Archive for février, 2013

28 février 2013

Stéphane Hessel Un homme de paix, un homme de Justice

Stéphane Hessel

Un homme de paix, un homme de Justice

Ziad Medoukh

Aujourd’hui ce n’est pas seulement la France qui est triste, ce ne sont pas seulement ses amis qui sont tristes, mais c’est aussi la Palestine, car un grand homme de principes, un grand homme de justice, un homme profondément anticolonial, un homme de paix vient de nous quitter.

Stéphane Hessel était un soutien pour la Palestine, c’était un combattant infatigable pour les droits du peuple palestinien, il était pour une paix juste dans notre région.

Stéphane Hessel, le résistant, l’engagé, le généreux, le militant, l’homme de tous les combats, l’humaniste, l’homme de principes et l’homme de paix restera toujours dans nos mémoires.

Son parcours exceptionnel pour les droits de l’homme, partout dans le monde, rendait les Palestiniens fiers de son soutien et de son amitié.

On ne pourra jamais oublier sa visite courageuse dans la bande de Gaza en plein blocus israélien en 2009 afin de dénoncer ce blocus inhumain imposé par les forces de l’occupation à une population civile.

J’ai eu l’occasion de le rencontrer alors, il était plus que jamais déterminé dans sa lutte pour la justice, en Palestine et partout dans le monde.

Nos sincères condoléances à sa famille et ses amis. Paix à son âme! Nous lui rendons un grand hommage et nous leur disons notre grande tristesse et notre profonde émotion

Stéphane Hessel est parti, mais le combat pour la liberté, la paix et la justice en Palestine se poursuit….

25 février 2013

Attac 45

Des délégués du Loiret au Forum Social Mondial de Tunis (mars 2013)

Le Forum social mondial, événement international de rencontres entre les mouvements militants du monde entier, lieu d’articulation des luttes et d’élaboration d’alternatives globales.

viaAttac 45.

24 février 2013

Bonjour à tous, Voici la video de la campagne carton rouge. Partagez la comme vous le souhaitez.

24 février 2013

Palestine : Mort de Arafat Jaradat à la prison Megiddo – MàJ 21h vidéo – Addameer

Mort de Arafat Jaradat à la prison Megiddo – MàJ 21h vidéo Par AddameerMise à jour Addameer 21hArafat est né le 14 janvier 1983, et venait donc davoir 30 ans. Il est originaire de Saeer, un village près dHébron. Il était marié et était père de deux jeunes enfants, un de 3 ans et un de 2 ans. Avec son épouse Dalal, il attendait leur troisième enfant en juin.

viaPalestine : Mort de Arafat Jaradat à la prison Megiddo – MàJ 21h vidéo – Addameer.

21 février 2013

Les grosses ficelles du CRIF

LES GROSSES FICELLES DU CRIF

mercredi 20 février 2013 par le Bureau National de l’UJFP

Le CRIF de Marseille Provence s’offusque dans une tribune [1] du 18 février du fait que la Cimade PACA ait décliné son invitation à une cérémonie en mémoire des victimes juives du nazisme qu’il organisait [2] .

Tout est dans le titre de la tribune : antisionisme et boycott versus mémoire victimes juives et nazisme.

La Cimade n’a rien à démontrer au CRIF ou à quiconque sur sa relation à la Résistance pendant l’occupation et à la déportation des Juifs de France, de Chambon sur Lignon aux filières de sauvetage organisées, son action parle pour elle. Et c’est à ce titre d’ailleurs que le CRIF de Marseille Provence l’a invitée.

Ce qu’a dit courageusement la Cimade PACA c’est qu’elle n’était pas prête à participer à une manifestation de ce type AVEC LE CRIF. Et nous, UJFP, partageons son point de vue.

Pourquoi ?

Parce que nous ne reconnaissons pas la « représentativité » d’un collectif d’associations communautaires qui ne représente guère qu’une très petite fraction de la « communauté » des 600 000 Juifs français.

