Archive for septembre, 2012

28 septembre 2012

Le palestinien Mahmoud Sarsak refuse l’invitation du FC Barcelone avec le soldat israélien Gilad Shalit

Libération du prisonnier Mahmoud al-Sarsak
Gaza le 10/07/2012
(Wissam Nassar / ZUMA Press/Newscom)

Selon plusieurs communiqués, le footballeur national Palestinien et gréviste de la faim Mahmoud Sarsak a rejeté l’invitation du club de football du FC Barcelone à venir assister au match du Clásico contre le Real Madrid, le 7 Octobre, en compagnie du soldat de l’occupation israélienne et ex-prisonnier de guerre Gilad Shalit.

Dans une déclaration datée du 27 septembre, le FC Barcelone a invité Sarsak, ainsi que deux représentants de l’Autorité Palestinienne dans une tentative d’apaiser la colère grandissante autour de l’invitation de Shalit, qui a été condamnée par des dizaines de clubs de football et associations sportives palestiniens et par les militants de solidarité avec la Palestine en Espagne.

En réponse à cette manoeuvre, Sarsak a affirmé à Shahd Abusalama, blogueuse à the Electronic Intifada, qu’il avait rejeté l’offre. Après lui avoir parlé ce matin, Abusalama a tweeté que Sarsak « m’a affirmé son refus catégorique d’assister au match [du FC Barcelone] si Shalit est présent appelant ceci normalisation. »

Traduction « Viens juste d’appeler @mahmoudsarsak concernant ceci. Il m’a confirmé qu’il n’acceptera JAMAIS d’être dans un lieu qui accueille un meurtrier. »

Traduction « Fière de @mahmoudsarsak ! vient juste de me dire son refus catégorique d’assister au match du @FCBarcelone si Shalit est présent appelant ceci NORMALISATION #BDS »

Traduction « @mahmoudsarsak m’a fermement confirmé qu’il ne trahira jamais ces principes pour un match du @FCBarcelone même si cela a toujours été un rêve »

Le site web arabe d’informations Ma’an News Agency rapporte également les propos du Dr Ramy Abdu, Responsable au Conseil des Relations Palestiniennes Européennes (CEPR) de la Bande de Gaza, affirmant qu’il avait parlé personnellement à Sarsak qui a «confirmé» qu’il n’assisterait « en aucun cas » au match et qu’il a refusé toute comparaison entre son combat et celui des milliers d’autres prisonniers avec la situation d’un soldat de l’occupation. Abdu a également publié le compte rendu de sa conversation avec Sarsak sur Twitter et Facebook.

En dehors de ces communiqués, aucune déclaration écrite de Sarsak définissant sa position n’a encore été publié, mais ce post sera mis à jour si et quand cela sera fait.

Le FC Barcelone prend ses distances avec  Shalit

Dans son communiqué publié sur son site web le 27 Septembre, le FC Barcelone a répondu à la rumeur sur Shalit, affirmant:
« Le club n’a pas invité M. Shalit au match, mais a accepté une demande d’assister au match lors de sa visite à Barcelone. »
Cet éloignement apparent est survenu après que des responsables du club avaient déclaré aux médias que Shalit avait été invité à la demande d’un ex-ministre israélien.

Extrait de la déclaration du FC Barcelone:
« De la même manière que la demande de M. Shalit, le Club a également accepté celle de l’Ambassade Palestinienne d’accorder trois invitations à trois délégués palestiniens : Musa Amer Odeh, Ambassadeur de l’Autorité Palestinienne, Jibril Rajoub, président de l’Union Palestinienne de Football et le footballeur palestinien Mahmoud Al Sarsak assisteront également au Clásico au Camp Nou. »

La tentative du FC Barcelone d’établir une équivalence entre Shalit, un soldat d’occupation qui s’est fait prisonnier alors qu’il se trouvait dans un tank pendant qu’Israël imposait son blocus brutal et illégal sur Gaza, et Sarsak, qui a passé trois ans en détention et en isolement, sans inculpation ni jugement par Israël jusqu’à ce qu’il force Israël à le libérer après une grève de la faim épique de trois mois, a eu son effet inverse.

