Appel a dons pour reloger la famille de la petite palestinienne Hala Abu Zbeeka , tuée le jour de Noél par un bombardement de l’ armée sioniste a Gaza

clip_image0023 frere de Hana maisonhana hanamaison2 hanamaisonSuite aux bombardements des forces d’occupations sioniste d’Israël sur la bande de Gaza le 24 Décembre la veille de Noël, Hala Abu Zbeekha 3 ans a perdu la vie , sa maman et ses frères ont étés blessés et leur maison détruite. je crée cet événement afin de mobiliser une chaine humaine de solidarité pour aider cette famille à se reloger
contacter pour les dons  roseblanchedegaza@gmail.com 
Un Max de partage sur vos facebook, twitter via sms, mails.. Avec le coeur,tout est possible tout!!!!
Following the bombing of the Zionist occupation forces of Israel on the Gaza Strip on December 24 Christmas Eve, Hala 3 years died, his mother and his brothers summers wounded and their homes destroyed. I created this event to mobilize a human chain of solidarity to help the family to relocate.
The terms will be explained on the page!
A Max-sharing on your facebook, twitter via sms, email .. With heart, anything is possible at all!!

une jeune artiste se propose de vendre  ses toiles pour le projet  https://www.facebook.com/pages/Yamina-Sebaa/664798663551014

Témoignage de mon séjour à Gaza à Orléans avec l’association Orléans Loiret Palestine.

Témoignage de mon séjour à Gaza à Orléans avec l’association Orléans Loiret Palestine.
Merci de votre chaleureux accueil et votre solidarité avec le Peuple Palestinien.
A l’issue de la soirée, un appel était lancé pour venir en aide à Kareem et avec votre générosité vos cœurs la somme de 1325 euros a été réunis( en une soirée!!)
En ce jour ou nous nous remémorions ce triste anniversaire de l’agression sioniste de 2008 en ajoutant à cela l’agression des 24 et 26 Décembre 2013 et bien sachez mes amis de la cause Palestinienne que l’argent qu’il manquait pour Kareem qui doit se rendre au Caire afin de recevoir un don de foie de son papa est réuni. Nous allons également pouvoir aider d’autres enfants malades et j’enverrai également de l’argent à la famille de Hale assassinée par les forces d’occupations sionistes le soir de Noël.

Cette soirée était bénie, ce fut un honneur de partager ces émotions avec vous , la Palestine était présente avec nous !
à très bientôt

kareem20131227_202318

U.J.F.P. 2014 : Année de la Palestine – Remettre Gaza au coeur de la question palestinienne – [UJFP]

2014 : Année de la Palestine – Remettre Gaza au coeur de la question palestinienne

mardi 24 décembre 2013 par le Bureau National de l’UJFP

Depuis plusieurs semaines, les 1 800 000 habitants de la bande de Gaza assiégée depuis sept ans sont soumis à une nouvelle forme de punition collective, un nouveau cauchemar : l’eau.

Eaux usées qui remontent des égouts saturés et que les stations d’assainissement en panne de carburant et d’électricité ne peuvent plus évacuer.

Eaux des pluies diluviennes qui se sont abattues sur la région. Celles, enfin, du Wadi Gaza que les Israéliens semblent avoir libérées d’un barrage de retenue situé en amont de la Bande de Gaza. Aucune information ne filtre sur la situation qui sévit sur ce territoire martyrisé. Rien. Aucun appel à la solidarité populaire en cette période de Noël.

Les Gazaouis représentent cette partie de l’Humanité que la communauté internationale a effacée de ses disques durs. 1 800 000 personnes – hommes, femmes, enfants – disparues des écrans, perdues corps et biens par la conscience universelle.

Un crime à l’échelle de la planète que même les appels du porte parole de l’ UNRWA – Chris Gunness – ne semblent émouvoir. Il écrit sobrement : « Toute communauté normale aurait déjà du mal à se relever de cette catastrophe. Mais une communauté qui a été soumise à l’un des plus longs blocus dans l’histoire, dont le système de santé publique a été détruit, et où le risque de maladie était déjà monnaie courante, doit être libéré de ces contraintes provoquées par l’homme pour pouvoir faire face à l’impact d’une catastrophe naturelle de ce genre ».

