La campagne BDS France est solidaire de José-Luis Moraguès et d’Alain Pojolat ! Non à la criminalisation du mouvement de solidarité avec Gaza ! Solidarité avec les militants de BDS France 34 !

Non à  la criminalisation du mouvement de solidarité avec Gaza ! Solidarité avec les militants de BDS France 34 !

Nous tenons à  exprimer tout notre soutien et notre solidarité au camarade José Luis Moragues du Comité BDS France 34 (Boycott, Désinvestissement, Sanctions) convoqué par la police à  la suite de la plainte « pour dégradation de bien d’autrui » déposée par la fédération de l’Hérault du Parti Socialiste à  la suite d’une action collective d’occupation pacifique de son local. Celle-ci a été organisée par des militant-e-s et des organisations solidaires du peuple palestinien venu-e-s dénoncer la politique de Hollande et Valls, membres du Parti Socialiste, face au massacre perpétré par l’Etat d’Israël contre Gaza.

Nous appelons à  venir manifester collectivement notre soutien à  José Luis Moraguès et notre refus de voir le mouvement de solidarité avec Gaza criminalisé :

le lundi 18 août 2014 à 14 h 30 devant le commissariat central de Montpellier

La justice est notre combat, la solidarité notre arme.
APLR: Association des Palestiniens en Languedoc-Roussillon
ATTAC Montpellier
ATMF : Association des Travailleurs Maghrébins en France
CCIPPP: Campagne Civile Internationale pour la Protection du Peuple Palestinien
CGA (coordination des groupes anarchistes)
    CIMADE : Comité inter mouvements auprès des évacués
       CMF : Collectif des Musulmans de France
Collectif Urgence Palestine Vaud
Comité BDS France 34
Comité de soutien au mouvement du 20 février (Maroc)
Ensemble! 34
EuroPalestine
International Solidarity Movement France – ISM France
Justice Pour La Palestine
MAN: Mouvement pour une Alternative Non-violente
    MIB 34 : Mouvement de l’Immigration et des Banlieues 
   MRAP Montpellier
NPA 34
Orléans Loiret Palestine, membre de la campagne BDS-France
UJFP :Union Juive Française pour la Paix

 

 

 

La campagne BDS France est solidaire de José-Luis Moraguès et d’Alain Pojolat !

Jeudi, 14 Août 2014 21:09

Depuis son installation à la tête de l’État, M. Hollande n’a cessé d’affirmer son soutien inconditionnel à la politique menée par le gouvernement Israélien.M. Hollande et M. Valls ont cautionné l’agression contre la Bande de Gaza, se montrant ainsi coupables de complicité avec les crimes commis par l’armée israélienne.-

À Montpellier, le comité BDS-34 et le MIB ont tenu à dénoncer cette allégeance de notre Président de la République et de notre Premier Ministre au gouvernement israélien en occupant les locaux du Parti Socialiste, parti dont ils sont tous les 2 issus.

À la suite de cette occupation pacifique, la fédération PS de l’Hérault a déposé une plainte à l’encontre de José Luis Moraguès, membre du comité BDS-France 34.La Campagne BDS-France apporte son entier soutien à José Luis Moraguès ainsi qu’à tous les militant-e-s qui ont participé à cette action et appelle à se rendre devant le commissariat central de Montpellier le lundi 18 août à 14h30, heure de l’audition de José Luis Moraguès.-

Jose-Luis_Moragues

À Paris, le NPA Nouveau Parti Anticapitaliste, entre autres, a décidé de maintenir son appel à la manifestation du samedi 26 juillet, qui avait été déclaré interdite par la préfecture de Paris, interdiction « conseillée » par notre gouvernement.

Ce rassemblement s’est déroulé dans le calme, cependant Alain Pojolat, membre du NPA est convoqué devant la justice pour maintien de rassemblement interdit.

La Campagne BDS-France dénonce cette atteinte à la liberté de manifester et affirme son soutien à Alain Pojolat : BDS France appelle à se rendre devant le tribunal de grande instance de Paris le 22 octobre, jour de la comparution d’Alain Pojolat.

alain

La Campagne BDS-France dénonce avec force ces tentatives de criminalisation du mouvement de solidarité avec la lutte du peuple palestinien.Cette politique répressive exercée par le gouvernement de M. Hollande et de M. Valls , secondé par le Parti Socialiste fait d’ailleurs suite à la politique menée par M. Sarkozy : la circulaire Alliot-Marie, criminalisant les appels au boycott contre Israël n’a toujours pas été abrogée par nos actuels dirigeants !

Solidarité avec les militant-e-s de MontpellierSolidarité avec les organisateurs de la manifestation de 26 juillet

Plus que jamais, développons la campagne Boycott-Désinvestissement-Sanctions !

viaLa campagne BDS France est solidaire de José-Luis Moraguès et d’Alain Pojolat !.

jose2

Au delà de l’ humanitaire, au delà de la colère, notre Réponse politique a la politique de l’ état israélien est BOYCOTT DESINVESTISSEMENT SANCTIONS (B.D.S.)

ORLÉANS LOIRET PALESTINE est membre de Campagne France Bds ( http://www.bdsfrance.org/ ) et a deja mené sur Orléans des actions bds

Notre engagement pour le BDS , n’est donc pas de circonstance… voir un exemple ancien en 2011 https://www.facebook.com/pages/Concours-de-SLAM-ORLEANS/263935536975596?ref_type=bookmark

ci dessous la liste des produits et firmes a boycotter a télécharger

http://www.bdsfrance.org/images/stories/fruit/120417_Produits_a_boycotter_5.pdf

 

 

 

 

[Info-Palestine] –  BDS : Les Palestiniens veulent « toute la panoplie des droits » identifiant_article = 12351;

BDS : Les Palestiniens veulent « toute la panoplie des droits »

 

Omar Barghouti

 

 

 

Israël a peur que le soutien qui monte pour le boycott, désinvestissement et les sanctions ait un effet domino.

