Archive for mars, 2014

31 mars 2014

Témoignage d’ Abdallah Alkilani , pécheur a gaza : sous titre en français

18 mars 2014

Notre total soutien et notre solidarité à l’avocate palestinien Shireen Issawi, sœur de Samer Issawi,

shireemNotre total soutien et notre solidarité à l’avocate palestinien Shireen Issawi, sœur de Samer Issawi, qui a été enlevé par les forces d’occupations sionistes, le 6 février. Demain seront portées à la Cour militaire israélienne, le bras judiciaire de ses ravisseurs.
Liberté de Shireen et 5023 palestiniens et Palestiniens kidnappés dans les prisons israéliennes.
Boycott d’Israël jusqu’à l’occupation !
De la rivière à la mer la Palestine sera libre !

17 mars 2014

SAMEDI 19 AVRIL 2014 TOURNOI SOLIDAIRE DE FOOTBALL 7 vs 7 « BARDALA : EXISTER, C’EST RESISTER »

tournoi_0001

Ce tournoi de foot est organisé afin de récolter des fonds pour financer le projet de la Coordination Région Centre Solidarité Palestine (CRCSP) “Citernes pour Bardala” dont l’objectif est double :

 

–          alimentation en eau potable du village de Bardala, en Cisjordanie occupée, au nord de la Vallée du Jourdain ainsi que des bédouins palestiniens du secteur

 

–          Remise en culture des terres situées au nord du village et actuellement abandonnées faute d’accès à l’eau

                    

       

Cet événement sera par ailleurs l’occasion de sensibiliser sur la situation actuelle de la Palestine.

 

Programme :

 

De 10à  12h : Premier tour

 

De 12 à 14h : Pause déjeuner (5€, sandwich merguez halal + boisson).

Projection d’un documentaire ou spectacle militant

Prise de paroles

 

De 14 à 17h : Poursuite du premier tour + phase finale

 

Remise des récompenses par Fathy Khdirat Ancien Maire du Village

 

 

Toute la journée : Stands militants, musique, buvette, salon de beauté pour les femmes, animation pour enfants …

 

 

L’intégralité des bénéfices de ce tournoi solidaire de football seront reversés pour financer le projet Citernes pour Bardala.

 

 

Pour participer au tournoi, rien de plus simple :

 

– Former une équipe de minimum 7 joueurs/joueuses. La participation financière par joueurs/joueuses est de minimum 3€, à régler le jour du tournoi.

 

L’inscription se fait par téléphone au 06 03 73 84 06.

16 mars 2014

Honneur et Gloire à Rachel. Nous oublions pas, nous ne pardonnerons pas!

Rachel Corrie née le 10 avril 1979, volontaire du International Solidarity Movement, et morte écrasée par un bulldozer des terroristes sionistes le 16 mars 2003 dans la bande de Gaza, durant la Seconde Intifada, 16 Mars 2003.
rachel2
R-I-P Rachel

16 mars 2014

Délégation des compagnons Français des Brigades internationales Unadikum en action de la protection des paysans de la bande de Gaza hier.

Unadikum fait son possible pour aider les volontaires solidaires du peuple palestinien à venir à Gaza, même s’ils ne peuvent dégager qu’un temps relativement court. Augmenter significativement le nombre d’internationaux venant partager un moment de vie et de lutte avec la population de Gaza peut faire la différence sur deux fronts :

sur le terrain, d’abord et avant tout, en multipliant notre efficacité quand nous nous tenons en bouclier vivant entre les soldats de la force d’occupation et les paysans au travail dans leur champs – mais aussi pour renforcer les autres terrains d’action d’Unadikum, auprès des pêcheurs, des prisonniers, des réfugiés, des victimes des bombardements – ;

et une fois retournés au pays, en accroissant le nombres de témoins oculaires pouvant rendre compte de la situation auprès des populations

sarah

 

15 mars 2014

Bande de Gaza : que vivons-nous ? déclaration de l’association Unadikum

Unadikum statment - french_0001

13 mars 2014

Briser le silence » : la riposte nécessaire de la résistance palestinienne Au cours de la soirée, trois autres formations de la résistance sont entrées en action : les Brigades de la résistance nationale (FDLP), les Brigades Abu Ali Mustafa (FPLP) et les Brigades al-Aqsa (une branche du Fateh), pendant que le gouvernement du Hamas à Gaza affirmait que la résistance est légitime…..