Parce que cette représentativité a consisté pour ces organisations juives communautaires, qui ont dérivé vers un néo-conservatisme redoutable, à confisquer la parole de 600 000 personnes au profit d’une cause détestable, celle de l’occupation et de l’oppression du peuple palestinien, et cela avec des outils encore plus détestables : la manipulation et l’instrumentalisation de la mémoire juive et l’amalgame entre critique politique et racisme antisémite, au risque de provoquer ce que l’on prétend vouloir éviter. Le CRIF se distingue par son attaque systématique de toute parole critique contre Israël qu’il étiquette comme antisémite. Il demande, exige, fait pression pour que toute intervention publique sur la question du dit « conflit israélo palestinien » cherchant à soutenir la cause palestinienne, c’est à dire celle de l’opprimé, soit attaquée jusqu’à obtenir que soit interdite toute parole dans des universités, des grandes écoles, etc. Gageons que cela ne vous attire pas que des sympathies. Le CRIF a ainsi réussi la redoutable opération de transformer le statut de l’antisémitisme en France : de racisme dangereux et contre lequel chacun doit se mobiliser, en arme de guerre anti-palestinienne au service d’Israël. Or c’est précisément cette mutation qui ouvre les vannes et libère la parole antisémite quand et là où elle existe. En ce sens le CRIF fait un sale boulot. Nous l’avions déjà dit [3] .

Mais aussi parce que nous non plus nous n’accepterions pas de manifester pour le souvenir de nos morts déportés victimes du Nazisme ou même contre l’antisémitisme avec ceux qui ont soutenu les opérations meurtrières sur la population civile désarmée et assiégée de Gaza. Cela nous semble un détournement ignoble de notre héritage. Pour nous la seule « mémoire » est celle des devoirs conférés par l’horreur nazie : plus jamais ça pour personne, solidarité avec tous les opprimés, lutte contre toutes les formes de racisme.

Messieurs du CRIF,

Nous sommes aujourd’hui à des années-lumière de vous, et nous vous plaignons d’avoir perdu tout sens éthique et toute sensibilité à la douleur d’autrui.

Mais nous vous le disons : Il est trop tard ! pour traiter la Cimade PACA d’antisémite, trop tard et ridicule. Les ficelles sont devenues trop grosses. Il suffit de consulter votre site, lire vos écrits pour comprendre où sont les appels à la haine. Une attitude qui ne mérite à nos yeux que mépris. Pourtant ne vous leurrez pas, et ouvrez les yeux. Dans votre dos, ceux-là même qui vous soutiennent en apparence, par crainte d’être traités d’antisémites, vous haïssent en réalité à cause de votre attitude menaçante, arrogante et insultante ; et ils vous haïssent avec des termes antisémites : « Ils sont les plus forts,… ils sont partout… !! »

Nous luttons avec la Cimade et beaucoup d’autres dans ce pays, contre tous les racismes l’islamophobie, le racisme anti-noir, anti-Rrom, pour les droits des sans-papiers, pour un avenir partagé entre Israéliens et Palestiniens sur la base de l’égalité des droits. Cela fait sans doute aussi de nous aussi des antisémites à vos yeux.

Pourtant l’Egalité c’est la devise de la République que vous invoquez si souvent.

Bureau national de l’UJFP le 20-02-2013

16 février 2013

Action BDS Auchan Orleans (3ème) 9 février 2013

https://www.youtube.com/watch?v=a2YJf4JCREw

13 février 2013

L’émission Radio Gaza du dimanche 10 février 2013

L’émission en français «Bonjour de Gaza » du dimanche 10 février 2013, émise à partir de la radio des jeunes journalistes, et présentée par Ziad Medoukh,a évoqué le rôle des femmes dans la société de la bande de Gaza.

Ziad Medoukh a d’abord remercie l’association ASDIPL de Lodève pour leur soutien à la radio. Il a salué le courage de femmes
palestiniennes qui résistent et transmetent à leurs enfants les valeurs humaines, puis Marwa Abou Labn a lu le poème de Ziad Medoukh sur les femmes palestiniennes, avenir de la Palestine.

L’invitée principale était Madame Rose Massri, représentante de l’Union Générale des femmes palestiniennes de Gaza

Marwa Abou Labn a assuré la traduction lors de cette émission.

Madame Rose Massri a présenté cette Union qui regroupe des dizaines d’associations. Ces associations travaillent pour les femmes dans la bande de Gaza. Elle a cité les activités organisées pour leur culture et aussi pour les sensibiliser à leurs droits, elle a parlé en détail de leur rôle soit lors des agressions israéliennes, soit quand elles encouragent leurs enfants à fréquenter les écoles, elle a beaucoup insisté sur les manifestations dans les rues de Gaza afin de mettre fin à la division et d’accélérer la réconciliation.