Les politiques qui excluent la vente des produits cultivés ou conditionnés dans les colonies illégales doivent être bien accueillies, mais elles ne suffisent pas.

« Nous nous félicitons de cette décision, mais nous n’en attendons pas moins de l’Afrique du Sud, de tous les pays » a dit un militant palestinien réagissant à la dernière décision du gouvernement sud-africain qui interdit d’étiqueter incorrectement les produits des colonies illégales israéliennes comme des produits d’Israël.

« En réalité, nous attendons plus que cela », a ajouté le militant, évoquant la longue histoire du soutien que les Palestiniens ont apporté à l’ANC (Congrès national africain) et au peuple d’Afrique du Sud, au cours du siècle dernier, dans leur lutte pour la liberté et l’égalité des droits.

via[Info-Palestine] –  BDS : Les Palestiniens veulent « toute la panoplie des droits » identifiant_article = 12351;.

Communiqué sur le colloque Israël face aux défis du droit.

Voici le communiqué de la Campagne BDS concernant le colloque « Israël face aux défis du droit »

« ISRAËL FACE AUX DEFIS DU DROIT » : … DE QUEL DROIT ??

Le site de l’ambassade d’Israël annonce :

A l’initiative du Département juridique du Ministère israélien des Affaires étrangères, le colloque « Israël face aux défis du droit » se tiendra à Paris le mercredi 20 juin 2012.

Des experts juridiques israéliens, français et européens de haut niveau se réuniront et participeront activement à cette rencontre d’experts destinée à la mise en place de nouveaux projets de coopérations et d’échanges européens.

Après New-York et Londres, l’objectif de la conférence de Paris, totalement inédite, est de mettre en lumière les divers aspects et les nombreux défis juridiques auxquels Israel est confronté actuellement, ainsi que de fournir des ressources opérationnelles et professionnelles de premier plan pour répondre à ces enjeux.

Cette offensive est une tentative dérisoire pour contrer les innombrables condamnations internationales de la politique de l’Etat d’Israël et le développement continue de la Campagne internationale BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions jusqu’à ce qu’Israël se conforme au droit international)

En France même, où les défenseurs de la politique coloniale, d’apartheid et d’épuration ethnique de l’Etat d’Israël sont pourtant très virulents, quatre jugements consécutifs pour les lesquels les prévenus étaient des militants de BDS ont statué que BDS n’est pas illégal.

Face au colloque annoncé par l’ambassade d’Israël, nous avons des doutes sur les motivations des experts de « haut niveau » qui parviendraient à justifier la violation constante du droit international par cet Etat, et notamment :

Ø la non application de la résolution 194 de l’ONU pour le doit au retour des réfugiés et leur droit à des compensations financières

Ø les très nombreuses condamnations de la colonisation de la Cisjordanie

Ø la condamnation du blocus de Gaza

Ø les crimes de guerre, voire crimes contre l’humanité

Ø le régime illégal des prisonniers politiques

Ø les lois racistes contre les Palestiniens d’Israël

Ce colloque n’est qu’un jalon dans un projet de renforcement de la coopération entre les barreaux d’Israël et de France. Nous ne sous-estimons pas les capacités belliqueuses de l’Etat d’Israël et la complicité de la plupart des Etats occidentaux, mais nous espérons que beaucoup d’acteurs du monde judiciaire ne se laisseront pas embarquer dans cette sinistre politique.

L’Etat d’Israël cherche à inventer de nouveaux outils juridiques pour résister aux condamnations internationales : cela ne peut que nous encourager à continuer de développer le mouvement BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions) !

Paris, le 19 juin 2012

Campagne BDS France

CICP -21 ter rue Voltaire – 75011 Paris

campagnebdsfrance – http://www.bdsfrance.org/

BDS Isra�l face aux d�fis du droit.doc

Mahmoud Sarsak a gagné sa libération !

Nous devons être à la hauteur des sacrifices qu’il a consenti et prendre à bras le corps le combat engagé pour empêcher que le championnat d’Europe des Espoirs 2013 se tienne à Tel Aviv !!
CCIPPP34

 

Par Maan News
site ISM

Mahmoud al-Sarsak, en grève de la faim dans une geôle israélienne depuis 92 jours, a accepté de recommencer à s’alimenter aujourd’hui suite à un accord qui verra sa libération le 10 juillet, a déclaré son avocat. Mohammad Jaberein a dit qu’al-Sarsak avait signé l’accord pendant sa visite au prisonnier aujourd’hui. Les autorités pénitentiaires de l’occupation ont demandé à al-Sarsak de manger quelque chose en leur présence pour ratifier l’accord, après quoi il a pris un morceau de chocolat, a dit Jaberein.

Selon l’accord, al-Sarsak restera en prison à la clinique de Ramle jusqu’à sa libération, le 10 juillet, a ajouté l’avocat. Le groupe « Médecins pour les Droits de l’Homme-Israël » dit que la clinique n’est pas équipée pour soigner les grévistes de la faim de longue durée ni pour gérer les risques lorsqu’ils recommencent à s’alimenter.

Le footballeur de 25 ans, originaire de la Bande de Gaza, est emprisonné par Israël sans inculpation ni procès depuis le 22 juillet 2009.

Il est le seul prisonnier détenu sous le statut de « Combattant illégal », dont Israël se sert pour séquestrer des Palestiniens de Gaza pendant des durées illimitées, sans accusation ni procès.

http://www.ism-france.org/communiques/Accord-de-liberation-Mahmoud-Al-Sarsak-arrete-sa-greve-de-la-faim-article-17105