Islamophobie en France : la laïcité dévoyée, la gauche divisée…Ce vendredi 20 février à 18h a lieu la première conférence du tout nouveau collectif ACIDE (Agir Contre les Inégalités et Discriminations Ethno-raciales)

vendredi

 

1/ Présentation du collectif ACIDE (Agir Contre les Inégalités et les Discriminations Ethno-raciales)

2/ Introduction du CCIF (Collectif Contre l’Islamophobie en France)

3/ Intervention de Laurent Lévy* :
– L’islamophobie comme forme de racisme (avec considérations sur l’emploi de ce mot, et sur la question de la racialisation)
– L’usage islamophobe du thème de la laïcité, et les “subtilités” du débat français sur la laïcité dans cette perspective
– Comment “la gauche” accepte ou refuse, admet ou nie, la nécessité de lutter contre l’islamophobie.

*Laurent Lévy est militant antiraciste. Il est aussi essayiste, auteur des livres suivants : « Le spectre du communautarisme » (Amsterdam – 2005), « La « gauche », les noirs et les arabes » (La Fabrique – 2010) et « Politique hors-champ » (Kimé – 2012)

 

Ce vendredi 20 février à 18h a lieu la première conférence du tout nouveau collectif ACIDE (Agir Contre les Inégalités et Discriminations Ethno-raciales).

Pour cet acte de naissance qui sera aussi l’occasion de présenter le Collectif, ACIDE a le plaisir de recevoir Laurent Lévy, spécialiste de la question islamophobe et auteur de plusieurs livres sur le racisme et le communautarisme.

Laurent Levy est le père d’Alma et Lila, deux jeunes lycéennes voilée médiatisées malgré elles en 2003 après leur exclusion de leur établissement. Suivront des débats sur les signes religieux à l’école, puis la loi anti-voile du 15 mars 2004.

 

Nous introduirons cette rencontre-débat par la lecture du Manifeste du Collectif ACIDE, ses origines, ses actions à Orléans et dans l’agglomération. Un acte de naissance à ne pas manquer au vu de la multiplication des actes islamophobes dans notre agglomération ces dernières années.

Nous compléterons cette présentation par un état des lieux de l’islamophobie sur les plans local et national par l’ambassadrice du Collectif contre l’Islamophobie en France (CCIF) pour Orléans. Le rapport annuel du CCIF est sorti le 11 février, et Orléans n’est malheureusement pas en reste.

%d blogueurs aiment cette page :