Rencontre sur le Néo Colonialisme avec Saïd Bouamama Orleans vendredi 24 juin à 19:30 – 22:00

acide

https://www.facebook.com/events/1644883269165986/

Néo-colonialisme en France

On utilise le terme de néo-colonialisme pour décrire une puissance impérialiste exercée par d’anciennes puissances coloniales sur leurs anciennes colonies, mais aussi, et plus globalement, le profit réalisé par des pays développés ou des grandes entreprises au détriment des habitants des pays qu’ils exploitent.

En 1945, la France est libérée de l’occupation nazie très largement soutenue et appuyée par des bataillons issus de ses anciennes colonies. A l’exception des actuels départements et territoires d’outre-mer, elle entame une politique de décolonisation qui laissera des traces douloureuses et mettra encore du temps à cicatriser, l’Algérie et l’ex-Indochine en sont de très bon exemples. Cependant et plus généralement, la France a su maintenir ses réseaux pour continuer à tirer des bénéfices un peu partout dans le monde.

Si la Françafrique est l’un des exemples les plus édifiants et des plus caricaturales du néo-colonialisme à l’image du Franc CFA, ces réseaux ne sont pas les seuls que l’état et certaines entreprises utilisent habilement en quête suprématie mondiale. Le plus souvent, le résultat a été catastrophique.
Aujourd’hui encore, la France soutient des dictateurs et des régimes plus que corrompues allant jusqu’à créer des situations de déstabilisation conduisant jusqu’à sa complicité voir sa participation à des génocides comme au Rwanda, en RDC, en Centrafrique entre autres…
On retrouve ce systeme de tutelle à l’échelle d’un pays qui domine l’autre quand des entreprises qui exploitent les ressources d’un pays appuyé par son armé, mais aussi au niveau Mondiale lorsque le FMI, l’OMC ou la Banque Mondiale choisissent de tenir un pays en otage par sa dette et de la payer ou de l’annuler.

On ne peut cependant pas résumer le néo-colonialisme à la politique étrangère de la France.
Il se retrouve également au quotidien en France, dans la manière de traiter certains sujets d’actualité d’histoire ou de géopolitique. Dans les discriminations que subissent des citoyens français originaires de ses anciennes colonies au quotidien allant jusqu’à établir des lois spécifiques. On peut également porter un regard critique sur la politique de l’état français dans les départements et territoires d’Outre-Mer où à l’exemple de Mayotte, de la Guadeloupe ou de la Nouvelle Calédonie, la situation semble s’envenimer d’année en année.

Comment définir le néo-colonialisme français ? Quelles sont ses méthodes d’applications de sa création à nos jours à l’étranger et sur son territoire? Quels exemples de contre-pouvoir et d’alternatives existent ?

Pour tenter d’apporter quelques réponses à ces questions, c’est avec plaisir que le Collectif Acide et Orléans Loiret Palestine vous proposent cette nouvelle conférence animée par Said Bouanama, sociologue, et militant très actif notamment dans l’agglomération Lilloise. Il est entre autres formateur de travailleurs sociaux, et co-fondateur du Front uni des immigrations et des quartiers populaires.

%d blogueurs aiment cette page :