source http://www.ism-france.org/analyses/-Briser-le-silence-la-riposte-necessaire-de-la-resistance-palestinienne-article-18759

12 mars 2014 – Depuis décembre 2012, le Jihad islamique compte les violations « israéliennes » de la trêve conclue, après la dernière guerre contre la bande de Gaza et la riposte de la résistance : plus de 1300 violations, bombardements, attaques aériennes, assassinats, arrestations des pêcheurs, réduction de la zone de pêche et remise en place de la zone tampon qui sépare Gaza du reste de la Palestine occupée. Tout au long de l’année 2013, le mouvement du Jihad islamique et sa branche armée, les Brigades al-Quds, ont mis en garde les sionistes de poursuivre leurs agressions, que ce soit en Cisjordanie, dans la ville d’al-Quds, ou contre le peuple palestinien dans son ensemble. Mais les dirigeants sionistes n’ont pas voulu entendre : ils se sont considérés inattaquables et ont jugé que la résistance palestinienne ne pouvait pas riposter.

« Briser le silence » : la riposte nécessaire de la résistance palestinienne

Cependant, la riposte est venue ! En 40 minutes, 130 fusées furent lancées contre les colonies proches de la bande de Gaza. Juste une petite dose de ce que ce mouvement de la résistance palestinienne pouvait lancer, pour mettre en garde et rappeler que la résistance armée est présente, et qu’elle ne pouvait se taire indéfiniment, d’où le nom de l’opération : « Briser le silence ». Briser le silence de la communauté internationale, muette et sourde, quant aux assassinats des Palestiniens en Cisjordanie , quant au blocus contre Gaza, quant à la terreur exercée dans la ville d’al-Quds et les territoires occupés en 48, quant à la profanation quotidienne de la mosquée al-Aqsa, quant à la mort lente des prisonniers, mais aussi briser le silence palestinien qui depuis un an et demi, ne riposte pas aux agressions de l’occupant de manière conséquente et efficace. « Briser le silence » est la riposte nécessaire à l’impunité de l’occupant.

Pas de morts ni de blessés chez les « Israéliens », mais un million de colons dans les abris, une panique générale, une classe politique déchaînée, entre celui qui appelle à l’invasion de Gaza ou celle qui réclame des frappes dures, comme celles qu’elle a ordonnées en 2008-2009. C’est la surprise totale, la déroute, les menaces, et de nouvelles agressions (29 raids aériens sur la bande de Gaza, du nord au sud) pendant la soirée, sans faire de victimes.

Au cours de la soirée, trois autres formations de la résistance sont entrées en action : les Brigades de la résistance nationale (FDLP), les Brigades Abu Ali Mustafa (FPLP) et les Brigades al-Aqsa (une branche du Fateh), pendant que le gouvernement du Hamas à Gaza affirmait que la résistance est légitime.

Abu Ahmad, porte-parole des Brigades al-Quds a déclaré : « notre peuple attendait cet instant, il attendait la riposte aux agressions. Si nous ne ripostons pas, nous verrons bientôt l’occupant s’installer dans nos maisons, » avant de poursuivre : « la résistance frappera tant que l’agression se poursuivra, elle est prête à se sacrifier dans la voie de Dieu, quel qu’en soit le prix. » Il avait en outre déclaré il y a quelques semaines que la résistance frappera quand elle le jugera utile, elle n’a pas besoin d’un feu vert quelconque. C’est elle qui décide du moment, des cibles et de l’ampleur de la riposte. « Briser le silence » a tenu promesse.

Parmi les premières réactions à la riposte, le gouvernement américain qui a donné le feu vert aux agressions sionistes, en condamnant la riposte de la résistance, accusant les résistants de « terroristes », comme d’habitude. Du côté arabe, c’est toujours le silence, alors que les commentateurs palestiniens attendaient la réaction égyptienne. Au cours de la précédente guerre en 2012, le président Morsi avait tenu à intervenir pour faire cesser l’agression qui s’était terminée par une trêve, que les sionistes n’ont pas respectée, mais que l’Egypte n’a pas non plus protégée, abandonnant le peuple palestinien, seul et sans aucune protection politique.

