DES FOOTBALLEURS EUROPEENS SOUTIENNENT LA PALESTINE

DES FOOTBALLEURS EUROPEENS SOUTIENNENT LA PALESTINE

29.nov..2012

Nous, footballeurs européens, exprimons notre solidarité avec le peuple de Gaza qui vit depuis trop longtemps en état de siège, et dont on refuse les droits humains les plus fondamentaux : la dignité et la liberté. Les derniers bombardements israéliens à Gaza, provoquant la mort d’une centaine de civils, a été une nouvelle offense à la conscience du monde.

Nous avons appris avec consternation que le 10 novembre 2012, l’armée israélienne a bombardé un terrain de sport à Gaza, provoquant la mort d’enfants qui jouaient au football : Mohamed Harara et Ahmed Harara (16 et 17 ans), Matar Rahman et Ahmed Al Dirdissawi (18 ans).

Nous savons en outre que depuis février 2012, les deux joueurs de football de l’équipe d’Al Amari, Omar Rowis (23 ans) Mohammed Nemer (22 ans), sont toujours emprisonnés en Israël sans procès ni jugement.

Il est inadmissible que des enfants soient tués alors qu’ils jouent simplement au football, notamment à la veille où Israël va accueillir l’UEFA des moins de 21 ans, se voyant ainsi récompensé alors qu’il commet des actes contraires aux valeurs du Sport.

Malgré le récent cessez-le-feu, les Palestiniens doivent encore subir une éprouvante vie sous occupation. Ils doivent être protégés par la communauté internationale car tout homme a le droit d’aspirer à une vie faite de dignité, de liberté et de sécurité. Nous espérons qu’un règlement juste émergera enfin.

Signataires

Gael Angoula, Bastia Sporting Club (France)

Karim Ait-Fana, Montpellier HSC (France)

André Ayew, Olympique de Marseille (France)

Jordan Ayew, Olympique de Marseille (France)

Demba Ba, Newcastle United (Royaume-Uni)

Abdoulaye Baldé, AC Lumezzane (Italie)

Chahir Belghazouani, AC Ajaccio (France)

Leon Best, Blackburn Rovers Football Club (UK)

Ryad Boudebouz, Football Club Sochaux Montbéliard (France)

Yacine Brahimi, Granada Football Club (Espagne)

Jonathan Bru, Melbourne Victory (Australie)

Yohan Cabaye, Newcastle United (Royaume-Uni)

Aatif Chahechouche, Sivasspor Kulübü (Turquie)

Pascal Chimbonda, Doncaster Rovers Football Club (Royaume-Uni)

Papiss Cissé, Newcastle United (UK)

Omar Daf, Football Club Sochaux Montbéliard (France)

Issiar Dia, Lekhwiya (Qatar)

Abou Diaby, Arsenal Football Club (Royaume-Uni)

Alou Diarra, Olympique de Marseille (France)

Soulaymane Diawara, Olympique de Marseille (France)

Samba Diakité, Queens Park Rangers (Royaume-Uni)

Pape Diop, West Ham United (UK)

Abdoulaye Doucouré, Stade Rennais Football Club (France)

Didier Drogba, Shanghaï Shenhua (Chine)

Ibrahim Duplus, Football Club Sochaux Montbéliard (France)

Soudani El Arabi Hilal, Vitoria Sport Club Guimares (Portugal)

Jires Kembo Ekoko, Al Ain Football Club (Emirats Arabes Unis)

Nathan Ellington, Ipswich Town Football Club (UK)

Rod Fanni, Olympique de Marseille (France)

Doudou Jacques Faty, Sivassport Kulübü (Turquie)

Ricardo Faty, AC Ajaccio (France)

Chris Gadi, Olympique de Marseille (France)

Remi Gomis, FC Valenciennes (France)

Florent Hanin, SC Braga (Portugal)

Eden Hazard, Chelsea Football Club (Royaume-Uni)

