arabes Union Valdivia pour Temuco palestiniens de 1948 » enfants et petits-enfants de mémoire (Organisation de Internacional-Chili) Chili UNADIKUM

Collectif José Revueltas – Juarez de Mexico – Chihuahua – ISM France Mexique France Palestine Solidarite UNADIKUM France Italie UNADIKUM Italie URUGUAY Comité Palestine libre COSTA RICA Costa Rica avec Palestine Argentine réseau juif international anti-sioniste – Argentine et des centaines de personnes qui ont rejointhttp://www.asociacionunadikum.org/solidaridad-internacional-bajo-las-bombas-sionistas-contra-gaza/ individuellement (Traduit par Bing)
Photo : SOLIDARIDAD INTERNACIONAL bajo las BOMBAS SIONISTAS contra GAZA Las continuas e impunes agresiones contra Palestina, y especialmente contra la franja de Gaza -dónde sólo durante la últimas 24 horas se sufrieron más de 80 ataques aéreos de las fuerzas de ocupación con el lamentable saldo de un civil asesinado y más de 50 heridos de diversa gravedad, la mayoría mujeres y niños- ha llevado a los activistas internacionales a alzar su voz de protesta en solidaridad con el pueblo palestino. Este 8 de Julio se organizó frente a la sede de la ONU, en la ciudad de Gaza, una conferencia de prensa donde participaron activistas de diversas nacionalidades, quienes avalados con el apoyo de decenas de organizaciones y movimientos de solidaridad en sus respectivos países leyeron -mientras las explosiones de las bombas sionistas lanzadas desde F16s retumbaban en el aire de la mañana gazatí- una declaración conjunta donde se expresaba, entre otros puntos, lo siguiente: “Los palestinos están unidos en la resistencia, y los pueblos solidarios de todo el mundo, de pie junto a ellos y alzando sus voces en apoyo, les darán todavía más fuerza en su justa lucha contra el cruel ocupante. Por ello exigimos a todos los gobiernos la imposición de sanciones económicas contra Israel, la respuesta legal que se aplica contra los estados que no respetan el derecho internacional, las resoluciones de la ONU y la Convención de Ginebra. También exhortamos a las organizaciones de derechos humanos y personas de buena conciencia en todas partes del planeta, a que condenen los crímenes de lesa humanidad que Israel comete impunemente contra el pueblo palestino, y pedimos que tomen acciones en sus comunidades para resistir esta injusticia y promover la solidaridad con el sufrimiento de un pueblo entero” Previo a esta actividad de solidaridad internacional -y como ocurre ahora en toda la franja- las calles fueron tomadas por una manifestación en contra de las fuerzas ocupantes, en este caso la concentración llegó hasta la sede de la ONU. Esta demostración unitaria de todos los partidos de izquierda de Gaza exigió a la ONU y a toda la comunidad internacional que detengan la masacre contra el pueblo palestino a manos del régimen sionista. El compañero Manu Pineda, de Brigadas Unadikum, en representación de los movimientos pro palestinos y organizaciones defensoras de los derechos humanos, fue invitado a dar unas palabras frente a la multitud, allí manifestó el gran apoyo que los pueblos dignos del mundo brindan a la justa y heroica lucha del pueblo palestino, denunciando también la complicidad de las mal llamadas “democracias” occidentales que suministran y financian las armas sionistas con las cuales son masacrados los niños, mujeres y hombres en Gaza y Cisjordania. Denunció también el silencio de la comunidad y de los organismos internacionales, los cuales deberían tomar acciones concretas contra los crímenes de guerra que Israel comete con total impunidad y sin embargo permiten con su pasividad esta terrible barbarie. LOS PUEBLOS DEL MUNDO TENEMOS LA VOZ QUE A LOS PALESTINOS SE LES NIEGA Por esto la alzamos hoy para romper el silencio que permite a Israel violar los derechos humanos de los palestinos, y también los tuyos, irrespetando la ley y el derecho internacionales. Todos debemos actuar ahora, para que nuestro silencio no se convierta en un pase libre que le permita a Israel escalar su operación « Protectores de Nuestros Hermanos », cuya intensificación de la violencia nos hace temer que pueda acabar en una terrible masacre de inimaginables proporciones. Los asesinatos en Cisjordania, la ocupación de territorios con tanques, los sobrevuelos de aviones, drones y helicópteros de guerra, las invasiones violentas, los arrestos indiscriminados y arbitrarios de civiles, las nuevas detenciones de prisioneros liberados, la alimentación forzada aplicada a los huelguistas de hambre, la violencia incontrolada de los colonos, así como también los bombardeos diarios contra Gaza , los ataques a campesinos y pescadores, los asesinatos selectivos desde aviones no tripulados, que recuerdan los precedentes de las ofensivas israelíes de 2008 y 2012. Israel justifica la