Du côté palestinien, l’Autorité palestinienne a réclamé la cessation des agressions de l’occupant, tard dans la soirée, pendant que le peuple palestinien, impatient de savoir comment les sionistes allaient réagir, affirmait son soutien indéfectible à la résistance. Le professeur Abdel Sattar Qassem a considéré que la riposte était nécessaire car elle seule pouvait mettre fin aux agressions et assassinats commis ces dernières semaines par l’occupant. Ni les communiqués, ni les déclarations, ni les menaces verbales n’ont jamais eu d’effet, au contraire, l’occupant a considéré qu’il avait les mains libres tant que les Palestiniens ne réagissaient que de cette manière. D’où l’importance de la riposte.

Il y a quelques jours, le secrétaire général du mouvement du Jihad islamique, Dr. Ramadan Shallah, mettait en garde contre le plan Kerry en déclarant que ce plan n’a pour but que de liquider la question palestinienne dans son ensemble, et supprimer la Palestine du cœur et de la conscience des Arabes et des musulmans. Il est vrai que la résistance palestinienne ne peut venir à bout de l’occupant, toute seule, sans la participation de l’ensemble arabo-musulman, mais ce qu’elle peut faire, c’est maintenir la flamme de la résistance, c’est riposter aux agressions, c’est matérialiser dans les actes la volonté inébranlable du peuple palestinien, c’est insuffler la détermination et l’optimisme alors que les négociations interminables de l’Autorité palestinienne ont réduit le peuple palestinien à un pessimisme mortel.

« Briser le silence » a mis les sionistes devant des choix difficiles : vont-ils envahir Gaza ? Ils savent qu’une telle aventure signifie une nouvelle défaite, puisque la résistance est mieux préparée qu’en 2008-2009, malgré la destruction des tunnels. Vont-ils lancer des frappes « chirurgicales » en tuant les civils ? Vont-ils assassiner les dirigeants et les cadres de la résistance, et notamment du mouvement du Jihad islamique ? Toute réaction de leur part peut entraîner une guerre plus longue que celle qu’ils souhaitent. Ils ont la bénédiction du monde occidental, pas de doute là-dessus, mais les réactions des peuples arabes peuvent être plus décisives qu’ils ne le croient.

En Jordanie, la colère couve depuis l’assassinat de sang-froid du juge Zu’ayter, il y a quelques jours. Le parlement jordanien réclame l’expulsion de l’ambassadeur sioniste et les Jordaniens ne peuvent que descendre massivement dans les rues et réclamer la fin de l’accord de Wadi Araba qui a officialisé la soumission de la Jordanie à l’occupant sioniste. Dans les territoires palestiniens occupés, la colère a dépassé le stade de l’attente, depuis quelques semaines, puisque des rapports signalent la recrudescence des actes de résistance. Comment les dirigeants sionistes vont réagir ? Ils ne le savent pas encore, et tous les scénarios sont possibles. Mais la résistance armée palestinienne a décidé de ne plus se taire. C’est le plus important. Ses armes vont servir à protéger le peuple palestinien et à empêcher la liquidation de la Palestine.

Que Dieu protège les résistants ! Gloire à tous les martyrs tombés pour que vive la Palestine !

12 mars 2014

EN VENDANT DES VOYAGES VERS ISRAËL, CARREFOUR SIGNE SA COMPLICITÉ ACTIVE AVEC L’ÉTAT D’APARTHEID ISRAÉLIEN !

EN VENDANT DES VOYAGES VERS ISRAËL, CARREFOUR SIGNE SA COMPLICITÉ ACTIVE AVEC L’ÉTAT D’APARTHEID ISRAÉLIEN !

