Archive for janvier 7th, 2013

7 janvier 2013

Communiqué de soutien à Andrey Pshenishnikov | Agence Media Palestine

Communiqué de soutien à Andrey Pshenishnikov

7 janvier 2013

Les associations et partis politiques français soussignés, membres du Collectif national pour une paix juste entre Palestiniens et Israéliens, s’inquiètent fortement de la situation d’Andrey Pshenishnikov, jeune israélien actuellement détenu en Egypte. Andrey, âgé de 24 ans, après avoir effectué ses trois ans de service militaire, indigné par les crimes de l’occupant, a décidé de renoncer à sa nationalité israélienne et a demandé la nationalité palestinienne.

Andrey a passé plusieurs mois à Paris, où il a participé activement aux actions de protestation contre les violations des droits de l’Homme perpétrées par l’occupant israélien en Palestine. Nous pouvons témoigner de son engagement aux côtés de la cause palestinienne qui ne fait aucun doute pour nous.

Sa volonté de rejoindre à tout prix une délégation principalement française qui se rendait à Gaza fin décembre 2012, même après la confiscation de son passeport russe et de son passeport israélien par la police israélienne, d’où sa tentative d’entrer illégalement en Egypte, peut être considérée comme une preuve d’entêtement et d’imprudence juvénile mais ne constitue pas un crime sérieux.

Nous demandons donc aux autorités égyptiennes de libérer Andrey.

Inquiets aussi du sort qui pourrait lui être réservé en Israël s’il était déporté vers ce pays, nous souhaitons que le gouvernement français lui accorde, s’il en fait la demande, l’asile politique en France.

Signataires / Undersigned:

AFD (Alliance for Freedom and Dignity)

ATMF (Association des travailleurs maghrébins de France)

AUDIRP (Association Universitaire pour le respect du droit international en Palestine)

CCIPPP (Campagne civile internationale pour la protection du peuple palestinien)

CEDETIM (Centre d’études et d’initiatives de solidarité internationale)

CJPP5 (Comité justice et paix en Palestine et au Proche Orient du 5e)

CICUP (Collectif interuniversitair pour la coopération avec les universités palestiniennes

Collectif judéo-arabe citoyen pour la paix

CVRPO (Comité de vigilance pour une paix réelle au Proche Orient)

FASE (Fédération pour une alternative sociale et écologique)

Femmes Egalité

Femmes en Noir

FTCR (Fédération des Tunisiens pour une citoyenneté des deux rives)

GA (Gauche anticapitaliste)

Génération Palestine

Le Mouvement de la paix

Les Alternatifs

LIFPL (Ligue internationale des femmes pour la paix et la liberté)

MPEP (Mouvement politique d’éducation populaire)

MRAP (Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples)

NPA (Nouveau parti anticapitaliste)

PCF (Parti communiste français)

PCOF (Parti communiste des ouvriers de France)

PSM (Participation et spiritualité musulmanes)

UAVJ (Une autre voix juive)

UJFP (Union juive française pour la paix)

Union syndical Solidaires

 

FREE/LIBEREZ Andrey Pshenishnikov

viaCommuniqué de soutien à Andrey Pshenishnikov | Agence Media Palestine.

7 janvier 2013

Actions BDS ce week-end à Orléans

Bonsoir,

Pour information, le collectif BDS orléanais a mené deux actions ce week-end. En voici brièvement les comptes-rendus.

Samedi, une dizaine de militants se sont rendus au supermarché Auchan d’Olivet, désormais cible privilégiée du collectif. En effet il s’agit de la 4eme action visant ce magasin, après l’invitation envoyée en octobre au directeur pour assister à notre projection publique du documentaire « Jaffa, la mécanique,de l’orange » à laquelle il n’a pas répondu. En novembre durant les attaques sur Gaza, une action devant le magasin avait permis un échange avec celui-ci.
(). En décembre un dvd « Jaffa la mécanique de l’orange » et une carte de voeux lui ont été offerts sous forme de cadeau ironique.

Cette fois-ci, sur sur la thématique du boycott des produits israéliens comme grande résolution de consommation éthique pour 2013, les militants ont tracté et discuté avec les clients, appelant à boycotter : les agrumes Jaffa, les fruits et légumes exportés par Mehadrin, les lingettes importées, et les appareils SodaStream. Des messages ont aussi régulièrement été lancés au micro. Les clients ainsi que les employés d’Auchan, débutant leur journée de travail étaient très sensibles, attentifs aux messages, et ouverts au dialogue. A peine la grande banderole « Boycott Israel Apartheid » déployée, les agents de sécurité, avec en tête leur responsable, ont tout de suite surgi et essayé de couper court à l’action. Puis l’ont toléré à condition que nous respections leurs ordres. (pas de sono, durée de l’action pas trop longue…).

Le responsable a affirmé connaître BDS, a lu notre tract, semblait visiblement être au courant de nos dernières actions au centre ville chez Sephora, posait des questions sur notre collectif. Un
représentant des RG était aussi présent rejoint par deux officiers de la Police nationale qui ont relevé l’identité de Karim.

Nous avons eu confirmation que le directeur avait bien reçu notre « cadeau ». Nous avons prévenu que nous reviendrons. Un véritable rapport de forces est désormais établi.

Dimanche la cible était les dattes israéliennes dont la présence sur les étales de certains commerçants au marché du quartier de la Source, nous a été informée. Après investigation, un seul marchand présentait des dattes de type medjoul de la marque « King Salomon – Jordan River ». Un écriteau indiquait comme provenance « Afrique du Sud », information également confirmée oralement.

Or l’emballage stipulait clairement une origine « Israël ». En tentant d’expliquer la problématique liée d’une part à cette tromperie vis à vis de la clientèle et d’autre part au fait de vendre des dattes volées issues des territoires palestiniens occupés, la discussion a rapidement dégénéré. Le commerçant à court d’arguments nous a menacé, de nous a ordonné de partir, et a violemment poussé l’un des nôtres. Nous dénigrant auprès des clients présents sur les lieux de
l’altercation, il a ridiculement tenté de se faire passer pour une victime. Nous serions apparemment des jeunes ne faisant rien de nos vies, jaloux de son juteux business (il faut préciser que ces dattes vendues 15€ le kilo sont très prisées de la communauté d’origine marocaine notamment lors des mariages). Pour lui il n’y a aucun mal à les vendre et assume avec fierté ce qu’il fait, sans aucun scrupule.

Le dialogue étant impossible, nous avons ensuite tracté aux entrées du marché. Le public, jeunes et anciens, s’est montré là encore très réceptif. La majorité boycotte systématiquement Israël, d’où la nécessité au commerçant voyou de mentir sur la provenance de ses dattes.

Prochaine action proposée le 9 février dans le cadre de la journée d’actions européenne contre l’agriculture coloniale.