Archive for septembre, 2015

20 septembre 2015

« L’État d’Israël est largement responsable de l’antisémitisme qu’il dénonce » : Entretien avec l’UJFP | LE BILAN

« L’État d’Israël est largement responsable de l’antisémitisme qu’il dénonce » : Entretien avec l’UJFP 18 septembre 2015 La Redac InternationalJean-Guy Greilsamer est co-président de l’Union Juive Française pour la Paix (UJFP), une association qui combat vigoureusement la politique « raciste, d’apartheid et d’épuration ethnique » de l’Etat d’Israël, tout en proposant des solutions concrètes pour avancer vers la paix au Proche-Orient. L’UJFP est notamment engagé aux côtés d’autres associations dans la campagne planétaire « Boycott, Désinvestissement, Sanctions » (BDS), qui porte ses fruits à mesure qu’elle s’intensifie.

Source : « L’État d’Israël est largement responsable de l’antisémitisme qu’il dénonce » : Entretien avec l’UJFP | LE BILAN

19 septembre 2015

21 septembre : Mobilisons-nous pour la paix ! Solidarité avec tous les réfugiés et migrants ! 29 000 morts en 10 ans en Méditerranée et aux portes de l’Europe : ASSEZ ! Rassemblement et distribution de tracts : Lundi 21 Septembre 18h Place de Gaulle

Face au drame de centaines de milliers de réfugiés et migrants qui fuient la guerre, le chaos, et la misère, notre colère et notre émotion sont immenses. Aujourd’hui, un élan de solidarité se manifeste dans les populations. Cet élan doit se traduire par un engagement fort de l’Etat et des pouvoirs publics accompagné partout par des mesures au niveau des Communes, Départements et Régions pour concrétiser cette nécessaire solidarité humaine avec ceux qui souffrent des affres de la guerre et des désastres que connaissent les régions dont ils sont issus.

La première des urgences est sans tergiverser la solidarité et le devoir de rendre humain l’accueil, dans des conditions dignes et respectueuses, sans discrimination, de tous les réfugiés et les migrants, en créant les conditions du vivre ensemble avec toutes les personnes résidant en France.

La réflexion doit également s’engager sur les raisons qui ont conduit à cette situation. Force est de constater que les interventions militaires et les guerres sont toujours des échecs. Elles amènent toujours de nouveaux conflits sans jamais permettre de construire une paix durable. Le sous-développement, l’insécurité alimentaire, la misère, le chômage, les injustices, le manque de démocratie et les dictatures qui écrasent leurs peuples, les répriment et portent atteintes aux droits fondamentaux, l’analphabétisme, constituent des facteurs de déstructuration des Etats, d’insécurité et de conflits. Les populations civiles qui ne demandent qu’à vivre en paix sont les principales victimes.

A l’heure où le président de la République, François Hollande, engage l’armée française en Syrie, nous devons nous interroger : la poursuite de cette stratégie, en dehors de tout mandat de l’ONU, peut-elle amener la paix au peuple syrien et au Proche et Moyen-Orient ? Dans ce contexte la protection des populations, dont le peuple kurde durement agressé de toutes parts, doit aller de pair avec l’arrêt des ventes d’armes.

Le prix payé par les peuples en raison des guerres, de la misère, du mal développement économique et social, est si lourd qu’il contraint à l’exil des centaines de milliers d’hommes et de femmes qui n’auraient jamais souhaité quitter leur pays. Les cadavres rejetés sur les côtes méditerranéennes sont la conséquence de cette situation, qui est aussi le résultat de choix politiques et économiques catastrophiques. Nos organisations sont par ailleurs choquées qu’il soit envisagé de rejeter d’emblée certaines catégories de ces personnes qui, pour la plupart, ont risqué leur vie pour rejoindre l’Europe, alors que la complexité croissante des causes de départ rend de plus en plus difficile la distinction entre asile « politique » et exil « économique ». Rejeter ceux qui sont déjà plongés dans une extrême précarité, parce qu’ils seraient « pauvres » et non « réfugiés », n’est pas acceptable. En face de personnes qui fuient des situations de guerre, d’oppression ou de misère, la seule conduite digne, c’est celle fondée sur l’accueil et le respect des droits fondamentaux.

