Archive for mai, 2014

29 mai 2014

Grace a nos amiEs d’ UNADIKUM : Remerciements pour dons d’appareil à glycémie capillaire….pour les habitants de Gaza

ORLEANS LOIRET PALESTINE Maison des Associations 46 Ter Rue sainte Catherine Orléans 45000
Courriel : olp@orléansloiretpalestine.org

Contact : denis petitjean 06 11 57 67 72

OBJET :

Madame, Monsieur le Pharmacien

Madame, Monsieur

L’association Orléans Loiret Palestine vous remercie pour les dons d’appareil a glycémie capillaire a la suite de l’émission « super coup de pouce » de France Bleue Orléans du 19 mars 2014

Nous avons le plaisir de vous annoncer la livraison du premier lot de ces appareils dans la bande de gaza, grâce a nos amis de l’association Unadikum, présente dans la bande de gaza et qui possède toutes les autorisations nécessaires pour entrer et sortir de ce territoire sous blocus

Nous devons désormais assurer le suivi de ce matériel et contribué à livrer des bandelettes usage unique pour ces appareils : auriez-vous des conseils , des pistes à nous donner pour assurer cette continuité ?

 

Nous vous présentons Madame, Monsieur le Pharmacien nos remerciements les plus sincères

Cordialement

Ci-joint : deux palestiniens de Gaza ayant reçu les Appareils à Glycémie

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Étiquettes :
23 mai 2014

Gilles Devers avocat :Les poulets des colonies sont illicites ….. Union Européenne/Territoires occupés : C’est l’Europe qui défend la Palestine

Source :http://lesactualitesdudroit.com/2014/05/23/union-europeenneterritoires-occupes-cest-leurope-qui-defend-la-palestine/

L’avenir de la Palestine est lié au droit européen, le seul à prendre sérieusement en compte le droit international. Ne pas l’admettre est une erreur décisive, et les dirigeants palestiniens et israéliens, totalement focalisés sur les US, sont bien à côté de la plaque.

Hier, l’Union européenne a interdit l’importation des volailles issues des colonies israéliennes en Cisjordanie. On s’en fout, répond l’occupant, car c’est même pas 5%… Sauf que le problème n’est pas les 5% de poulets, mais la règle qui permet cette interdiction, qui est générale… et qu’Israël n’a pas contestée devant la Cour de Justice de l’Union Européenne (CJUE) ! La roue tourne…

L’Europe : des Etats qui se soumettent au droit

Qu’il est de bon ton de vomir sur l’Union européenne… la source de tous les maux, le terrain de jeu du capitalisme mondialisé et autres délires de bac à sable, où Montebourpif et Besancenot se disputent le râteau et la pelle.

J’irai voter dimanche, et deux fois plutôt qu’une, avec une admiration profonde pour cet espace de droit et de fraternité qu’est l’Europe. L’Europe, ce sont de grands Etats qui acceptent de se soumettre au droit, et – cerise sur le gâteau – la Cour de Justice de l’Union européenne (Kadi, 2008) est la seule juridiction à avoir condamné le Conseil d’(in)Sécurité. Le fait que Papy Sarko sorte de son trou pour demander la remise en cause de Schengen montre bien tout ce qu’apporte l’Europe, contre les égoïsmes nationaux, mortifères.

Les poulets des colonies sont illicites  

poulets copie

Hier, l’Union Européenne a notifié au ministère de l’Agriculture israélien qu’elle ne reconnaissait son contrôle vétérinaire que dans les frontières de l’Etat d’Israël d’avant 1967 et que la volaille élevée dans les colonies n’était donc pas conforme aux normes requises pour l’importation. De telle sorte, est interdite l’importation de volailles et d’œufs des colonies israéliennes en Cisjordanie.

Interrogé par l’AFP, le ministère s’est refusé à tout commentaire, mais le site d’information Walla a assuré la permanance : « Il faut noter que la production de volaille et des produits dérivés dans les colonies représente moins de 5% de la production israélienne, l’impact de la nouvelle ligne directrice européenne ne sera donc pas important du point de vue économique ».

Les mecs sont nuls

5% c’est rien, c’est sûr,… sauf pour les 5% touchés, qui vont être coulés, et qui vont se faire entendre… Mais le vrai problème, évidemment, ce n’est pas ces 5%, mais la règle qui fonde cette décision, et là, ça devient sérieux. On entre dans le dur car la décision rendue pour les poulets n’est que la première d’une longue série, venant en application d’une règle de base… qui n’a pas été contestée en justice ! Les importations illégales vont tomber comme les feuilles en automne.

