Archive for juin, 2014

30 juin 2014

Appel à action : Rejoignez ISM en Palestine – ISM

Appel à action : Rejoignez ISM en PalestinePar ISM27.06.2014 – Au cours des deux dernières semaines, les forces armées israéliennes ont arrêté 566 Palestiniens en Cisjordanie, elles ont forcé des maisons, envahi des villes et assassiné sept Palestiniens.

 

ISM envoie l’appel urgent aux militants de nous rejoindre en Palestine.

Lisez la section « Join us in Palestine » sur notre site internet, envoyez un courriel à : palreports@gmail.com

Pour les militants francophones : contact@ism-france.org pour plus d’informations.

Plus d’infos sur le site ISM-FRANCE  ci dessous

viaAppel à action : Rejoignez ISM en Palestine – ISM.

29 juin 2014

Très bon documentaire de la TV australienne où on voit l’évidence du mauvais traitement subi par des enfants palestiniens par la justice israélienne.

Très bon documentaire de la TV australienne où on voit l’évidence du mauvais traitement subi par des enfants palestiniens par la justice israélienne.

« 4 Corners », excéllent programme, « Stone Cold Justice » qui montre de témoignages accablants sur le traitement infligés aux enfants palestiniens en Palestine et dans les prisons israéliennes.

Nous l’avons traduit et sous-titré.

Pour les sous-titres en français cliquez sur le rectangle blanc en bas de la vidéo et choisissez Anglais-français.

NDLR Merci a Pedro et Annie pour La traduction

27 juin 2014

Espagne : BDS : La député Sara Vilà donnera la parole au peuple palestinien au parlement de Catalogne – Manu Pineda

Sara Vilà donnera la parole au peuple palestinien au Parlement de CatalogneAujourd’hui, c’est Sara Vilà, député au Parlement de Catalogne pour le groupe ICV-EUiA Iniciativa per Catalunya Verds – Esquerra Unida i Alternativa – coalition écolo-communiste issue de l’ex-PSUC, ndt qui s’est récemment impliquée dans des actions de protection des paysans dans la Bande de Gaza, qui pose ces questions au parlement en tant que représentante, et interpeler Francesc Homs, porte-parole du gouvernement, sur la politique extérieur de la Généralité de Catalogne.

viaEspagne : BDS : La député Sara Vilà donnera la parole au peuple palestinien au parlement de Catalogne – Manu Pineda.

L’interpellation est promue par la campagne « Plus de complicité avec Israël« , dans laquelle travaillent plus de 50 organisations catalanes ; elle demandera en particulier au porte-parole des explications sur les récents accords économiques et institutionnels signés avec le régime israélien au nom de la « Catalogne » sans tenir compte de la société civile catalane, qui est attachée au mouvement BDS contre Israël pour sa responsabilité dans l’apartheiddont souffre le peuple palestinien.

Une motion suivra cette interpellation, qui exigera que la Généralité rejette les relations et les accords avec l’entité sioniste, soutienne les revendications du mouvement BDS, exige l’abolition de la détention administrative et respecte les droits des Palestiniennes et Palestiniens enfermés dans les prisons israéliennes et il y aura une demande explicite de justice pour les victimes de l’attaque contre le Mavi Marmara et les crimes perpétrés par l’entité sionistedepuis 1948.

La motion sera discutée et votée en séance plénière du Parlement le jeudi 10 juillet ; d’ici là, nous demandons à tous les amis de la cause palestinienne, à tous les mouvements, associations de défense des droits de l’homme, de diffuser cette initiative et d’exiger que les autres groupes parlementaires soutiennent cette motion qui cherche à mettre de la cohérence entre les déclarations des gouvernements occidentaux en faveur des droits de l’homme et leur action réelle, qui se contredisent presque toujours en signant des pactes de complicité avec des régimes criminels comme celui d’Israël.