 

Ensemble nous demandons :

  • Que tous les réfugiés soient accueillis dans des conditions respectueuses de leur dignité en augmentant la capacité des centres d’accueil, par la mise en place de dispositifs de soutien médico-social, des parcours d’insertion professionnelle et de scolarisation des enfants
  • Garantir les droits de l’homme, de la femme et de l’enfant
  • Suspension des accords de Dublin et leur révision
  • Régularisation des sans-papiers et arrêt des expulsions
  • création d’un guichet unique en Préfecture qui regrouperait tous les intervenants auxquels ont affaire les réfugiés et les migrants : Préfecture, département, ville, service juridique du tribunal, caf, ccas, organismes de logements…
  • Réquisition par le Préfet du Loiret des bâtiments et logements vides, publics comme privés
  • Mettre en place un plan international solidaire de lutte contre les inégalités sociales et économiques
  • Relancer l’aide publique au développement
  • que la France prenne des initiatives pour des solutions politiques et économiques durables pour favoriser le règlement pacifique de tous les conflits en cours et en particulier l’instauration d’une paix durable au proche et au Moyen Orient, mais aussi créer les conditions d’un monde économiquement juste et solidaire.

 

Premiers signataires : PCF, CGT, Mouvement de la Paix Orléans/Loiret, Collectif des Femmes Kurdes du Loiret, PG, AL, Orléans Loiret Palestine..

16 septembre 2015

16 septembre 1982 – Sabra et Chatila : on n’oublie pas, on pardonne pas ! – Coup Pour Coup 31

Source : 16 septembre 1982 – Sabra et Chatila : on n’oublie pas, on pardonne pas ! – Coup Pour Coup 31

Nous republions ici un texte de septembre 2014, toujours d’actualité : la mémoire des massacres de Sabra et Chatila doit toujours restée vive et le combat pour la libération de Georges Abdallah n’est malheureusement pas fini !

Les 16 et 17 septembre 1982 avaient lieux les massacres de Sabra et Chatila. Des milliers de Palestiniens furent tués par les fascistes libanais avec l’aide logistique des sionistes et la complaisance criminelle des impérialistes sur place, dont les forces françaises.

Ces massacres sont liés à l’invasion du Liban par l’armée sioniste israélienne débutée le 6 juin 1982.
Le mercredi 15 septembre, le lendemain de l’assassinat du chef de la milice phalangiste alliée des sionistes et président élu libanais, Bashir Gemayel, l’armée sioniste occupe Beyrouth-Ouest, encerclant et bouclant les camps de Sabra et Chatila, où vivaient des civils libanais et palestiniens.
L’armée sioniste a alors désarmé, dans la mesure où elle le pouvait, les milices anti-Israéliennes à Beyrouth-Ouest, et elle a laissé ses armes aux milices phalangistes chrétiennes de Beyrouth.
A midi le 15 septembre 1982, les camps de réfugiés étaient complètement encerclés par des tanks et des soldats sionistes, qui ont installé des points de contrôle aux endroits stratégiques et aux carrefours autour des camps afin d’en surveiller toutes les entrées et les sorties.
En fin d’après-midi et toute la soirée, les camps ont été bombardés.
Le jeudi 16 septembre 1982 vers midi, une unité d’environ 150 Phalangistes armés est entrée dans le premier camp.
Pendant les 40 heures suivantes, les membres de la milice phalangiste ont violé, tué et blessé un grand nombre de civils non armés, dont la plupart étaient des enfants, des femmes et des personnes âgées à l’intérieur des camps encerclés et bouclés. L’estimation des massacres portent sur 3.500 morts.

L’invasion du Liban et les massacres de Sabra et Chatila furent perpétrés avec la complicité générale des puissances occidentales. En réaction, des combattants libanais et arabes allèrent porter la guerre contre le sionisme et l’impérialisme dans le monde. Ce fut le cas des Fraction Armées Révolutionnaires Libanaises (FARL) dont faisait partiGeorges Abdallah.

33 ans après, nous n’oublions pas les massacres commis avec l’appui direct d’Israël mais aussi des puissances impérialistes. Georges Abdallah est le dernier prisonnier politique de cette guerre menée par les sionistes au Liban en 1982. Enfermé en France depuis 1984 pour avoir osé s’attaquer à l’impérialisme, son combat est plus que jamais d’actualité !