Charles Kaboré, Olympique de Marseille (France)

Diomansy Kamara, Eskisehispor Kulübü (Turquie)

Frédéric Kanouté, Beijin Guoan (Chine)

Anthony Le Tallec, AJ Auxerre (France)

Djamal Mahamat, Sporting Braga (Portugal)

Steve Mandanda, Olympique de Marseille (France)

Kader Manganne, Al Hilal Riyad Football Club (Arabie Saoudite)

Sylvain Marveaux, Newcastle United (UK)

Nicolas Maurice-Belay, FC Girondins de Bordeaux (France)

Cheikh M’bengué, Toulouse Football Club (France)

Jérémy Menez, Paris Saint-Germain Football Club (France)

Arnold Mvuemba, Olympique Lyonnais (France)

Laurent Nardol, Chartres Football Club (France)

Mahamadou N’diaye, Vitoria Sport Club Guimares (Portugal)

Mamadou Niang, Al-Sadd SC (Qatar)

Mbaye Niang, SM Caen (France)

Fabrice Numeric, FK Slovan Duslo Sala (Slovaquie)

Billel Omrani, Olympique de Marseille (France)

Lamine Sané, FC Girondins de Bordeaux (France)

Mamady Sidibé, Stoke City Football Club (UK)

Momo Sissoko, Paris Saint-Germain Football Club (France)

Cheikh Tioté, Newcastle United (UK)

AdamaTraoré, Melbourne Victory (Australie)

Armand Traoré, Queen Park Rangers FC (Royaume-Uni)

Djimi Traoré, Olympique de Marseille (France)

Moussa Sow, Fenerbahçe Spor Kulübü (Turquie)

Hassan Yebda, Granada Football Club (Espagne)

viaFrederic Oumar Kanoute : DES FOOTBALLEURS EUROPEENS SOUTIENNENT LA PALESTINE.

Ni aides humanitaires ni visites diplomatiques, nous cherchons une décision politique

Ni aides humanitaires ni visites diplomatiques, nous cherchons une décision politique

Ziad Medoukh

Malgré la signature de l’accord de cessez-le feu, et malgré une trêve fragile entrée en vigueur la semaine dernière, la situation dans la bande de Gaza est toujours sous tension.

Israël n’est pas satisfait de cet accord, il viole cette trêve tout le temps, il essaye de provoquer les factions de Gaza par des tirs et la présence de ses soldats sur les frontières.

La population civile, qui a été la plus touchée et la plus visée par l’offensive militaire israélienne du 14 au 21 novembre 2012, est soulagée certes, en dépit des pertes humaines et des destructions massives.

La vie reprenne doucement, doucement, à Gaza, malgré les conséquences désastreuses des dernières attaques .La population est en train de vivre à côté des ruines des maisons, immeubles et bâtiments détruits.

Pour nous, cette trêve marque la fin de la nouvelle agression israélienne contre Gaza, mais pas la fin de l’occupation, car, sous n’importe quel prétexte, cette armée pourrait de nouveau attaquer, bombarder et pilonner cette région toujours sous blocus. D’autant plus qu’Israël n’a reçu aucun critique de la part des instances
internationales vis-à-vis des opérations militaires de la semaine dernière.

Tout le monde sait que l’impunité d’Israël l’encourage à poursuivre ses attaques, et le meilleur exemple en est ses crimes commis à Gaza en 2009 sans soulever aucune réaction internationale ni aucune sanction.

Nous saluons ici la mobilisation populaire et citoyenne, partout dans le monde, au travers des manifestions, rassemblements, et
protestations contre l’offensive militaire israélienne et en soutien à Gaza et sa population.

Devant le silence complice de la communauté internationale officielle, cette mobilisation citoyenne avec la résistance de la population civile à Gaza, a été l’élément principal qui a poussé l’armée israélienne à mettre fin à son agression.