violenta operación actual con la muerte de tres jóvenes colonos israelíes en territorio bajo control israelí en Cisjordania, muertes que no han sido reclamadas por ninguna organización política palestina, y de cuya supuesta participación Israel no ha aportado ninguna prueba para. Esto no es más que una operación predestinada al castigo colectivo contra la población y para golpear la formación del gobierno de unidad tras la reconciliación entre los principales movimientos políticos de Palestina. Esta operación se utiliza para imponer por la fuerza, mediante el miedo y las armas, la oposición del gobierno israelí a la reconciliación nacional palestina. Nosotros acompañamos a los palestinos quienes son las víctimas, y quienes se han comprometido a sí mismos como actores en este difícil proceso de construcción de la unidad nacional, y le decimos a nuestros gobiernos y a la opinión pública mundial, que nos oponemos a cualquier complicidad con los intentos ilegales de Israel por destruir este vital acuerdo. El silencio continuo de la comunidad internacional da luz verde a Israel. Los palestinos están unidos en la resistencia, y los pueblos solidarios de todo el mundo, de pie junto a ellos y alzando sus voces en apoyo, les darán todavía más fuerza en su justa lucha contra el cruel ocupante. Por ello exigimos a todos los gobiernos la imposición de sanciones económicas contra Israel, la respuesta legal que se aplica contra los estados que no respetan el derecho internacional, las resoluciones de la ONU y la Convención de Ginebra. También exhortamos a las organizaciones de derechos humanos y personas de buena conciencia en todas partes del planeta, a que condenen los crímenes de lesa humanidad que Israel comete impunemente contra el pueblo palestino, y pedimos que tomen acciones en sus comunidades para resistir esta injusticia y promover la solidaridad con el sufrimiento de un pueblo entero. ASOCIACIONES INTERNACIONALES International Jewish Anti-Zionist Network -IJAN Centro de Resistencia Popular Latinoamericano Palestino – CRPLP Brigadas Internacionales Unadikum Misión Diplomática Internacional de Derechos Humanos Islámicos ABUJNA Abu Jihad Palestinian News Agency ESTADO ESPAÑOL RESCOP Marina Albiol – Eurodiputada Javier Couso – Eurodiputado Sara Vila – Miembro parlamento de Catalunya Carlos Taibo, Profesor de la Universidad Autónoma, Madrid Lucía Rivas Lara, Profesora Titular de la UNED Comité de Solidaridad con la Causa Árabe Asociación Pro Derechos Humanos de Andalucía La Intersindical Alternativa de Catalunya- IAC Izquierda Unida IU Partido Comunista de España P.C.E. Asociación Turab BDS Catalunya BDS País Valencia BDS-Galiza PEBAI – BDS Académico por Palestina ISM Estado Español Komite Internazionalistak Asociación Paz con Dignidad Asociación Paz Ahora Grupo de Cooperación Sevilla – Palestina Asociación Interpueblos de Cantabria Comité de Solidaridad con los Pueblos Asociación de Amistad Hispano Cubana Mujeres en Zona de Conflicto – M.Z.C. Ateneo Republicano de la Isla El Col,lectiu 8 de Març. d ‘Alcoi Acción Solidaria con los Pueblos Oprimidos – ASPO Sección Sindical CCOO-UNED Unadikum España VENEZUELA Universidad Bolivariana de Venezuela – Coordinadora Bolivariana Estudiantil “Hugo Chávez” Frente Nacional Comunal “Simón Bolívar” Comando Nacional Bolivariano de Telecomunicaciones CANTV. Dirección de Movimientos Sociales del PSUV. Sala de Batalla “Ezequiel Zamora” Movimiento Voces Antiimperialistas Mesas Técnicas de Telecomunicaciones CANTV Comisión Permanente de Derechos Humanos – Consejo Legislativo – Diputado José Varela. Frente de Pescadores “Benita Chirinos” Frente Campesino del Estado Vargas Casa del Poder Popular Socialista Consejo Comunal José Mª Vargas Movimiento 13 Red Cultural Juvenil Estado Vargas Corriente Nacional de Trabajadores Revolucionarios Movimiento Bolivariano de Afrodescendientes. Unadikum Venezuela CHILE Federación Palestina de Chile Cascos Azules- Chile Observadores y Defensores de Derechos Humanos – Chile (ODDH) Partido Comunista Acción Proletaria (PCAP) Comité Democrático Palestino – Chile Comités por Palestina democrática – América Latina Amal Chile ONG Comité Chileno de Solidaridad con Palestina Unión General Estudiantes Palestinos de Chile (Ugep chile) Banda Musical “Inspiración 1948” Palestina para Todos Juventud árabe por palestina de Valdivia Unión Arabe por Palestina de Temuco Hijos y nietos por la memoria (Organización de dd.hh.-Chile) UNADIKUM Chile MEXICO Colectivo José Revueltas- ciudad de Juárez – Chihuahua- México FRANCIA ISM Francia Palestine Solidarité UNADIKUM Francia ITALIA UNADIKUM Italia URUGUAY Comité Palestina Libre COSTA RICA Costa Rica con Palestina ARGENTINA Red Judía Internacional Antisionista – Argentina Y centenares de personas que se han adherido a título individual