La normalisation favorise les «fausses symétrie et équilibre»

De plus, la nature des objections des Palestiniens à l’invitation Shalit étant apparemment mal comprise, la déclaration du FC Barcelone a continué à vanter les activités communes qu’il avait organisées en faveur des Israéliens et les Palestiniens au nom de «la paix et de l’harmonie» :

« En outre, lors de l’inauguration de La Masia, Centro de Formación Oriol Tort, en Octobre dernier, le FC Barcelone – par le biais de sa Fondation – a contribué au processus de paix entre Israël et la Palestine. Un total de 31 enfants, 16 Palestiniens et 15 Israéliens, s’entrainèrent pour la première fois avec les résidents de la Masia. Le but de l’exercice était de cultiver une relation sportive entre les deux groupes. »

La campagne palestinienne pour le boycott académique et culturel d’Israël (PACBI) rejette expressément de telles initiatives. Comme elle l’explique dans ses lignes directrices:

« Les événements culturels et les projets impliquant des palestiniens et/ou des arabes et des israéliens promouvant un équilibre entre les deux côtés en présentant leurs récits respectifs comme s’ils étaient comparables ou basés sur la fausse supposition que les colonisateurs et les colonisés, les oppresseurs et les oppressés sont de manière égale responsables du « conflit », sont intentionnellement trompeurs, intellectuellement malhonnêtes, et moralement répréhensibles. De tels initiatives et projets qui cherchent à encourager le dialogue ou « la réconciliation entre les deux côtés » sans aborder les exigences de justice, promeuvent la normalisation de l’oppression et de l’injustice. »

Article source : Ali Abunimah – Palestine’s Mahmoud Sarsak ‘rejects’ FC Barcelona invite to match with Israeli soldier Gilad Shalit
The Electronic Intifada

28 septembre 2012

Protestations attendues suite à l’invitation du soldat israélien Shalit par le FC Barcelone

Une manifestante tient un drapeau palestinien pendant le match de basket de l’EuroLigue entre le Regal FC Barcelone et Maccabi Tel Aviv, à Barcelone, le 5 février 2009 (Toni Garriga / EPA/Newscom)

Malgré l’opposition de militants de la solidarité avec la Palestine et de Palestiniens, le FC Barcelone a confirmé mercredi qu’il avait adressé une invitation VIP pour Gilad Shalit, le soldat de l’occupation israélienne, qui a été détenu comme prisonnier de guerre dans la bande de Gaza pendant cinq ans, afin d’assister au match de football contre le Real Madrid, à domicile au Nou Camp le 7 Octobre.

Selon le quotidien espagnol El Pais, l’invitation à Shalit, qui a été libéré il y a un an lors d’un échange de prisonniers négocié entre Israël et le Hamas, a été sollicité par un « ex-ministre » israélien.

« Cette invitation n’indique en aucune manière la position du [club] Barça dans le conflit israélo-palestinien », a affirmé une source du club à l’AFP. «En fait, n’oubliez pas que le vice-président [du club] Villarubí a reçu le Président palestinien Mahmoud Abbas en 2011 et lui a montré toutes les installations du club», a ajouté la source.

Le footballeur palestinien gréviste de la faim Mahmoud Sarsak et les clubs de Gaza se prononcent

Jeudi, le gréviste de la faim Mahmoud Sarsak qui a été détenu pendant trois ans sans inculpation ni jugement par Israël a dit : «En tant que prisonnier libéré, footballeur de l’équipe nationale palestinienne et grand fan du FC Barcelone, je condamne fermement la décision du club d’inviter le soldat israélien Gilad Shalit à un de leurs matches et je les appelle à annuler cette décision.  »

Cette déclaration de Sarsak intervient dans une lettre signée par des dizaines de clubs de football de Gaza, des associations sportives et des entraîneurs, dont l’association des fans du FC Barcelone de Gaza, et qui affirme:

« Comme l’a montré le boycott efficace des équipes sportives du régime d’apartheid Sud-Africain, le sport et la vie politique ne peuvent être séparés. Nous vous demandons de ne pas faire preuve de solidarité envers l’armée qui opprime, emprisonne et tue les sportifs palestiniens, hommes et femmes, en Palestine »

La Fondation du Qatar et Turkish Airlines sont les principaux sponsors du FC Barcelone.