C’est le ministre israélien du tourisme, Uzi Landau en personne qui a annoncé que le géant mondial de la distribution Carrefour allait vendre des vacances en Israël dans ses supermarchés.
C’est dire si l’accord passé est important pour Israël. Dans le contexte de boycott international actuel, la vente des « coffrets-voyages » à destination d’ Israël par Carrefour est doublement bénéfique pour Israël. La campagne internationale de BDS contre Israël porte des coups à Israël sur le terrain économique (Dans la foulée de la liquidation d’Agrexco, les pertes dans le domaine de l’agroalimentaire, notamment dans la Vallée du Jourdain sont significatives et officiellement reconnues par les milieux économiques israéliens). Mais en révélant la nature de l’état d’Israël et sa politique d’apartheid le BDS s’attaque également à l’ image d’Israël. En quatre ans de Campagne BDS en Europe et dans le monde (depuis la guerre contre Gaza) le « déficit d’image » d’israël ne cesse de s’aggraver et l’élément de langage : « Israël est le seul état démocratique du moyen orient » ne fait plus recette. Le boycott d’Israël dans les domaines économiques, culturels et universitaires connait un essor inégalé.

VOYAGEZAVECCARREFOUR5bds

D’où l’importance du développement touristique qui pourrait amener des améliorations sur les fronts économique et idéologique. Faire en sorte qu’Israël soit associé à des moments agréables, à des images et des souvenirs de vacance, créer un attachement émotionnel à Israël via un vécu de plaisir chez les touristes voila ce qui est attendu dans cette opération commerciaol-idéologique qui est une nouvelle tentative pour combattre les effets de la campagne internationale BDS… ainsi en France, le ministre israélien du tourisme annonce une vague de publicités sur le site internet carrefour, une page entière de publicité dans les brochures de la compagnie qui seront distribuées à 18 millions de personnes en France pendant le mois de mars, la publicité en magasins, des dépliants, des autocollants, etc. et la formation de quelque 400 agents de voyage à travers toute la France.
C’est une opération de propagande de grande ampleur qui est mise en place et dans laquelle Carrefour joue un rôle de premier plan pour masquer la nature criminelle de l’état d’Israël, ses violations constantes des droits humains et du droit international…Et cela au moment même où l’opposition à la colonisation israélienne de la Palestine se traduit, conformément à l’appel BDS Palestinien, par des actions de « désinvestissement ».
Alors que plusieurs banques européennes viennent de retirer leurs avoirs de huit banques israéliennes en raison de leur implication dans la construction des colonies israéliennes en Palestine, Carrefour, totalement à contre courant, vole au secours de l’état d’Israël. Par cet acte, Carrefour franchit une limite qui le place désormais dans le camp des partenaires et complices actifs d’Israël.
JLM – 11/03/2014

11 mars 2014

Lettre ouverte aux Directeurs de Carrefour Voyage :Madame, Monsieur la/le Responsable de Carrefour Voyages Madame, Monsieur, Nous vous écrivons au sujet de la campagne de publicité pour des voyages en Israël que vous lancez en ce moment. Savez-vous que l’État d’Israël ne cesse de coloniser la Palestine, contrairement au Droit international ?

bdscarrefour

Madame, Monsieur,

Nous vous écrivons au sujet de la campagne de publicité pour des voyages en Israël que vous lancez en ce moment

Savez-vous que l’État d’Israël ne cesse de coloniser la Palestine, contrairement au Droit international ?

D’après le droit international tel qu’indiqué dans la 4ème Convention de Genève (art. 49, p. 6) et tous ceux qui l’ont ratifié, y compris la France, il est illégal pour la puissance occupante d’établir des colonies ou des infrastructures coloniales dans les territoires qu’elle occupe.

Et selon le Statut de Rome de la Cour pénale internationale, le transfert de population vers les territoires occupés constitue un crime de guerre. L’expansion continuelle de la colonisation dans les territoires palestiniens fait « gravement obstacle à l’instauration d’une paix générale, juste et durable au Moyen-Orient ».

Savez-vous qu’Amnesty international écrit  dans un rapport du 27 février 2014 :

« L’armée et la police israéliennes utilisent une force inconsidérée en Cisjordanie

Les forces de sécurité israéliennes ont fait preuve d’un mépris criant pour la vie humaine en tuant des dizaines de civils palestiniens, dont des enfants, en Cisjordanie occupée au cours des trois dernières années, et ce dans une impunité quasi-totale.