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Étiquettes : ,
23 juin 2012

Human Rights Petition: M. Platini – Président de l’UEFA: Revenez sur votre décision d’organiser l’Euro Espoirs 2013 en Israël.

Human Rights Petition: M. Platini – Président de l’UEFA: Revenez sur votre décision d’organiser l’Euro Espoirs 2013 en Israël. | Change.org.

21 mai 2012

Jerusalem Alquds Conflicts between Palestinian and Israelis 20-05-2012 – YouTube

20/05/2012 – De milliers de colons, escortés par leur police, ont célébré l’occupation sioniste d’Al Quds, faisant l’apologie de l’apartheid et du nettoyage ethnique en toute impunité

.

 

Jerusalem Alquds Conflicts between Palestinian and Israelis 20-05-2012 – YouTube.

Étiquettes : , ,
19 mai 2012

Boycott politique de l’Euro 2012, Boycott sportif de l’Euro 2013 (U21)

Dans moins d’un mois va débuter la plus importante compétition de football au niveau continental, le Championnat d’Europe des Nations 2012 de l’UEFA (Euro 2012) dont la quatorzième édition a lieu cette année en Pologne et en Ukraine. Si Varsovie accueillera le match d’ouverture le 8 juin, tous les yeux d’Europe voire du monde seront rivés le 1er juillet vers Kiev pour la finale qui couronnera la meilleure équipe du tournoi.