 

12 septembre 2015

Pétition pour le soutien à Saadia & Husein et au BDS

APPEL AU SOUTIEN DE SAADIA ET HUSEIN (Du Comité BDS France 34) Pendant les bombardements israéliens de l’été 2014, le 3 août, nous avons reçu sur le fil d’a

Source : Pétition pour le soutien à Saadia & Husein et au BDS

Pendant les bombardements israéliens de l’été 2014, le 3 août, nous avons reçu sur le fil d’actualité de notre compte Facebook personnel, un « post » sous forme d’un dessin rapprochant des campagnes de financement faites d’une part pour l’armée de l’Allemagne nazie, et d’autre part pour l’armée israélienne. Nous avons manqué de vigilance en partageant ce montage sans voir qu’il était accompagné d’un texte antisémite et négationniste particulièrement abject. Nous ne sommes évidemment pas les auteurs de ce post.

Le 6 août en fin d’après-midi nous avons été contactés par un ami qui avait été lui-même informé en début d’après-midi par la présidente de la LDH34 de la présence de ces posts sur nos pages. Dès la lecture du texte nous avons immédiatement effacé ces posts de nos pages FaceBook. À de nombreuses reprises, nous nous sommes publiquement expliqués, notamment dans des déclarations à la presse locale, dans des textes et des vidéos sur le site du comité BDS France 34 ainsi que sur les réseaux sociaux. Aucun militant ne peut ignorer ces faits facilement vérifiables : toute la chronologie des évènements est consultable sur le site du Comité BDS France 34 (https://bdsf34.wordpress.com/).

Nous sommes des militant-e-s – porte parole – du comité BDS France 34, adhérent de la Campagne BDS France qui répond à l’Appel palestinien. Celui-ci appelle les sociétés civiles du monde entier à sanctionner l’état d’Israël « jusqu’à ce qu’Israël honore son obligation de reconnaitre le droit inaliénable du Peuple Palestinien à l’autodétermination et respecte entièrement les préceptes du droit international : « fin de la colonisation, égalité absolue pour les palestiniens d’Israël et retour des réfugiés de 48 ». L’appel BDS prône l’égalité des droits et le refus de tout racisme.

Nous sommes totalement étrangers à toute forme de racisme et de discrimination. L’antisémitisme nous fait horreur et nous le combattons à l’égal de tous les racismes, même quand il avance masqué sous les traits « pseudo-antisionistes » d’un Dieudonné ou d’un Soral ; nous refusons tous les amalgames, confusions ou raccourcis de pensée.

Nous accuser « d’apologie du génocide et de négationnisme » est une diffamation à notre égard et une attaque politique du mouvement BDS qui est aujourd’hui la meilleure « arme » du combat non-violent mené par le peuple palestinien pour ses droits.
Au moment où la campagne BDS internationale remporte des victoires, ouvre de vrais espoirs et des perspectives pour la défense des droits du Peuple Palestinien, nous nous étonnons de l’acharnement de la LDH dont la signification nous pose question.

La plainte de la LDH a permis à la LICRA de s’emparer de cette accusation pour déclencher une offensive contre le comité BDSFrance34 demandant l’interdiction de toutes ses manifestations publiques portant ainsi entrave à sa liberté d’expression.

La plainte de la LDH a permis aux relais sionistes de se constituer parties civiles dans ce procès qui s’appuie sur une instrumentalisation des évènements à partir d’une reconstruction falsifiée des faits.

Elle a permis à la LICRA, au BNVCA de Ghozlan et à « Avocats sans Frontières » de Goldnadel, (membre du comité directeur du CRIF et avocat du sinistre Ulcan) de se porter parties civiles aux côtés de la LDH dans ce procès. Nul doute qu’ils vont tenter de faire du procès qui aura lieu le 12 novembre 2015, le procès du BDS Palestinien et qu’ils vont tenter de criminaliser tous ceux qui critiquent et s’opposent à la politique d’Israël, relayant ainsi la campagne internationale israélienne contre le BDS Palestinien.