Il y a eu quatre appels lors de l’émission : tout d’abord Thérèse Ledrman, de l’association ASDIPL, qui a salué le courage des femmes palestiniennes qui résistent au quotidien, Mina, de Lodève, qui a exprimé sa joie d’écouter des femmes de Gaza en direct, Margueritte Rollinde de Saint-Denis, qui a beaucoup parlé de l’importance de l’éducation pour les femmes de Gaza qui sont nombreuses à fréquenter les universités, elle a félicité les associations de femmes de leur travail et de leurs sacrifices, puis on a entendu Ahmed de Gaza, qui a encouragé les femmes à se présenter massivement aux futures élections en Palestine.

Les personnes qui ne sont pas parvenues à écouter l’émission en direct, peuvent la suivre depuis ce lien :

Pour toutes propositions, remarques et suggestions, vous pourrez envoyer des SMS au : 00972599881347, ou des courriels à l’adresse électronique : ziadmedoukh@hotmail.com.

Je rappelle que vous pouvez suivre cette émission en direct et en image de chez vous, tous les dimanches à partir de 14h-heure française- sur le site: http://www.yjctv.ps, vous pourrez appelez l’émission au : 0097282863367.

La prochaine émission aura lieu le dimanche 17 février 2013, de 14h à 15h, heure française, .Invité : le directeur de l’Institut français de Gaza.

Merci beaucoup de votre soutien, de vos encouragements, de votre fidélité à notre émission, et de votre confiance.

Ziad Medoukh

12 février 2013

Projection Débat Jeudi 14 février à 20h30  » Réfugiés palestiniens : ça suffit, on rentre. » Un reportage dans les camps de réfugiés palestiniens au Liban. Durée 27 min. Réalisation : Chris Den Hond et Mireille Court. Au chiendent 259 rue Bourgogne Orléans

Projection OLP 14-02-13

11 février 2013

Cinéma Les Carmes : Mercredi 20 Mars 2013 à 20h00 : Soirée Débat 5 Caméras brisées Soirée en partenariat avec l’association Orléans Loiret Palestine, L’ U.J.F.P ( Union Française Juive pour la Paix), Solidaires, Sud Culture , Palestine 45 , Le Chiendent ( lieu alternatif et autogéré )

http://90plan.ovh.net/~cinemale/page.php3?fond=viedescarmes_actu

Emad, paysan, vit à Bil’in en Cisjordanie. Il y a cinq ans, au milieu du village, Israël a élevé un  » mur de séparation » qui exproprie les 1700 habitants de la moitié de leurs terres, pour « protéger » la colonie juive de Modi’in Illit, prévue pour 150 000 résidents. Les villageois de Bil’in s’engagent dès lors dans une lutte non-violente pour obtenir le droit de rester propriétaires de leurs terres, et de co-exister pacifiquement avec les Israéliens. Dès le début de ce conflit, et pendant cinq ans, Emad filme les actions entreprises par les habitants de Bil’in. Avec sa caméra, achetée lors de la naissance de son quatrième enfant, il établit la chronique intime de la vie d’un village en ébullition, dressant le portrait des siens, famille et amis, tels qu’ils sont affectés par ce conflit sans fin.

http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19464548&cfilm=200620.html

 

9 février 2013

Day of action in Zeitoun, Gaza City and Madama, Nablus – A call from Palestinian farmers and fishermen

Day of action in Zeitoun, Gaza City and Madama, Nablus – A call from Palestinian farmers and fishermen

Posted on: February 8, 2013 |

8 February 2013 | BDS Movement

Gaza City Action: Meet 11 am in Zeitoun Neighbourhood, next to the Car Market “Souq Sayarat” and Al Handasya Company. The march will then begin from Malaka Cross towards the farmland near the Israeli frontier.

West Bank Action: Meet 10 am in Madama village, next to the mosque the farmers will then walk to the village land near Izthar settlement.

viaDay of action in Zeitoun, Gaza City and Madama, Nablus – A call from Palestinian farmers and fishermen.