Actuellement, il y a beaucoup de visites diplomatiques et de solidarité à Gaza, tout cela est important pour venir montrer son soutien et constater les dégâts de l’agression israélienne.

Des associations et des organisations internationales se mobilisent pour venir en aide aux Gazaouis, elles récoltent des fonds et du matériel pour les envoyer à Gaza, tout cela est important étant donnés les besoins énormes de cette population qui a beaucoup souffert de attaques israéliennes.

Malgré la destruction, le manque de moyens, les besoins, et
l’isolement, les aides alimentaires, et les visites sur place ne sont pas une priorité.

Le plus important, à mon avis, ce sont les décisions politiques qui devraient être prises par les instances internationales afin d’arrêter les attaques israéliennes contre Gaza et contre la Palestine.

Nous avons besoin d’une décision politique qui oblige Israël à respecter les droits des Palestiniens, une décision qui mettra fin à l’occupation coloniale.

Notre cause est politique, c’est une cause de justice, nous sommes occupés, nous sommes opprimés, nous avons le droit d’être libres et de vivre en paix sur notre terre.

Jusqu’à quand allons-nous vivre dans ce cycle infernal : attaques israéliennes, aides humanitaires pour les Palestiniens sinistrés et touchés par ces attaques, puis reconstruction des infrastructures détruites, puis de nouvelles attaques… ?

Jusqu’à quand notre cause va-t-elle rester humanitaire ? Jusqu’à quand le monde entier va-t-il s’intéresser à la Palestine, sauf quand il y a des morts et des bombardements ?

Pourquoi cette communauté internationale oublie-t-elle qu’en Palestine, il y a la colonisation, le mur, le blocus, et pas seulement les besoins matériels d’un peuple qui souffre d’une occupation ?

Nous voulons une reconnaissance officielle d’un état palestinien libre et indépendant.

Nous cherchons des décisions courageuses qui obligent Israël à respecter tous les accords de paix signés avec les Palestiniens, et à respecter d’abord le droit international, sous peine de sanctions économiques et politiques contre cet état d’occupation.

Nous sommes pour une paix juste et durable, mais la paix passera en premier lieu par la justice.

Match OL-KYRIAT le 6 Décembre à Gerland : Lettre pétition au club et aux joueurs de l’Olympique Lyonnais

Merci de signer massivement et de faire suivre !

Lien vers la pétition en ligne : http://www.ipetitions.com/petition/lettre-petition-ol/

Texte de la pétition :

Lettre pétition au club et aux joueurs de l’Olympique Lyonnais

L’olympique lyonnais devrait rencontrer le club israélien de L’Hapoël Ironi Kiryat Shmona(1) le 6 décembre au stade de Gerland.

Cette rencontre suit de près les raids israéliens sur les palestiniens de Gaza qui ont causé 163 morts (dont 43 enfants !)

– Comment ignorer que le 17 novembre, le stade "Palestine", la principale enceinte sportive de Gaza, a été détruit par une attaque de l’armée israélienne.

– Comment ignorer que le siège du comité para-olympique palestinien a été complètement détruit à Gaza.

– Comment, en jouant à dans le stade de Gerland, ne pas penser que le 10 novembre dernier l’aviation israélienne a tué sur le coup deux adolescents Mohammed Ussama Hassan Harara (16 ans) et Ahmed Mustafa Khaled Harara (17 ans) et blessé 38 personnes sur un terrain de foot à Al-Mentar, dans le quartier d’Al-Shojaya (bande de Gaza).

– Comment ne pas penser à Mahmoud Sarsak, de l’équipe nationale palestinienne qui a été emprisonné depuis 2009 [sans raison – sans accusation – sans jugement] alors qu’il se rendait à un match de foot. Il a fallu 92 jours de grève de la faim, le soutien d’Eric Cantona et d’autres personnalités pour qu’il puisse être libéré.

L’état d’Israël est un état hors la loi et en France même, un match contre une équipe Israélienne n’est pas un match normal !

