Paris : Soutenons Fatma arrêtée lors des manifestations pro Palestine/iennes – Soutenons Fatma Soutenons aussi Sarah, Yoan, Pauline qui passent en procès le même jour à 14h, pour diff de tracts le jour de la manif (interdite) ils ont fait avec Fatma 24 H de Gav

Soutenons Fatma arrêtée lors des manifestations pro Palestine/iennesPar Soutenons FatmaRendez-vous le mercredi 29 octobre 2014 à 13h30 à la 10ème chambre du Tribunal de Grande Instance, à Paris

Soutenons aussi Sarah, Yoan, Pauline qui passent en procès le même jour à 14h, pour diff de tracts le jour de la manif (interdite) ils ont fait avec Fatma 24 H de Gav, ils ont le même avocat qu’Alain souhaitons qu’il n’y est pas d’acharnement contre nos jeunes qui défendent une cause juste. Free Palestine. Giulia

 

viaParis : Soutenons Fatma arrêtée lors des manifestations pro Palestine/iennes – Soutenons Fatma.

La volonté d’apprendre chez les élèves de Gaza

La volonté d’apprendre chez les élèves de Gaza

Malgré la pluie, le froid, et les conditions météorologiques très difficiles, les élèves de Gaza continuent de lutter pour aller à leurs écoles.

Malgré la destruction de leurs écoles et de leurs classes suite à des bombardements israéliens, les enfants de Gaza continuent à fréquenter ces écoles même détruites

En dépit de toutes les difficultés liées au blocus israélien inhumain, les familles encouragent leurs enfants à poursuivre leur scolarité

Malgré la souffrance et les conséquences dramatiques de la dernière agression israélienne contre la bande de Gaza, en été dernier, et avec leur regard positif sur l’avenir, leur patience exemplaire, et leur volonté remarquable, les élèves de Gaza continuent à apprendre, donc à vivre.

Lors de la dernière offensive israélienne sur la bande de Gaza, 32 écoles ont été détruites totalement, et 70 écoles ont été endommagées.

Deux mois après l’arrêt de ce nouveau pilonnage israélien contre les civils de Gaza, rien n’a changé : le blocus est toujours en place, et le gouvernement d’extrême droite en Israël interdit l’entrée de matériaux de construction. Aucun projet de reconstruction n’a commencé dans notre prison à ciel ouvert.

Le taux de scolarisation dans la bande de Gaza en septembre 2014 a dépassé les 90%, malgré toutes les destructions et toutes les conséquences économiques, sociales et psychologiques de la dernière offensive israélienne contre la population civile.

L’éducation en Palestine est une forme de résistance

C’est un signe d’espoir pour l’avenir

Gaza la détruite résiste !

Gaza la souffrance persiste !

Gaza la volonté existe !

Gaza la vie espère !

Une émission de radio exceptionnelle en direct de Gaza

Une émission de radio exceptionnelle en direct de Gaza

Une émission radio exceptionnelle a été émise en français depuis Gaza le dimanche 19 octobre 2014, cette émission a duré deux heures et a été suivie en direct et en image via internet, partout dans le monde. Elle a été animée et présentée par Monsieur Ziad Medoukh, responsable du département de français à l’université Al-Aqsa, et ses étudiants.

En commençant, Ziad Medoukh a fait le bilan de la dernière agression israélienne en été dernier, et ses conséquences sur les jeunes et les enfants Il a salué la mobilisation internationale et la solidarité francophone avec les civils de Gaza contre les crimes israéliens.

Puis, il a présenté les différentes parties de cette émission consacrée aux jeunes et aux enfants, les témoignages sur leur vécu pendant la dernière offensive israélienne, et il a évoqué la situation actuelle dans cette prison au ciel ouvert deux mois après l’arrêt de ce nouveau pilonnage contre les civils.