C’est pourquoi nous vous appelons à signer cet Appel au soutien et à vous rassembler dans un large Comité de Soutien :
– Pour exiger avec nous que la LDH se retire des parties civiles et nous réhabilite publiquement,
– Pour soutenir le BDS attaqué par les officines sionistes et autres organismes pro-israéliens.

Saadia, Husein et le comité BDSFrance 34. Montpellier le 7 septembre 2015
Contact : comitebdsfrance34@gmail.com

10 septembre 2015

Sur les déclarations d’Emmanuel Macron en Israël

Sur les déclarations d’Emmanuel Macron en Israël Mercredi, 09 Septembre 2015 22:55 Emmanuel Macron – ministre de l’économie – était ces derniers jours en Israël où il s’est livré – entre la signature de nombreux contrats commerciaux juteux – à plusieurs déclarations des plus instructives.   Nous retiendrons en priorité celle faite devant les « franco-israéliens » au cours de laquelle, il a entrepris des comparaisons historiques qui ne peuvent nous laisser indifférents, que l’on soit ou non juif, mais français certainement. Monsieur Macron a évoqué le siège de Saint Jean D’Acre imposé par Bonaparte en 1799 au cours de la campagne d’Egypte aux habitants de la ville qui refusaient de capituler , la jambe perdue auparavant à Sedan par le général de Caffarelli du Falga .

Source : Sur les déclarations d’Emmanuel Macron en Israël

7 septembre 2015

Achetez de l’ artisanat palestinien , c’est possible sur Orléans !

Envoyez nous un mail a orleansloiretpalestine45@gmail.com pour voir comment vous livrer

Ci dessous les articles et les prix

Pour l origine des produits lire :https://orleansloiretpalestine.net/2015/09/03/rentree-en-fete-a-orleans-venez-acheter-de-lartisanat-palestinien-6-septembre-place-du-martroi-de-11-h-a-19-h/

Ce diaporama nécessite JavaScript.

7 septembre 2015

BDS FRANCE LANCE SA CAMPAGNE CONTRE LA PRÉSENCE D’ISRAËL A L’EUROBASKET 2015

3 septembre 2015

Rentrée en fête a Orleans : Venez acheter de l’artisanat palestinien 6 septembre Place du Martroi de 11 h à 19 h

http://www.orleans.fr/mes-loisirs/fetes-et-evenements/tous-les-evenements/rentree-en-fete.htm

Qui sommes nous ?

L’association 1901 Orléans Loiret Palestine agit pour une paix réelle et durable, en lien avec le peuple palestinien et ses représentants légitimes au Proche-Orient fondée sur l’application du droit international, et en particulier les résolutions de l’ONU.

L’association se réclame du principe de laïcité et est ouverte à toutes personnes, à l’exclusion de celles qui professent une idéologie raciste.

Elle lutte contre l’antisémitisme et l’islamophobie avec des associations partenaires

D’ où viennent les broderies ?

bracelet

Une partie vient de la bande de gaza : elles sont fabriquées par des femmes palestiniennes, veuves ou dont les maris sont en prison.

Elles travaillent  dans  le Centre Culturel d’éducation et de perfectionnement de Beit Lahia (Bande de Gaza) qui développe   l’éducation des enfants et des femmes victimes du blocus et de la guerre…

La vente des broderies leur permet de faire vivre leurs enfants

Une autre partie des broderies vient de Cisjordanie, du camp de réfugiés palestiniens d Aida , proche de Bethléem

broderies

D’où viennent les keffiehs ?

 

Pas de Chine !, mais de la dernière fabrique traditionnelle située à Hébron en Cisjordanie

 

D’ où viennent les poteries ?

 

Hebron Glass and Ceramic Factory est une structure familiale qui fonctionne de père en fils.

Elle est située dans une zone située sous autorité palestinienne. L’organisation possède trois ateliers qui travaillent la céramique ou le verre.

La région d’Hébron est reconnue pour la qualité de sa céramique depuis des décennies. Plusieurs écoles et instituts délivrent des diplômes de potiers, reconnaissant à cet art une place majeure au sein de la société

 

 

Acheter ces objets est un geste citoyen qui symbolise le refus de l’assistanat d’un peuple sous occupation depuis 1948