Quelle est cette base ? 

Il s’agit d’un acte de la Commission européenne, dénommé « Lignes directrices relatives à l’éligibilité des entités israéliennes établies dans les territoires occupés par Israël depuis juin 1967 et des activités qu’elles y déploient aux subventions, prix et instruments financiers financés par l’UE à partir de 2014 », n° 2013/C 205/05, publié  au Journal officiel de l’Union européenne du 19 juillet 2013, page 9.

Image

Quelles sont les fondements de ce document ?

On ne peut être plus clair.

« L’UE ne reconnaît pas la souveraineté d’Israël sur les territoires occupés par Israël depuis juin 1967 » que sont le plateau du Golan, la bande de Gaza et la Cisjordanie, y compris Jérusalem-Est et « ne les considère pas comme faisant partie intégrante du territoire d’Israël, indépendamment du statut légal qui leur est conféré par le droit national israélien »(CJUE, 25 février 2010, C-386/08, Brita, Rec. 2010, p. I-1289, points 47 et 53).

L’UE a fait savoir qu’elle ne reconnaîtrait aucune autre modification du tracé des frontières d’avant 1967 que celles approuvées par les parties au processus de paix au Proche-Orient (PPPO). Elle agit par référence au Conseil des Affaires étrangères de l’UE qui a souligné l’importance de limiter l’application des accords avec Israël au territoire israélien reconnu par l’Union. Selon les conclusions du Conseil Affaires étrangères sur le PPPO, adoptées le 10 décembre 2012, « tous les accords entre l’État d’Israël et l’Union européenne indiquent clairement et expressément qu’ils ne s’appliquent pas aux territoires occupés par Israël en 1967».

Quelles modalités ?

Le texte est très précis :

« 9. En ce qui concerne le lieu d’établissement des entités israéliennes:

« a) dans le cas de subventions et de prix, seules les entités israéliennes dont le lieu d’établissement est situé à l’intérieur des frontières d’Israël d’avant 1967 seront considérées comme éligibles;

« b) dans le cas d’instruments financiers, seules les entités israéliennes dont le lieu d’établissement est situé à l’intérieur des frontières d’Israël d’avant 1967 seront considérées comme éligibles en leur qualité de bénéficiaires finals.

« 10. Par lieu d’établissement, on entend l’adresse légale d’enregistrement de l’entité, confirmée par une adresse postale précise correspondant à un emplacement physique concret.

L’Union européenne est signataire des accords d’Oslo qui précise que les frontières  font l’objet de négociation entre les parties, à l’article 31 : « Neither side shall take any steps to change the status of Gaza and the  West Bank pending the outcome of the permanent status negotiations ». Oui, et l’Union européenne répond : « Quand un accord international régulier entérinera de nouvelles frontières, nous l’appliquerons. Mais en attendant, le droit international, c’est la frontière d’avant 1967 ».

Israël n’a pas contesté en justice les règles nouvelles

Bon, résumons : l’Union européenne adopte des mesures réglementaires qui font grief à Israël, et Israël en fait des tonnes pour dire qu’il n’acceptera pas ces règles. Pour Israël, ces règles étaient une aberration. Pas de problème : il suffisait de faire un recours devant la juridiction européenne dans les deux mois. Franchement, ça n’aurait pas dû faire un pli : la « seule démocratie » du Proche-Orient allait user d’un recours démocratique devant une juridiction démocratique pour faire valoir ses arguments démocratiques. Eh ben non, Israël a fulminé contre ces nouvelles règles, mais ne les pas attaqués en justice et ces règles sont devenues définitives. Cela aurait pourtant été intéressant alors que la CEDH a jugé que l’occupation militaire, quand elle devient un procédé de conquête de territoire,  était illégale et engageait la responsabilité de l’Etat occupant à indemniser des dommages causés (CEDH [GC], Chypre c. Turquie, 12 mai 2014, no 25781/94).

L’ANP totalement hors-jeu…

Une fois de plus, la calamiteuse ANP est totalement hors-jeu, ne voulant surtout pas prendre le risque de froisser son maître, les Etats-Unis (Territoire indien occupé, Amérique du Nord). Pas un mot sur cette immense victoire, pas un seul commentaire…

Quant à sa tristounette filiale française, l’AFPS (Association France Palestine Solidarité), elle continue, avec une constance remarquable, à perdre ses procès en les fondant sur des arguments hors d’âge, faisant sombrer la cause à l’aune de son incompétence crasse.

