Le palestinien Mahmoud Sarsak refuse l’invitation du FC Barcelone avec le soldat israélien Gilad Shalit

Libération du prisonnier Mahmoud al-Sarsak
Gaza le 10/07/2012
(Wissam Nassar / ZUMA Press/Newscom)

Selon plusieurs communiqués, le footballeur national Palestinien et gréviste de la faim Mahmoud Sarsak a rejeté l’invitation du club de football du FC Barcelone à venir assister au match du Clásico contre le Real Madrid, le 7 Octobre, en compagnie du soldat de l’occupation israélienne et ex-prisonnier de guerre Gilad Shalit.

Dans une déclaration datée du 27 septembre, le FC Barcelone a invité Sarsak, ainsi que deux représentants de l’Autorité Palestinienne dans une tentative d’apaiser la colère grandissante autour de l’invitation de Shalit, qui a été condamnée par des dizaines de clubs de football et associations sportives palestiniens et par les militants de solidarité avec la Palestine en Espagne.

En réponse à cette manoeuvre, Sarsak a affirmé à Shahd Abusalama, blogueuse à the Electronic Intifada, qu’il avait rejeté l’offre. Après lui avoir parlé ce matin, Abusalama a tweeté que Sarsak « m’a affirmé son refus catégorique d’assister au match [du FC Barcelone] si Shalit est présent appelant ceci normalisation. »

Traduction « Viens juste d’appeler @mahmoudsarsak concernant ceci. Il m’a confirmé qu’il n’acceptera JAMAIS d’être dans un lieu qui accueille un meurtrier. »

Traduction « Fière de @mahmoudsarsak ! vient juste de me dire son refus catégorique d’assister au match du @FCBarcelone si Shalit est présent appelant ceci NORMALISATION #BDS »

Traduction « @mahmoudsarsak m’a fermement confirmé qu’il ne trahira jamais ces principes pour un match du @FCBarcelone même si cela a toujours été un rêve »

Le site web arabe d’informations Ma’an News Agency rapporte également les propos du Dr Ramy Abdu, Responsable au Conseil des Relations Palestiniennes Européennes (CEPR) de la Bande de Gaza, affirmant qu’il avait parlé personnellement à Sarsak qui a «confirmé» qu’il n’assisterait « en aucun cas » au match et qu’il a refusé toute comparaison entre son combat et celui des milliers d’autres prisonniers avec la situation d’un soldat de l’occupation. Abdu a également publié le compte rendu de sa conversation avec Sarsak sur Twitter et Facebook.

En dehors de ces communiqués, aucune déclaration écrite de Sarsak définissant sa position n’a encore été publié, mais ce post sera mis à jour si et quand cela sera fait.

Le FC Barcelone prend ses distances avec  Shalit

Dans son communiqué publié sur son site web le 27 Septembre, le FC Barcelone a répondu à la rumeur sur Shalit, affirmant:
« Le club n’a pas invité M. Shalit au match, mais a accepté une demande d’assister au match lors de sa visite à Barcelone. »
Cet éloignement apparent est survenu après que des responsables du club avaient déclaré aux médias que Shalit avait été invité à la demande d’un ex-ministre israélien.

Extrait de la déclaration du FC Barcelone:
« De la même manière que la demande de M. Shalit, le Club a également accepté celle de l’Ambassade Palestinienne d’accorder trois invitations à trois délégués palestiniens : Musa Amer Odeh, Ambassadeur de l’Autorité Palestinienne, Jibril Rajoub, président de l’Union Palestinienne de Football et le footballeur palestinien Mahmoud Al Sarsak assisteront également au Clásico au Camp Nou. »

La tentative du FC Barcelone d’établir une équivalence entre Shalit, un soldat d’occupation qui s’est fait prisonnier alors qu’il se trouvait dans un tank pendant qu’Israël imposait son blocus brutal et illégal sur Gaza, et Sarsak, qui a passé trois ans en détention et en isolement, sans inculpation ni jugement par Israël jusqu’à ce qu’il force Israël à le libérer après une grève de la faim épique de trois mois, a eu son effet inverse.

La normalisation favorise les «fausses symétrie et équilibre»

De plus, la nature des objections des Palestiniens à l’invitation Shalit étant apparemment mal comprise, la déclaration du FC Barcelone a continué à vanter les activités communes qu’il avait organisées en faveur des Israéliens et les Palestiniens au nom de «la paix et de l’harmonie» :

« En outre, lors de l’inauguration de La Masia, Centro de Formación Oriol Tort, en Octobre dernier, le FC Barcelone – par le biais de sa Fondation – a contribué au processus de paix entre Israël et la Palestine. Un total de 31 enfants, 16 Palestiniens et 15 Israéliens, s’entrainèrent pour la première fois avec les résidents de la Masia. Le but de l’exercice était de cultiver une relation sportive entre les deux groupes. »

La campagne palestinienne pour le boycott académique et culturel d’Israël (PACBI) rejette expressément de telles initiatives. Comme elle l’explique dans ses lignes directrices:

« Les événements culturels et les projets impliquant des palestiniens et/ou des arabes et des israéliens promouvant un équilibre entre les deux côtés en présentant leurs récits respectifs comme s’ils étaient comparables ou basés sur la fausse supposition que les colonisateurs et les colonisés, les oppresseurs et les oppressés sont de manière égale responsables du « conflit », sont intentionnellement trompeurs, intellectuellement malhonnêtes, et moralement répréhensibles. De tels initiatives et projets qui cherchent à encourager le dialogue ou « la réconciliation entre les deux côtés » sans aborder les exigences de justice, promeuvent la normalisation de l’oppression et de l’injustice. »

Article source : Ali Abunimah – Palestine’s Mahmoud Sarsak ‘rejects’ FC Barcelona invite to match with Israeli soldier Gilad Shalit
The Electronic Intifada