Par « contraintes provoquées par l’homme », entendez par les Israéliens en premier lieu, la communauté internationale ensuite, l’Egypte particulièrement, tous unis dans les responsabilités partagées du crime.

L’année s’achève comme toutes ces années depuis 7 ans, depuis l’opération criminelle de l’hiver 2008/2009, depuis l’attaque de juin 2012. Rien n’est fait par la communauté internationale pour obliger Israël à lever ce blocus inhumain, pour rendre la liberté à cette partie du peuple palestinien martyrisé.

L’année qui débute dans quelques jours est dédiée par les Nations-Unies à la Palestine.

Une Palestine dont toutes les composantes doivent être à l’esprit de toutes et de tous, nous qui nous réclamons du respect du droit international, du respect du droit du peuple palestinien à vivre libre sur sa terre. La bande de Gaza, ses 1 800 000 habitants – hommes, femmes et enfants – sont partie intégrante de la Palestine, du peuple palestinien, ne peuvent en être exclus.

Aujourd’hui, notre action dans la campagne BDS doit être guidée tout particulièrement par l’exigence de la levée immédiate et totale du blocus de Gaza, de la libre circulation des populations et des biens, sans restriction aucune, de la remise en état par Israël et la communauté internationale des infrastructures détruites.

Mettre Gaza au coeur de notre combat en 2014 !

Le BN de l’ UJFP

24 décembre 2013

via2014 : Année de la Palestine – Remettre Gaza au coeur de la question palestinienne – [UJFP].

Gaza : Il s’appelait Awda. Awda Jihad Awda Hamada. Il avait 27 ans. – Sarah

Gaza – 21 décembre 2013

Il s\’appelait Awda. Awda Jihad Awda Hamada. Il avait 27 ans.

Par Sarah

Un « terroriste » ? Non. Un homme jeune juste marié qui bagarrait dur pour ramener un peu d\’argent à la maison. Fouillant les rebuts pour trouver un peu de métal, des pierres utilisables en construction. La lutte dos au mur pour la survie, quand l\’existence vous a planté dans une bande de terre assiégée, économie dévastée, travail improbable. Il s\’est aventuré trop près de la « barrière de sécurité » ? Non. Il en était à plus de 800 mètres, vous lisez bien, quasi un kilomètre. Il travaillait avec son frère dans un des lieux qu\’ils fréquentaient très habituellement. Absolument rien ne pouvait faire pressentir le drame.

Il faisait grand jour, milieu d\’après-midi ce vendredi. Ils n\’ont rien vu venir. Radad, le jeune frère à bout de pleurs, peut juste mimer qu\’il a entendu les balles siffler. Le bras transpercé, blotti dans une ornière, il a eu le sentiment d\’attendre très longtemps, peut-être une heure, auprès de son frère mort, que l\’ambulance puisse obtenir l\’autorisation de les rechercher.

D\’où sont venus les tirs ? Probablement d\’une tour, ces gros robots tueurs, dirigés d\’un lointain poste de commande, qui ponctuent la barrière. Il y a ce soir en Israël quelqu\’un qui s\’endort après avoir tué. De son poste de surveillance que l\’on peut imaginer bien confortable, à des kilomètres de sa victime. Dont il ne pouvait ignorer qu\’elle ne représentait pas le moindre danger pour qui ou quoi que ce soit.

A moins que le fait d\’être Palestinien ne constitue en lui-même une menace, ou pour dire mieux une raison de tuer.

Gaza, vendredi 20 décembre 2013

viaGaza : Il s’appelait Awda. Awda Jihad Awda Hamada. Il avait 27 ans. – Sarah.

Procès BDS à Pontoise: Relaxe pour les militant-e-s BDS

Procès BDS à Pontoise: Relaxe pour les militant-e-s BDS

Vendredi, 20 Décembre 2013 13:19

Les sept militant-es BDS du procès de Pontoise viennent d\’être tous relaxés ce vendredi 20 décembre par le tribunal de Pontoise. Ils avaient été scandaleusement poursuivis pour une action BDS dans le supermarché Carrefour de Montigny (95)

viaProcès BDS à Pontoise: Relaxe pour les militant-e-s BDS.