Indignation sélective

A l’heure où les championnats nationaux se terminent et que tout semble prêt pour laisser place à l’événement sportif de l’année derrière les Jeux Olympiques d’été de Londres, une polémique se fait actuellement entendre au sein du Vieux Continent : celle d’un éventuel boycott politique de la compétition.
En effet, les responsables politiques se posent actuellement la question quant à leur présence ou non aux matchs se déroulant en Ukraine, pour dénoncer ce que subit depuis plusieurs mois l’ex-première ministre Ioulia Timochenko. Condamnée en octobre 2011 à sept ans de prison pour abus de pouvoir, l’icône de la Révolution Orange de 2004 est également accusée de détournement de fonds et d’évasion fiscale. L’Union Européenne voit un motif politique dans cette condamnation et ces accusations compte tenu de sa forte rivalité avec le président actuel Ianoukovitch. L’UE fait ouvertement pression pour exiger la libération de cette principale opposante au pouvoir actuel, pression qui s’est accrue par ailleurs depuis qu’elle s’est mise en grève de la faim du 20 avril au 8 mai 2012 pour dénoncer les violations qu’elle subit en prison.

Même si aucune personnalité française ne s’est exprimée pour le moment sur le sujet, du fait du contexte électoral actuel, le débat divise profondément la classe politique européenne. Si certains ont ouvertement affirmé la non-participation catégorique à l’événement, d’aucuns hésitent à prendre clairement position. Parmi les arguments citées par les plus indécis sont évoqués la mauvaise réputation injuste qui pourrait toucher la Pologne, pays co-organisateur de la compétition, ou bien l’existence d’instruments beaucoup plus efficaces et pertinents que le boycott, tels que la suspension d’accords, notamment ceux de type commerciaux, supposant implicitement que politique et sport ne devraient pas se mélanger. [1]

Boycott politique de l’Euro 2012 ou sanctions à l’égard du régime ukrainien, tous s’indignent d’une manière ou d’une autre en ce qui concerne le sort de Timochenko. Ces mêmes personnalités politiques restent étonnamment silencieuses par rapport à une autre situation relativement similaire :

En 2013 est prévu le déroulement de la même compétition européenne, réservée celle-ci aux espoirs du ballon rond – les joueurs de moins de 21 ans – en Israël, dont les prisons ont récemment été ébranlées par un mouvement massif de désobéissance non-violente lancé le 17 avril : des milliers de prisonniers palestiniens se sont mis en grève de la faim durant près d’un mois afin d’obtenir leurs droits humains les plus élémentaires longtemps déniés par les autorités israéliennes : visites des proches, accès à l’information, à l’éducation, amélioration des soins médicaux. La mise à terme des pratiques cruelles que sont la détention administrative et l’isolement carcéral qui violent de façon flagrante le droit international faisaient également partie des revendications principales.
Aucune déclaration ni menace de boycott ne se sont faites entendre alors que la phase finale aura lieu dans tout juste un an. Classique deux poids deux mesures dès lors qu’il s’agit du sort de palestiniens.

Et si Lionel Messi ou Cristiano Ronaldo étaient des prisonniers palestiniens ?

De plus, contrairement à ce qui se passe en Ukraine, l’aspect sportif et même footballistique était foncièrement présent dans ce mouvement généralisé de grève de la faim dans la mesure où parmi ces prisonniers se trouvait une vedette du football palestinien, membre de la sélection nationale, Mahmoud Sarsak. Après 4 semaines de privation de toute forme de nourriture et de liquide – sauf l’eau – le jeune homme de 25 ans, est tombé gravement malade et a été hospitalisé.

Vivant dans le camp de réfugiés de Rafah au sud de la Bande de Gaza, alors qu’il s’apprêtait à rejoindre l’Equipe de Palestine de football en Cisjordanie, via le checkpoint d’Erez, Mahmoud est arrêté par les soldats de l’occupation en juillet 2009. Malgré l’autorisation officielle qui lui a été fournie par l’Autorité Palestinienne, les soldats estiment qu’il représente une menace pour Israël, l’enferme en prison et est toujours incarcéré depuis maintenant 3 ans en vertu de la loi dite des « combattants illégitimes ». Et selon le principe de la détention administrative, qui permet à l’occupant israélien d’arrêter tout palestinien sans aucune inculpation officielle, ni présentation devant quelconque organe judiciaire, ni raison fournie aux proches. Une véritable épée de Damoclès au-dessus de la tête des nationalistes et militants des droits humains. [2]