Alors, la Commission européenne plus efficace que l’ANP et ses filiales dépressives pour défendre les droits des Palestiniens ? Je ne fais là qu’un constat, mais il est évident, et pose de sérieuses questions.

Depuis 70 ans, la Palestine se plaint de la violation de ses droits ? Combien de fois a-t-elle engagé de sérieuses actions en justice ? Jamais.  Un problème sérieux, très sérieux…

 

 

 

22 mai 2014

A Gaza ,plus qu’ailleurs dans le monde,la vie ne tient qu’à quelques millimètres ..

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Source Unadikum gaza

Alors que nous étions dans la zone agricole brûlée par l’occupant sioniste , entre Khuza’a ‘ et Farahin, nous avons reçu un appel nous informant d’une autre terrible nouvelle, un autre crime contre l’humanité commis par le régime israélien contre le noble peuple palestinien , de simples pêcheurs et agriculteurs dont le seul délit et de chercher a survivre au blocus à la sueur de leur front…
Les soldats de l’armée la plus lâche du monde avaient encore tiré sur un agriculteur à Sanati, situé à environ trois ou quatre miles au nord de l’endroit ou nous nous trouvions.

Ahmed Saleh est un jeune ouvrier agricole âgé de 22 ans , qui pour la première fois travaillais a récolter le blé en compagnie d’un groupe d’environ 30 personnes …
Alors qu’ils se trouvaient à environ 300 mètres de la clôture qui sépare la bande de Gaza, des territoires occupés en 1948, un char d’assaut israélien est monté sur un monticule de terre du côté israélien , et comme cela arrive quotidiennement c’est mis a tirer sans aucune raison sur les agriculteurs…
Mais ce n’était pas des tirs d’intimidation!!!
Quatre tirs direct en direction du groupe d’agriculteurs désarmés , un de ces tirs à atteint Ahmed Saleh directement à la tête ….
Mais pour Ahmed Saleh c’est un bon jour, car ce n’était pas son heure…


Le projectile est passé a quelques millimètres de son cerveau, arrachant une partie de son cuir chevelu en laissant une plaie béante et sanguinolente..
A Gaza ,plus qu’ailleurs dans le monde,la vie ne tiens qu’à quelques millimètres …
Du fait que les sionistes ont également pour habitude de tirer sur les ambulances, Ahmed as du être évacué de la zone sur le dos des ouvriers qui l’accompagnaient
et as été transporté sans aucune précaution médical vers l’hôpital européen de Khan Younes ou il a été traité en urgence, puis il est rentré chez lui
dans l’attente d’une intervention chirurgicale à l’hôpital Nasser …


En Europe son cas serait considéré comme grave et il aurais été gardé en observation ; MAIS ICI C’EST GAZA !!!
Notre brigade l’a donc visité a son domicile ou nous avons trouvé sa famille abasourdie par le choc et sa mère en pleurs, mais encore une fois à Gaza tout
le monde est habitué a côtoyer la mort , car chaque jour peu être le dernier…

Ces paysans travaillaient à Sanati, dans une zone dangereuse dans laquelle nous sommes généralement présent . Mais aujourd’hui, nous n’avions pas été appelé car ils travaillaient à plus de 300 mètres de la clôture, à l’extérieur de la zone réglementée imposées illégalement par l’occupation,à l’intérieur du territoire de Gaza, cette zone de non droit représente 35 % de ses terres arables.
Mais même en se conformant aux exigences  inhumaines et illégales des sionistes , les palestiniens ne sont en sécurité nulle part sur leur propre terre car Israël tire a vue sur tout le monde sans aucune distinction entre résistants armé, agriculteurs, pêcheurs , civils , femmes et enfants ; usant des armes les plus sophistiquées et destructrices contre un peuple qui n’a ni armée , ni armes ni hélicoptères ni avion ni drone ni rien….
Que leurs yeux fatigués de pleurer la mort des êtres qui leur sont cher

Étiquettes :
22 mai 2014

LA PLUS GRANDE DEMOCRATIE DU MOYEN ORIENT ET SA POLITIQUE DE LA TERRE BRULEE A GAZA…Source Unadikum France

Ce diaporama nécessite JavaScript.

LA PLUS GRANDE DEMOCRATIE DU MOYEN ORIENT ET SA POLITIQUE DE LA TERRE BRULEE A GAZA…Source Unadikum France

 

Les sionistes ont la particularité d’exercer leur pouvoir de destruction sur les plus faibles…

Pour tout les agriculteurs du monde, la terre c’est la vie !!!