Le rapport présente un ensemble d’éléments de preuve qui révèlent une pratique bien établie d’homicides illégaux et de blessures injustifiées visant les civils palestiniens en Cisjordanie, a déclaré Philip Luther, directeur du programme Moyen-Orient et Afrique du Nord d’Amnesty International.

« La fréquence et la persistance du recours à la force arbitraire et abusive contre des manifestants pacifiques en Cisjordanie par les soldats et les policiers israéliens – ainsi que l’impunité dont ils bénéficient – laissent à penser qu’il s’agit là d’une politique délibérée. »

Amnesty International a recensé la mort de 22 civils palestiniens en Cisjordanie pour l’année 2013, dont au moins 14  dans le cadre de manifestations. La plupart étaient de jeunes adultes de moins de 25 ans. Au moins quatre étaient des enfants.

D’après les chiffres de l’ONU, le nombre de Palestiniens de Cisjordanie tués par les forces israéliennes en 2013 est supérieur au nombre total de victimes comptabilisées en 2011 et 2012. Quarante-cinq Palestiniens de Cisjordanie ont été tués au cours des trois dernières années. »

Savez-vous que dans la bande de gaza, en 2008-2009, Israël a lancé 23 jours d’attaque sur Gaza, tuant plus de 1.400 Palestiniens dont 330 enfants. Les Nations Unies et les principales organisations de défense des droits humains ont accusé Israël d’avoir délibérément ciblé des civils, utilisé des armes interdites et commis des crimes de guerre voire des crimes contre l’humanité ?

Savez qu’en 2011, Israël a assassiné 24 palestiniens dont 5 enfants et a blessés 205 palestiniens, qu’en Novembre 2012 Israël a lancé une nouvelle attaque majeure sur Gaza en, tuant plus de 150 Palestiniens dont plusieurs enfants et qu’en 2013, 10  palestiniens ont été tués ?

Non, vous ne saviez pas ! Sinon vous ne feriez pas de la publicité pour des voyages en Israël, pays qui ne respecte ni le droit international, ni les droits humains, ni les résolutions de l’Onu.

Vous ne savez pas non plus que les palestiniens n’ont pas accès a la Mer Morte, dans la vallée du Jourdain et dont l’accès est refusé aux palestiniens par la puissance occupante israélienne Nous vous conseillons la lecture d’un rapport d’Amnesty international à ce sujet

Non vous ne saviez pas !

Sinon vous ne feriez pas de la publicité dans un de vos voyages   les «  Merveilles d’ Israël »  pour que vos clients se baignent dans cette mer interdite aux Palestiniens.

Mais maintenant vous savez : vous savez que vous êtes complices d’un état qui pratique une politique de colonisation, d’annexion de la terre et de l’eau contre le peuple  palestinien.

carrefour2

Nous nous permettons de vous signaler aussi que les voyages touristiques opérés par Israël et comprenant des parties de séjours dans les territoires palestiniens occupés sont illégaux au regard du droit international. En effet celui-ci interdit la colonisation et l’exploitation des ressources naturelles de tout pays militairement occupé. C’est le cas des séjours déjà promus par Carrefour Voyages qui comprennent des visites et des haltes à Bethléem, dans la vieille ville de Jérusalem et au bord du nord de la Mer morte.

C’est aussi le cas des séjours comprenant des nuits au kibboutz Kalya, colonie israélienne illégale située à proximité de la Mer morte. En faisant la promotion de ces circuits, Carrefour s’expose à des poursuites judiciaires.

Nous vous demandons de retirer cette campagne pour des voyages en Israël, jusque celui-ci se conforme au droit international.

Nous sommes à votre disposition pour toute précision et attendons votre réponse à ce courrier.

Dans l’attente de celle-ci, nous vous prions d’agréer nos cordiales salutations.

10 mars 2014

Appel à rassemblement 15 mars 2014 15H Paris: 10 ans d’une loi scélérate (Loi du 15 mars 2004)

Appel_à_Rassemblement_15_mars_2014_pdf.pdf