[Protection Palestine]- La Campagne civile internationale pour la protection du peuple palestinien (CCIPPP) accueille positivement la signature à Genève de l’accord intérimaire sur le nucléaire iranien

La Campagne civile internationale pour la protection du peuple palestinien (CCIPPP) accueille positivement la signature à Genève de l’accord intérimaire sur le nucléaire iranien

Le devoir du mouvement de solidarité avec le peuple palestinien est plus que jamais de soulever la question du nucléaire israélien, et de mener campagne pour un embargo militaire d’Israël, conformément à la demande de la campagne palestinienne et internationale Boycott-Désinvestissements-Sanctions (BDS).

La Campagne civile internationale pour la protection du peuple palestinien (CCIPPP) accueille positivement la signature à Genève de l’accord intérimaire sur le nucléaire iranien.

Depuis sept ans, sous la pression d’Israël, la communauté internationale a instrumentalisé la question nucléaire iranienne pour diaboliser l’Iran au mépris des droits élémentaires d’un état souverain à développer un programme nucléaire civil. L’Iran est signataire du Traité de Non Prolifération des armes nucléaires, il a accepté les inspections régulières de l’AIEA et même les services de renseignements des États-Unis confirment qu’il n’y a pas de programme nucléaire militaire. Malgré cela, la communauté internationale a mis en place depuis 2006 une batterie de sanctions qui au final frappent durement le peuple iranien. Tout autant d’engagements et de contrôles auxquels Israël détenteur de l’arme nucléaire se refuse sans aucune sanction.

L’accord de Genève atteste d’une tentative de repositionnement des Etats-Unis affaiblis par leurs échecs en Irak et en Afghanistan. Si aux termes de l’accord, les sanctions restent en grande partie maintenues provisoirement, les Iraniens peuvent a juste titre espérer voir la fin de la logique de blocus international contre eux. Ils ont dû, en particulier sous la pression de la France totalement alignée sur la position de l’Etat sioniste, consentir aussi à des limitations à leur droit au nucléaire civil. Il n’en reste pas moins que cela représente une victoire diplomatique pour l’Iran. On espère voir s’éloigner l’époque où, par mélange d’impérialisme et d’Islamophobie, le sort de l’Iran, morceau de « l’axe du mal », était réglé par une formule lapidaire : État voyou.

L’accord signé, quoiqu’intérimaire, est un revers pour Israël, qui tente depuis 20 ans de pousser ses alliés à une guerre contre l’Iran, aux conséquences catastrophiques sur l’ensemble de la région, sinon sur le monde entier. Reste que cet Etat va-t-en guerre est pourtant le seul pourvu de la bombe atomique et de sous-marins lance-missiles nucléaires, non signataire du traité de non-prolifération, et qui a toujours refusé toute inspection.

Alors qu’Israël se présente encore une fois avec cet accord comme la victime d’une « Shoah à venir » qui ne peut être évitée, selon lui que par le muscle militaire et sécuritaire, le mouvement de solidarité avec le peuple palestinien doit poursuivre sa mobilisation dans le cadre de la campagne BDS, tout en déjouant les tentatives israéliennes de monnayer des prétendues menaces et peurs. Israël exerce en effet un chantage sur le monde entier pour imposer ses frasques colonialistes contre les Palestiniens (voire les Syriens ou les Libanais) comme étant des compensations à \ »son malheur\ ».

Le devoir du mouvement de solidarité avec le peuple palestinien est plus que jamais de soulever la question du nucléaire israélien, et de mener campagne pour un embargo militaire d’Israël, conformément à la demande de la campagne palestinienne et internationale Boycott-Désinvestissements-Sanctions (BDS).

La CCIPPP, Le 29 Novembre 2013

via[Protection Palestine]- La Campagne civile internationale pour la protection du peuple palestinien (CCIPPP) accueille positivement la signature à Genève de l’accord intérimaire sur le nucléaire iranien.

%d blogueurs aiment cette page :