Même si il ne s’agit que d’une petite parcelle dans le plus grand camp de concentration de la planète : GAZA…

Car ici, à cause du blocus illégal imposé par Israël et ses alliés, la terre la seule ressource qui permet aux agriculteurs de survivre..

C’est la différence entre la vie et la mort…

le 22 mai 2014 les forces d’occupation israéliennes ont une fois de plus démontré leur immoralité en incendiant les champs palestiniens de KHUZ’A au sud est de Gaza…

A l’aide de leurs chars de combats ultra sophistiqués ils ont mis le feu à plusieurs parcelles de cultures de blé et d’orge, réduisant a néant le fruit du dur labeur des palestiniens, et condamnant plus de 150 personnes , hommes, femmes, enfant et personnes âgées a la famine..

Des familles entières qui ont cultivé pendant des mois sous une pluie incessante de balles leur terre avec des moyens plus que rudimentaires, se retrouvent ainsi dans le dénuement le plus total…

Radi Abu Reda est un homme âgé, ses mains caleuses se tendent vers le ciel pour demander le secours du seigneur et son visage buriné par le soleil laisse transparaître le désespoir d’avoir tout perdu , une fois de plus dans sa vie..

Ils nous explique avec une voix saccadée par la rage et la douleur que les cultures étaient arrivées à maturité et qu’ils s’apprêtait a récolter,

Mais Il tient maintenant dans le creux de ses mains les fruits de son travail, calciné par l’ignominie israélienne…

 

SON DÉSESPOIR ET SA COLÈRE NE CHANGERONT RIEN, LES SILENCE RÈGNE DANS LES CHAMPS DE GAZA…

LE SILENCE RÈGNE DANS LE MONDE…

QUI OBSERVE EN SILENCE L’AGONIE D’UN PEUPLE OPPRIME…

OU EST LA JUSTICE ???

Étiquettes :
18 mai 2014

Le convoi « Miles of Smiles 27 » et algérien arrivent à Gaza via le passage de Rafah

DataFiles%5CCache%5CTempImgs%5C2014%5C1%5C-1141887068_300_0.jpg
Rafah – CPI

Les convois "Algérie- Gaza 2" et "Miles of Smiles 27" sont arrivés, cet après-midi (18/5), à la bande de Gaza, via le passage de Rafah.

Le resonsable du ministère des Affaires étrangères Ghazi Hamad, le chef des passages Maher Abou Sabha, une délégation de l’Association des services médicaux et militaires et des représentants de la Fondation «Les partenaires de la paix et du développement pour la Palestine » ont accueilli les convois.

Il est à noter que le convoi "Algérie – Gaza 2" a atteint l’Egypte depuis une dizaine de jours et est resté coincé là-bas, en raison de la fermeture du passage.

12 mai 2014

les Brigades internationales de GAZA Unadikum et le Comité National pour le boycott culturel et académique Gaza BDS se sont réunis à Gaza,

http://www.asociacionunadikum.org/las-brigadas-unadikum-y-el-comite-de-boicot-cultural-y-academico-se-reunen-en-gaza/

 

Les Brigades internationales de GAZA Unadikum et le Comité National pour le boycott culturel et académique Gaza BDS se sont réunis à Gaza, , autour d’ une réunion intéressante représentée par le docteur Haidan qui aide un groupe de membres du mouvement sur la campagne de boycott, désinvestissement et sanctions là où il est mis en évidence l’importance considérable de cet outil efficace dans la lutte contre le régime de l’apartheid israélien, le plus important pour lutter contre l’occupation sioniste en Palestine.

Le boycott d’Israël est une campagne qui découle de la société civile palestinienne en 2005, face à l’occupation et à la la discrimination qui ont été accentuées durant ces dernières années,et a aussi consolidé la campagne internationale de faire pression sur Israël par le biais de boycott économique, académique et culturel.

BDS est un outil d’action stratégique qui réunit les personnes et les mouvements de différentes positions politiques, générant un large consensus qui devient un puissant instrument de pression contre le régime brutal de l’apartheid israélien, qui n’a jamais respecté et le droit international, ni les résolutions de n’importe quel organe institutionnel .pour le BDS, ne réagit qu’aux exigences de la Justice avec plus de crimes ,nouvelles colonies , les colons armé, outre la discrimination, la répression et davantage de violence. Avec tant d’abus de pouvoir et d’impunité , BDS tente avec ce moyen efficace de faire de la solidarité politique et cette pratique a déjà été réalisé avec succès contre le régime ségrégationniste en Afrique du Sud.