Arrêtons-nous un instant et imaginons l’une des stars du football en Europe, Lionel Messi ou Cristiano Ronaldo arrêtés sans raison légitime, depuis trois ans, entamant une grève de la faim pour faire valoir ses droits les plus fondamentaux. Comment aurait réagi le monde face à cela ? Probablement que l’affaire ferait la une de tous les journaux, que tous les supporters y compris ceux de leur club adversaire porteraient des T-shirts ou des badges de soutien, probablement que les puissantes organisations sportives telles que la FIFA ou l’UEFA feraient pression sur le gouvernement responsable de cette injustice pour libérer la star du ballon rond. Mais les palestiniens, eux sont condamnés à sacrifier leur vie pour s’attirer l’attention du monde. [3]
Bien que que les revendications de Mahmoud s’inscrivent dans celles défendues par le mouvement général de grève de la faim, lui a, en réalité, commencé sa lutte un mois avant, le 19 mars, suite aux grèves de ses compatriotes successifs Khader Adnan, Hana Shalabi, Thaer Halahleh et Bilal Diab. Il a aussi rejeté l’accord trouvé le 14 mai entre les autorités pénitentiaires israéliennes et les représentants des prisonniers. Et donc à l’heure où l’on publie ce texte Mahmoud entame son soixantième jour sans nourriture.*

Quant aux mesures gagnées par l’accord du 14 mai, l’association de défense des prisonniers Addameer, à travers un communiqué, se dit « préoccupée par le fait que cet accord ne soit pas très explicite en ce qui concerne la détention administrative, qui est une violation du droit international et qui devrait être purement et simplement supprimée. Elle souligne par ailleurs qu’Israël, à de nombreuses autres occasions, n’a pas respecté ses engagements, et repris d’une main ce qui avait été donné de l’autre. ». [4]

Comme nous le rappelle Ameer Makhoul, la bataille des prisonniers est « un combat contre le projet colonialiste dans son ensemble et pas seulement contre l’un de ses outils. » [5]. Elle ne doit pas nous faire oublier que la colonisation emprisonne la population palestinienne sous d’autres formes illégales, qui ont un impact majeur sur le sport palestinien: les checkpoints et contrôles réguliers qui rendent très difficiles les rencontres sportives entre équipes des villes du Nord et Sud de la Cisjordanie (pourtant de taille comparable à celle d’un département français) tandis que le blocus imposé dans la bande de Gaza interdit tout développement des infrastructures et comme dans le cas de Mahmoud, toutes sorties des talentueux sportifs gazaouis pour aller représenter leur nation à l’étranger. [6]

Pour un boycott sportif de l’Euro 2013

Toute personne de bonne conscience favorable à un boycott politique de l’Euro 2012, afin de délégitimer le régime ukrainien pour son acharnement sur Mme Timochenko, devrait donc de facto encourager un boycott sportif de l’Euro 2013 contre Israël, pays qui viole impunément le droit international et les résolutions de l’ONU depuis plus de soixante ans.
Si le courage de Mahmoud Sarsak et celui des prisonniers nous ont fait prendre conscience de l’impérativité d’inclure leur lutte dans la campagne BDS internationale, [7] il est également crucial d’agir en faveur du boycott de la prochaine édition de ce championnat d’Europe des moins de 21 ans, comme l’ont annoncé un groupe international de footballeurs militants the Football Beyond Borders (Football au-delà des frontières – FBB – une organisation internationale dirigée par des étudiants). [8]

Il s’agit certes d’une compétition de moindre envergure que celle des équipes nationales principales mais elle représente une porte ouverte pour Israël vers l’organisation d’un tournoi majeur du type coupe du monde dans un futur proche, synonyme de normalisation définitive des relations avec le régime sioniste, à l’échelle mondial.

