[Protection Palestine]- Déclaration de la première conférence de l’Etat espagnol pour le Boycott, Désinvestissement et Sanctions contre l’état d’Israël

Déclaration de la première conférence de l’Etat espagnol pour le Boycott, Désinvestissement et Sanctions contre l’état d’Israël

Traduction : JLM

 

Le boycott de l’Etat d’Israël est une campagne qui émane du peuple palestinien lui même en 2005. Parmi les exigences de cet appel il y a : la fin de l’occupation par Israël de tous les territoires arabes en 67, le droit au retour pour tous les réfugiés, et l’égalité des droits pour tous les citoyens de l’Etat d’Israël.

En tant qu’ organisations de la société civile et militants de la cause internationaliste, nous lançons un appel à la société civile internationale (et à tous les hommes de bonne volonté) à rejoindre ce mouvement du peuple palestinien basé sur des fondements éthiques de justice, liberté et égalité, pour mettre fin à l’impunité de l’Etat d’Israël.

Déclaration de la première conférence étatique pour le boycott,

Désinvestissement et sanctions contre l’état Israël

« Hier l’Afrique du Sud, aujourd’hui la Palestine »

La Conférence, qui s’est tenue à Barcelone les 19-21 Octobre 2012, adhère à l’appel de la société civile palestinienne à rejoindre la campagne internationale de Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS) contre l’Etat d’Israël et appelle la société civile de l’état espagnol à la rejoindre.

Réunis à Barcelone, plus de 500 militants et 50 organisations de la société civile de l’Etat espagnol, réaffirmons notre attachement à la lutte du peuple palestinien lors de la célébration, ce week-end à Barcelone, de la première Conférence étatique pour le boycott, désinvestissement et sanctions (BDS) contre l’apartheid israélien : « Hier, l’Afrique du Sud d’aujourd’hui la Palestine ».

Nous constatons la progression de la campagne BDS comme élément central de toutes les actions et activités de solidarité avec le peuple palestinien. A cette fin, la Conférence a décidé dans ses conclusions de travailler vers une campagne BDS transcendant le mouvement de mouvement de solidarité avec le peuple Palestinien. Avec ces objectifs, nous exprimons notre volonté de coordination avec le Comité national palestinien (BNC), qui conduit et impulse le mouvement international de soutien à la campagne BDS.

Le boycott de l’Etat d’Israël est une campagne qui émane du peuple palestinien lui même en 2005. Parmi les exigences de cet appel il y a : la fin de l’occupation par Israël de tous les territoires arabes en 67, le droit au retour pour tous les réfugiés, et l’égalité des droits pour tous les citoyens de l’Etat d’Israël.

De même nous constatons la nécessité de soutenir cette campagne non-violente pour mettre fin à la violation systématique des droits de l’homme et du droit international par Israël. Violations constatées une nouvelle fois à l’occasion de l’arrestation dans les eaux internationales de la dernière flottille à destination de Gaza pendant la tenue de la Conférence. C’est pour quoi nous exigeons de notre gouvernement de garantir la liberté de circulation dans les eaux de la Méditerranée, de mettre fin au blocus de Gaza et exiger la libération immédiate des personnes qu’ à ce jour Israël maintient prisonnières.

En tant qu’ organisations de la société civile et militants de la cause internationaliste, nous lançons un appel à la société civile internationale (et à tous les hommes de bonne volonté) à rejoindre ce mouvement du peuple palestinien basé sur des fondements éthiques de justice, liberté et égalité, pour mettre fin à l’impunité de l’Etat d’Israël.

Barcelone, 21 Octobre 2012

Traduction : JLM

via[Protection Palestine]- Déclaration de la première conférence de l’Etat espagnol pour le Boycott, Désinvestissement et Sanctions contre l’état d’Israël.

%d blogueurs aiment cette page :