Le monde a oublié Gaza qui meurt lentement | Amnesty International France

En une fraction de seconde, Attiyeh a vu son pire cauchemar se transformer en une triste réalité. Le 21 novembre 2012, à Gaza, son fils de 13 ans, Mahmoud, a été tué dans la rue tout près de chez lui dans le quartier d\’Al Manara, touché par un missile tiré par un drone israélien.  Il n\’avait sur lui qu\’une pièce de monnaie, avec laquelle il allait acheter un stylo pour sa petite sœur.

viaLe monde a oublié Gaza qui meurt lentement | Amnesty International France.

%d blogueurs aiment cette page :