 

 

25 juin 2014

37ème Journée sioniste à Montpellier (1ere Partie : extérieur) source Mobilisation du Comité BDS France 34 contre la 37ème journée sioniste de Montpellier du 22 juin 2014

Depuis 37 ans le Centre Communautaire et Culturel juif de Montpellier commémore la « libération », la « réunification » de Jérusalem, c’est à dire l’annexion et la colonisation de Jérusalem-Est (Territoire Palestinien). Et ceci en présence du Consul israélien de Marseille, du président régional du CRIF et de tous les autres satellites sioniste (AJHL, France Israël, Radio Aviva etc.)
A qui s’ajoutent les élus du Conseil Régional, du Département, de l’Agglo. et surtout de la Ville de Montpellier qui prête gratuitement le magnifique parc de Grammont. Toutes ces collectivités territoriales subventionnent à fond cette manifestation avec l’argent des contribuables et bien sûr au détriment d’autres associations.
Depuis 2011 avec la Coalition contre Agrexco nous avons lancé une pétition, et des actions contre cette manifestation qui proclame, contre toutes les décisions de l’ONU, Jérusalem Capitale une et indivisible d’ Israël.
Cette manifestation unique en France est devenu un problème national aussi pour 2015 nous appelons à une riposte nationale.
contactez-nous : comitebdsfrance34@gmail.com

 

 

les photos :http://bdsf34.wordpress.com/2014/06/23/manifestation-contre-la-journee-sioniste-du-22-juin-2014/#more-854

23 juin 2014

PETITION: Pas de visas pour les tueurs |Source Agence Media Palestine SIGNEZ CETTE PETITION!

Pas de visas pour des tueurs  Des soldats israéliens tuent quotidiennement des Palestiniens sans défense. Mettons fin à la culture de l’impunité en appelant les USA et l’UE à autoriser les interdictions de voyager aux officiers et soldats impliqués dans des meurtres extrajudiciaires.

d00f7904cd802850910c3f230e58a806

SIGNEZ CETTE PETITION

 

Citoyens dans le monde, nous faisons appel à vous pour rendre responsables les officiers et soldats israéliens impliqués dans de graves atteintes aux droits d’ l’Homme en Cisjordanie et à Gaza, parce que les systèmes militaires et judiciaires israéliens ont failli à cette tâche. L’Europe et les Etats-Unis refusent régulièrement des visas aux étrangers qui ordonnent ou participent à des actes de torture et des meurtres extrajudiciaires. Nous vous demandons d’appliquer les mêmes mesures aux officiers israéliens impliqués dans des actes criminels dans les territoires palestiniens

https://secure.avaaz.org/en/petition/Secretary_of_State_John_Kerry_EU_Foreign_Affairs_Chief_Catherine_Ashton_an_As_citizens_from_across_the_world_we_call_on_/?mxbedbb

.Traduction : J.Ch. pour l’Agence Média Palestine

 

 

viaPETITION: Pas de visas pour les tueurs | Agence Media Palestine.

 

Pourquoi ceci est important pour moi

 

Mon très aimé Nadeem a été tué de sang froid par des soldats israéliens. Il n’avait que 17 ans. Mon rêve de voir mon petit garçon devenir un homme à mes côtés ne se réalisera jamais. Sa mort est survenue trop tôt.

 

Mais ce meurtre a été filmé par des caméras de sécurité afin que le monde entier le voie. Voir comment mon fils a été tué est si douloureux – vous voyez des soldats israéliens blaguer et rire comme s’ils faisaient un pari à la chasse, visant leur proie, et puis ils tirent. Le film est extrêmement douloureux à regarder, mais il pourrait aider à la justice.

 

Avant que mon enfant soit tué, j’étais si heureux de le voir grandir et devenir un jeune garçon costaud. Il m’aidait pour tout, c’était un fils si aimant et si gentil pour sa mère et sa sœur. Il ne circulait jamais dans la maison sans nous étreindre et nous embrasser. A tout moment, il emplissait la maison de rires et de joie. J’avais fondé tant d’espoir sur lui. Beau, innocent, formidable et bien élevé.

 

Mais soudain, en quelques minutes, le temps s’est figé dans la morgue de l’hôpital à 14 H.30 alors que je l’habillais pour la dernière fois. Je l’ai regardé avec tant de chagrin. Je ne pouvais croire que mon petit ange était mort. Le lendemain, j’ai dû le coucher dans sa tombe et la douleur était insupportable. Mon cœur saignait pour ma femme, ma fille et le petit bébé, le plus jeune frère de Nadeem qui criait « je veux Nadeem ». J’étais perdu et ne pouvais croire que mon fils, l’amour de la vie, mon petit garçon avec le plus beau sourire du monde, l’athlète, le gentil ami des animaux ne serait plus jamais à mes côtés. Je ne m’étais jamais attendu à entrer dans la maison, dans sa chambre, et ne pas l’y trouver.