Comme systématiquement dans la stratégie générale de BDS, appuyons nous sur les récentes conclusions du Tribunal Russell sur la Palestine, réuni en novembre 2011 lors de sa 3ème session au Cap, qui démontrent que le régime discriminatoire israélien vis-à-vis de la population palestinienne dans son ensemble mérite la qualification d’apartheid, et ce de façon comparable, non pas dans la forme mais dans le fond, au régime sud-africain des années 1948 à 1994, pour rendre inévitable la question du boycott de l’événement. [9]
Dans les années 1980, l’ensemble de la communauté internationale rejetait la politique d’apartheid et le boycott sportif faisait consensus. Il suffit de relire l’allocution du Directeur Général de l’UNESCO à la Conférence internationale sur le boycottage de l’Afrique du Sud dans les sports pour s’en convaincre. Dans ce discours il rappelait la Résolution adoptée par la comité intergouvernemental pour l’Education Physique et le Sport.

Celle-ci invitait « les Etats et toutes les organisations intergouvernementales et non gouvernementales à entreprendre tous les efforts pour veiller au respect du principe olympique de non-discrimination, des principes condamnant l’apartheid formulés par l’ONU, et à ces fins, à prendre toutes les mesures de nature à décourager la participation de leurs ressortissants aux épreuves sportives organisées dans les pays pratiquant une politique d’apartheid, et aux rencontres sportives avec des personnes ou des équipes représentant ces pays ».
Et concluait : « Il s’agit ainsi de boycotter, non le sport mais le racisme. Précisément pour rendre au sport toute la noblesse de sa vocation. C’est pour œuvrer dans un tel sens que se tient votre Conférence. Et c’est pourquoi, au nom de nos espoirs communs, je vous souhaite le plus franc des succès. » [10]

*en date du 17/05/2012

[1] Ukraine: l’Europe hésite sur un boycott politique de l’Euro-2012 de foot http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20120514.AFP6138/ukraine-l-europe-hesite-sur-un-boycott-politique-de-l-euro-2012-de-foot.html
[2] Al Haq Human Rights
[3] What If Kobe Bryant Were an Imprisoned Palestinian Soccer Player? http://www.thenation.com/blog/167827/what-if-kobe-bryant-was-imprisoned-palestinian-soccer-player
[4] Progress for Prisoners’ Movement: Palestinian Prisoners’ Mass Hunger Strike Concludes After Agreement is Reached http://www.addameer.org/etemplate.php?id=481
[5] Ameer Makhoul : « Pour quoi se battent les prisonniers politiques palestiniens »
http://www.ism-france.org/analyses/Pour-quoi-luttent-les-prisonniers-palestiniens-article-16793

[6] A voir aussi le témoignage du footballeur franco-palestinien, Mohamed-Ali Abou Shatrit, membre de la sélection nationale palestinienne

[7] JL Moraguès : « La dimension stratégique de la bataille des prisonniers politiques Palestiniens et les tâches du mouvement de solidarité internationaliste »
http://www.protection-palestine.org/spip.php?article11747

[8] Un groupe de footballeurs militants solidaire avec le footballeur palestinien emprisonné et avec tous les grévistes de la faim http://www.pourlapalestine.be/index.php?option=com_content&view=article&id=1316:un-groupe-de-footballeurs-militants-solidaire-avec-le-footballeur-palestinien-emprisonne-et-avec-tous-les-grevistes-de-la-faim&catid=1:latest-news

[9] Résumé des conclusions de la 3ème session du Tribunal Russell sur la Palestine http://www.russelltribunalonpalestine.com/en/wp-content/uploads/2012/01/TRP-Concl.-CapeTown-FRpdf.pdf

[10] Allocution de Amadou Mahtar M’Bow Directeur Général de l’UNESCO à la Conférence internationale sur le boycottage de l’Afrique du Sud dans les sports http://unesdoc.unesco.org/images/0006/000642/064231FB.pdf

Étiquettes : , , , ,