– En décembre 2010, votre club a rencontré également à Gerland l’équipe de Tel Aviv ; des amis dans les tribunes montrant une banderole "Free Palestine" ont été violemment agressés par des personnes bien organisées. Une plainte est d’ailleurs en cours instruction, car il y a eu des blessés.

– Et encore le 25 octobre dernier, on peine à y croire, au cours d’un match de basket à Chalon sur Saône, c’est le mossad, service secret israélien, qui fait la police dans les tribunes. Il intercepte un jeune avec un drapeau palestinien et le confie à la police française qui le retiendra une nuit !

En effet, dans de telles occasions, l’état d’Israël, à travers ses équipes sportives, cherche à démontrer qu’il est un état "normal" et qu’il pratique le fair-play. La réalité c’est le blocus de Gaza, la colonisation, les détentions au mépris de toutes règles, l’emprisonnement des enfants, les assassinats ciblés …

Ceci ne devrait pas être accepté par l’UEFA qui déclare dans ses statuts :

"… Promouvoir le football en Europe dans un esprit de paix, de compréhension et de fair-play, sans aucune discrimination fondée sur la politique, le sexe, la religion, la race ou sur toute autre raison."

D’ailleurs, devant les restrictions faites au football palestinien, le Président Platini a déclaré :

« Nous les avons acceptés (les israéliens) en Europe et leur avons garanti les conditions d’adhésion ; ils doivent respecter le message des lois et réglementations sportives internationales, faute de quoi leur présence en Europe n’aura pas lieu d’être » (L’Expression le 25 septembre 2010 )

Et que fait Israël, pays du Moyen Orient, dans les compétition européennes ? Est-ce une séquelle de la colonisation occidentale ?

Vous devez savoir qu’une initiative internationale (BDS), soutenue notamment par Eric Cantona, s’adresse à l’UEFA pour qu’Israël n’accueille pas le championnat d’Europe des jeunes footballeurs en 2013 !

Non, ce match n’est pas un match comme les autres : pour toutes ces raisons, nous sollicitons l’Olympique Lyonnais et tous ses joueurs pour qu’ils manifestent leur adhésion à l’éthique sportive et au droit international, particulièrement les droits du peuple palestinien.

Les cours ont repris à Gaza malgré toutes les pertes. dela part de Ziad prof de français

Deux jours après la fin de l’agression israélienne, les cours ont repris partout dans la bande de Gaza.

Malgré la mort de 40 élèves, et la destruction de plus de 25 écoles, les élèves sont allés à leurs écoles pour montrer au monde entier leur volonté de continuer leur scolarité
Les élèves de cette écoles dans la ville de Gaza, ont écrit le nom de leur camarade Sara Dalou, 8 ans, morte avec toute sa famille- 13 personnes- le dimanche 18 novembre 2012 suite à un raid israélien qui a détruit toute sa maison- le massacre de la famille Dalou- sur sa table et ont continué les cours.
L’éducation en Palestine est sacrée, c’est une forme de résistance
Gaza résiste, la Palestine vaincra.

L’émission « Bonjour de Gaza » du dimanche 25 novembre 2012 Sera émise à 14h, heure française

L’émission « Bonjour de Gaza » du dimanche 25 novembre 2012

Sera émise à 14h, heure française

‘’Gaza la soulagée ‘’

L’émission radio francophone  »Bonjour de Gaza » présentée tous les dimanches par Ziad Medoukh sera émise ce dimanche 25novembre 2012 à 14h, heure française.

On va inviter un journaliste francophone, qui va nous parler de la situation actuelle dans la bande de Gaza, après la fin de l’offensive militaire israélienne contre notre population civile.

Vous pourrez suivre cette émission exceptionnelle en direct et en image via internet à partir du site : http://www.yjctv.ps,

Vous pourrez participer à cette émission spéciale depuis l’étranger par vos appels au: 0097282863367.

Bonne émission en direct depuis Gaza.

Ziad