Les brigades Unadikum souiennent toutes les formes de résistance que décident le peuple souverain palestinien car seuls les Palestiniens ont le droit de décider sur cette question. Unadikum participe à l’appel de BDS ce moyen étant le plus efficace des combats que peuvent mettre en pratique les organisations de solidarité internationale avec la cause palestinienne.

Les BDS, les brigades internationales, appelent à faire pression sur les gouvernements : rupture diplomatiques, économiques, académiques et culturelles relations avec l’entité sioniste, les allégations et les manifestations en cours contre les forces d’occupation, sont toutes les armes essentielles dans la lutte pour arrêter le nettoyage ethnique que le régime israélien appliqué de façon systématique et impunis contre le peuple palestinien pour atteindre donc enfin la justice et la liberté donc .

unadikumbds
source
Étiquettes :
9 mai 2014

Bulletin Gaza 3 – [UJFP]

Bulletin Gaza 3

par Brigitte

Les pourcentages qui nous instruisent sur Gaza, des informations que l’on entend mais dont on ne prend pas la mesure et les conséquences concrètes pour la vie quotidienne

On dit que la bande de Gaza est un espace de terre où la densité de population est la plus importante du monde bien dans cette population il y a plus de 70% de réfugiés accueillis pour la plupart dans des camps et en visitant le camp de Khan Younis au nord de la bande le responsable du comité populaire de ce camp de réfugiés nous disait qu’il venait d’accueillir 45 familles réfugiées d’un camp en Syrie et d’autres personnes réfugiées d’un camp en Libye ainsi que le retour obligé à Gaza des prisonniers …cela en dit long sur les conditions de vie possibles pour toutes ces personnes …

43% de la population a moins de 20 ans concrètement cela veut dire des écoles, collèges lycées surchargés où actuellement l’année est divisée en deux semestres le premier de 7H à 11H 30 et le second de 11H à 15H30 les élèves et les profs alternent leur fréquentation à l’école ce qui veut dire qu’ils n’ont qu’une demie journée de classe….quand ils ne quittent pas l’école à cause des bombardements ou quand ils ont 11 ans de la nécessité de faire des petits boulots pour nourrir un peu mieux la famille…La nécessité de prise ne charge notamment dans les camps de toute cette enfance vivante et remuante !

viaBulletin Gaza 3 – [UJFP].

Étiquettes :
3 mai 2014

Signer la Pétition :pour mettre fin au blocus de la bande de Gaza et pour la liberté de mouvement des Palestiniens | Gaza’s Ark

Pour mettre fin au blocus de la bande de Gaza et pour la liberté de mouvement des Palestiniens

 

Pour mettre fin au blocus de la bande de Gaza et pour la liberté de mouvement des Palestiniens

Afin de construire un avenir  pacifique, les Palestiniens doivent avoir une complète liberté de mouvement, pourvoir voyager et commercer librement, de Gaza et vers Gaza et dans toute la Palestine.

Seules la levée totale, permanente et inconditionnelle du blocus imposé à Gaza et la restauration des droits des Palestiniens en application du droit international, permettront d’instaurer une paix durable.

Nous en appelons au Secrétaire Général des Nations unies et à nos gouvernements pour qu’ils:

♦  fassent tout ce qui est en leur pouvoir afin de contraindre Israël à lever toutes les restrictions sur la liberté de mouvement et de commerce imposées aux Palestiniens, y compris en permettant à l’Arche de Gaza – dont les propriétaires viennent de diverses parties du monde – de quitter le port de Gaza en toute sécurité et sans obstacle ;

♦  exigent des autorités israéliennes qu’elles respectent entièrement les eaux territoriales palestiniennes, y compris le droit des pêcheurs de s’éloigner à 20 milles nautiques au moins de la côte pour pêcher et le droit des Gazaouis d’accéder à toutes leurs terres en sécurité de même que le droit de mener d’autres activités pacifiques dans l’entièreté de leur zone économique et d’avoir libre accès aux eaux internationales comme les autres nations maritimes;

♦  demandent la restitution immédiate de tous les bateaux saisis par Israël, que ce soient les bateaux de pêche palestiniens de Gaza ou les navires de la solidarité internationale qui ont pris la mer pour briser le blocus, et le paiement aux propriétaires d’une pleine compensation financière pour la perte prolongée de l’usage de leurs bateaux et équipements.

viaPour mettre fin au blocus de la bande de Gaza et pour la liberté de mouvement des Palestiniens | Gaza’s Ark.