 

Il y a un mois que mon garçon a été tué. Et maintenant, je souffre plus que jamais car nous devons sortir le petit corps de sa tombe pour une autopsie qui montrera la vérité sur ce qui lui est arrivé tandis qu’Israël nie qu’il a été tué par une balle réelle, même alors que j’ai retrouvé la balle dans le cartable trempé de sang qu’il portait quand on lui a tiré dessus.

 

Je veux la justice, je crois en la justice, et je chercherai justice pour mon fils tout le temps qui me reste. J’écris aujourd’hui dans l’espoir que tous ceux dans le monde qui croient à la bonté de l’humanité et qui croient à la justice m’aideront à réussir. Mais je sais aussi que le système israélien n’est pas juste. Les soldats israéliens ont tué des milliers de civils palestiniens mais, ces 14 dernières années, six soldats seulement ont été accusés d’avoir enfreint la loi, et la sentence la plus lourde a été de sept mois et demi de prison.

 

Le soldat et les officiers qui ont tué mon fils ne seront peut-être jamais emprisonnés pour leur crime. Mais mes amis m’ont dit que des pays dans le monde interdisent à ceux qui sont coupables de violence d’entrer dans leur pays. Nous connaissons les officiers responsables du meurtre de mon fils, nous connaissons le soldat. Je ne veux pas que mon fils soit un numéro parmi d’autres, et je veux m’assurer qu’aucune famille ne souffre comme la nôtre souffre maintenant. Si vous m’aidez, on pourrait être sûrs que ceux qui ont tué mon fils seront interdits en Europe et aux Etats-Unis jusqu’à ce que nous puissions obtenir une vraie justice.

 

Je plaide pour obtenir votre aide. Je veux être sûr que les criminels qui ont tué la joie de ma vie sachent qu’ils ne peuvent continuer à tuer des enfants. Et j’ai besoin de vous à mes côtés pour assurer la victoire de l’humanité.

Siam Nowarah

22 juin 2014

Témoignages de Gaza – UJFP- UNADIKUM : Illustration Diaporama des actions d ‘ Unadikum à Gaza

Témoignages de Gaza

 

Brigitte Challande, militante pour les droits du peuple palestinien est partie en mission avec l’association Unadikum depuis fin avril 2014 à Gaza.

Elle nous a envoyé une série de témoignages que nous publions ici  SUR LE SITE  DE L’ UJFP:

En illustration diaporama à partir de photos envoyées par nos amis  d’ unadikum https://www.facebook.com/unadikumfrance?fref=ts  montrant les actions d’ Unadikum a Gaza

Brigitte est partie grace à  Unadikum France

viaTémoignages de Gaza – [UJFP].

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

Étiquettes :
18 juin 2014

Campagne pour les prisonniers palestiniens malades agonisant, sans soin, dans les geôles sionistes

Murad Fahme Abu Mealek est l´un des 5.271 palestiniens séquestré par les forces d´occupation israéliennes ; parmi eux, 1.400 souffrent de maladies graves qui ne sont pas traitées par le système hospitalier sioniste.

Plus de 30 ont un cancer, et le traitement qu´ils reçoivent, après que la maladie se soit étendue sans que ne soient prises des mesures pour l´éviter, est à base d´analgésiques comme l´Ibuprofène.

Parmi tous ces cas dramatiques, les groupes de soutien aux prisonniers en ont détecté cinq particulièrement graves, et parmi eux on peut mettre en relief celui de Murad. Après avoir été détenu par le régime israélien en 2001, les soldats ont tiré de sang froid dans les deux genoux de Murad avec des balles dum-dum ; ce type de munition – interdit par les lois internationales – lui a détruit les jambes et l’a laissé en chaise roulante à vie. En 2007, la maladie de Crohn a été diagnostiquée, son état de santé a continuéà s´aggraver par négligence médicale et les mauvais traitements reçus en prison.

La maladie dont souffre Murad nécessite un traitement médical sérieux et suivi pour éviter les opérations à répétition ; à cause d’absence de suivi médical, il a été opéré 10 fois en seulement 7 ans, et les chirurgiens israéliens lui ont déjà enlevé 1,70 mètres d´intestin.

prisonnires

Les autorités pénitentiaires n’autorisent pas de visites médicales, ni n´émettent de rapports. Les familles n´ont pas connaissance de l´état de leurs enfants malades. Les peu de fois oú Murad peut recevoir des visites familiales, il est amené menotté avec les mains fortement attachées dans le dos.