Lors de la première partie de l’émission, les six jeunes invités – Ahmed, Baraà, Hind, Huda, Riyad, et Ahmed- de différentes régions de la bande de Gaza, ont témoigné de leur vécu pendant la dernière agression israélienne, ils ont parlé de leur travail d’information pour le monde francophone lors de cette offensive, de la solidarité francophone et internationale, ils ont aussi évoqué la situation actuelle dans la bande de Gaza et les perspectives d’avenir.

Dans la deuxième partie de l’émission, les trois jeunes invitées Baràa, Hind et Rawand, ont parlé des différentes séances de soutien psychologique proposées par l’équipe du Centre de la paix aux enfants traumatisés par la guerre.

Lors de la troisième partie, quatre enfants : Alla, Amira, Nour, et Rania, ont dit leur souffrance et leur traumatisme lors de cette nouvelle offensive, ils ont expliqué comment ils avaient affronté cette nouvelle réalité, ils ont parlé aussi des différentes séances de soutien psychologique qu’ils avaient suivies.

Finalement, le directeur du Forum des victimes de guerre, Monsieur Ghassan Rdwan, a parlé des différentes actions proposées par le Forum pour les enfants victimes des différentes guerres israéliennes contre la bande de Gaza et sa population civile.

A la fin de l’émission, dans un moment chargé d’émotion, Ziad Medoukh a remis à Ghassan Rdwan une médaille pour ses actions humanitaires au profit des enfants de Gaza. En même temps, le responsable du Forum, les enfants présents et les étudiants du département de français ont honoré Ziad Medoukh pour le prix de poésie qu’il a reçu cette année .Ils lui ont remis une médaille portant la devise du club des jeunes journalistes.

Dix appels pendant l’émission : Jocelyne, de la région parisienne, Jean-Claude de Nantes, Saàda de Dunkerque, Mohamed de Clermont- Ferrand, Sonia d’Angoulême, Mahmoud de Gaza, Didier de Roissy, Lilla de Toulouse, et Salem de Lille, tous ont exprimé leur solidarité avec Gaza, et ont envoyé un message de soutien aux jeunes et aux enfants.

Les personnes qui ne sont pas parvenues à écouter l’émission en direct, peuvent la suivre depuis ce lien :

http://www.ustream.tv/recorded/54199351

Bonne écoute

Amitiés de Gaza la vie

Ziad

GAZA LIVES :Artists Sabbah Iyad in the Gaza Strip eternalize the Israeli massacre committed in the Shejaia district,

GAZA LIVES

Artists Sabbah Iyad in the Gaza Strip eternalize the Israeli massacre committed in the Shejaia district, north of the Gaza Strip. Those that tried to survive, those that carried their pain and hopes and who tried to walk out, those that had the right to be more than ghosts, those that are still among us are eternalized forever.

 

 

 

Situation dramatiques pour les sans abri à Gaza

Situation dramatiques pour les sans abri à Gaza

Avec la pluie et le froid à Gaza, ça commence une nouvelle souffrance pour plus de 10.000 palestiniens de Gaza qui sont toujours soit sous les toits de leurs maisons détruites lors de la dernière offensive israélienne en été dernier, soit qui sont dans les tentes à côté de leurs maisons et immeubles en ruines.

Deux mois après l’arrêt de cette nouvelle agression israélienne contre la population civile dans la bande de Gaza, rien n’a changé, le blocus israélien est toujours là et aucun matériel de construction n’est entré à Gaza, et que les projets de reconstruction n’ont pas encore commencés.

Plus de 120.000 personnes dans la bande de Gaza, ont perdu leurs maisons bombardées et détruites totalement ou partialement par les forces de l’occupation israélienne.

Malgré cette situation dramatique, les Palestiniens de Gaza ont décidé de rester attachés à leur terre, et rester même au milieu des ruines.

Gaza résiste, existe et persiste !

Je vous laisse avec ces photos

Amitiés de Gaza la souffrance, mais Gaza la vie, Gaza la dignité et Gaza l’espoir

Ziad