Espagne : BDS : La député Sara Vilà donnera la parole au peuple palestinien au parlement de Catalogne – Manu Pineda

Sara Vilà donnera la parole au peuple palestinien au Parlement de CatalogneAujourd’hui, c’est Sara Vilà, député au Parlement de Catalogne pour le groupe ICV-EUiA Iniciativa per Catalunya Verds – Esquerra Unida i Alternativa – coalition écolo-communiste issue de l’ex-PSUC, ndt qui s’est récemment impliquée dans des actions de protection des paysans dans la Bande de Gaza, qui pose ces questions au parlement en tant que représentante, et interpeler Francesc Homs, porte-parole du gouvernement, sur la politique extérieur de la Généralité de Catalogne.

viaEspagne : BDS : La député Sara Vilà donnera la parole au peuple palestinien au parlement de Catalogne – Manu Pineda.

L’interpellation est promue par la campagne « Plus de complicité avec Israël« , dans laquelle travaillent plus de 50 organisations catalanes ; elle demandera en particulier au porte-parole des explications sur les récents accords économiques et institutionnels signés avec le régime israélien au nom de la « Catalogne » sans tenir compte de la société civile catalane, qui est attachée au mouvement BDS contre Israël pour sa responsabilité dans l’apartheiddont souffre le peuple palestinien.

Une motion suivra cette interpellation, qui exigera que la Généralité rejette les relations et les accords avec l’entité sioniste, soutienne les revendications du mouvement BDS, exige l’abolition de la détention administrative et respecte les droits des Palestiniennes et Palestiniens enfermés dans les prisons israéliennes et il y aura une demande explicite de justice pour les victimes de l’attaque contre le Mavi Marmara et les crimes perpétrés par l’entité sionistedepuis 1948.

La motion sera discutée et votée en séance plénière du Parlement le jeudi 10 juillet ; d’ici là, nous demandons à tous les amis de la cause palestinienne, à tous les mouvements, associations de défense des droits de l’homme, de diffuser cette initiative et d’exiger que les autres groupes parlementaires soutiennent cette motion qui cherche à mettre de la cohérence entre les déclarations des gouvernements occidentaux en faveur des droits de l’homme et leur action réelle, qui se contredisent presque toujours en signant des pactes de complicité avec des régimes criminels comme celui d’Israël.

 

 

%d blogueurs aiment cette page :