Cette situation douloureuse et injuste fait souffrir Murad et toute sa famille, son  père, Fahme Abu Mealek, sa mère, Mokaram et ses frères. Ils laissent mourir Murad dans une terrible et interminable agonie. Cette situation illégale et inhumaine est subie par tous les Palestiniens séquestrés par le régime israélien.

Face à ces violations flagrantes contre les droits les plus élémentaires de l´être humain, le silence, la tolérance et la passivité de la Communauté Internationale ne sont pas tolérables ; par conséquent le Centre palestinien pour les Droits de l´Homme (PCHR), le Centre Al-Mezan pour les Droits de L´Homme et l’Association Unadikum ont décidé de promouvoir une Campagne de Solidarité Internationale demandant aux gouvernements démocratiques du monde et à toutes les institutions qui se considèrent comme respectueuses des droits de l’homme qu´ils exigent du régime israélien la libération immédiate de Murad et de tous les Palestiniens et Palestiniennes qui souffrent de maladies non prises en charge dans les prisons israéliennes, et que, simultanément, qu’ils fassent pression sur l´entité sioniste pour qu´elle autorise des visites médicales aux Palestiniens qui en ont besoin, qu´on leur administre les traitements adéquats et qu´on fournisse à leurs familles des rapports médicaux authentiques. De la même manière, nous demandons que le régime israélien soit contraint d’en finir avec la détention administrative, selon laquelle les forces d´occupation peuvent décider des détentions arbitraires sans qu’il leur soit nécessaire de présenter des accusations contre les détenus, et prolonger cette situation de manière indéfinie, ce qui constitue une violation flagrante des droits de l´homme ; nous soutenons également toutes les actions qui sont menées pour faire disparaitre cette mesure, et en particulier la grève de la faim que sont en train de mener 186 détenus depuis le 24 avril dernier.

Manu Pineda

Brigades Internationales Unadikum.

 

(Traduction français: Guendoline Taffin)

 

 

9 juin 2014

Unadikum gaza : source Presse TV :reportage sur la marche Global de Jérusalem, à Gaza,

 

Presse TV reportage sur la marche Global de Jérusalem, à Gaza, où UNADIKUM  eu l’honneur de participer, et dans laquelle les(parties nationales et islamiques qui sont engagés à poursuivre la lutte pour la libération de tous les territoires historiques palestiniens et la communauté chrétienne en Palestine) ont décidé de rendre hommage aux Palestiniens kidnappés dans les prisons israélienne où ils sont en grève de la faim depuis 45 jours.

 

 

Étiquettes :
7 juin 2014

Unadikum :GAZA AVEC LES PRISONNIERS PALESTINIENS

GAZA AVEC LES PRISONNIERS PALESTINIENS
( O4/06/ 2014)

Le peuple Gazaoui se sont investi dans l´appui à leurs frères séquestrés dans les prisons israëliennes.. Il y a tous les jours une infinité d´activités dans toute la bande de Gaza.
Nous sommes très peu nombreux , les internationaux, dans la bande de Gaza, et ils nous demandent que nous assistions au plus grand nombre possible d actions. Pour nous, à part une oblitation c´est un honneur, mais cela nous rend difficile le fait de trouver du temps pour élaborer nos chroniques.
Nous partagerons, au moins, des photos des actions, et nous vous demandons de faire parvenir au Peupe Palestinien des documents graphiques de toute action de solidarité contre es prisonnniers en grève de la faim.
source:directeur général des brigades international unadikum.
Manu Abu Carlos Unadikum 

https://www.facebook.com/unadikumfrance?fref=ts

 

Étiquettes :
1 juin 2014

Israël n’a pas le droit d’être un État d’apartheid, déclare le fondateur de Boycott From Within

Israël n’a pas le droit d’être un État d’apartheid, déclare le fondateur de Boycott From Within

Adri Nieuwhof. Pouvez-vous vous présenter ?

Ronnie Barkan. Je suis un Juif israélien, blanc, masculin, privilégié. Les deux premières caractéristiques sont décidées par la nature, la dernière est du ressort de l’État. Il est important de mentionner que je fais partie des privilégiés. C’est le noyau même de ce dont nous parlons.

 

viaIsraël n’a pas le droit d’être un État d’apartheid, déclare le fondateur de Boycott From Within.

 

bds ronnie barkan copy