Pétition: Shalit « représente » l’armée israélienne

Les militants solidaires de la Palestine en Espagne se sont fortement opposés à cette manœuvre du FC Barcelone. El Pais a cité des militants BDS ayant affirmé:

«Les manifestations [vidéo] faites pendant le match de basketball Barcelone-Maccabi Tel-Aviv [en 2011] ne seront rien comparé à ce que nous nous préparons pour le Camp Nou ».

Dès jeudi, plus de 1.000 personnes avaient signé une pétition, adressée au Président de Barcelone Sandro Rosell , postée par BDS Catalogne, s’opposant à cette mesure.
«Nous comprenons qu’il s’agit là d’un geste de bonne volonté par le club envers une personne qui a subi cinq longues années de captivité dans la bande de Gaza et qui a fait connaître son admiration pour l’équipe de Barcelone, » déclare la pétition , «Toutefois, l’ancien soldat Gilad Shalit n’est pas seulement un citoyen israélien, il est aussi un sergent-major des Forces de défense israéliennes (FDI), une armée qui, depuis 1967, occupe illégalement les territoires palestiniens de Jérusalem-Est, de Cisjordanie, de la bande de Gaza et le territoire syrien du plateau du Golan. »

Rappelant le long historique de la «colonisation, de l’’apartheid et du nettoyage ethnique» de l’armée israélienne, y compris l’attaque de 2008-2009 sur Gaza qui a tué 1.400 personnes, la pétition indique que même si Shalit ne fait officiellement plus partie de l’armée, « il représente encore symboliquement l’armée de défense d’Israël.  »

Des groupes de pression israéliens en Espagne ont déjà riposté. Masha Gabriel, rédacteur en chef du site web espagnol du groupe anti-palestinien CAMERA, a écrit une lettre à El Pais défendant la décision d’inviter Shalit et affirmant que les références à l’attaque d’Israël sur Gaza – où des familles entières de civils ont été anéanties – comme étant un «massacre» ne pouvait pas être plus «tendancieux».

Shalit sur la route de la célébrité

Shalit est connu pour être un fan de football et, selon les médias israéliens, battait souvent ses ravisseurs du Hamas au jeu vidéo FIFA Soccer sur Sony PlayStation.

Depuis sa libération il y a un an, Shalit est sur la route de la célébrité dans le cadre des efforts d’Israël en matière de relations publiques, écrivant sur Ynet :

«J’ai rencontré beaucoup de gens, visité de nombreux endroits et vécu des choses que je n’ai même jamais rêvé de vivre. Par exemple, lors des finales NBA à Miami, j’ai célébré la victoire avec les joueurs dans le vestiaire et j’ai été mouillé du champagne qu’ils ont versé les uns sur les autres.»

Aucune attention à l’égard des prisonniers et athlètes palestiniens

En revanche, la pétition de BDS Catalogne s’étonne de voir que le FC Barcelone offre « tant d’amitié et de sympathie envers le seul soldat israélien emprisonné ces dernières années en raison du conflit, en maintenant dans le même temps, un silence absolu concernant les 4660 prisonniers palestiniens actuellement enfermés dans les prisons israéliennes. « 

Elle note que:

Le club de football de Barcelone devrait savoir que, parmi les prisonniers palestiniens il y a aussi de nombreux sportifs. Le cas de Mahmoud Sarsak est particulièrement révélateur de la façon dont le régime israélien maltraite le peuple palestinien et en particulier leurs sportifs. Sarsak, qui vient de la bande de Gaza, est un joueur de football qui a joué dans l’équipe nationale palestinienne. Il a été arrêté par l’armée israélienne le 22 Juillet 2009 et a passé 3 ans de sa vie en prison en détention administrative, c’est-à-dire sans inculpation ni procès. Sarsak a obtenu sa libération le 10 Juillet 2012, après 3 mois de grève de la faim, ce qui a forcé les autorités israéliennes à reconnaître qu’il était détenu illégalement. Au cours de sa grève de la faim, durant laquelle il était proche de la mort, il a reçu le soutien d’Eric Cantona, Frédéric Kanouté, le Président de l’UEFA Michel Platini, le président de la FIFA Sepp Blatter et la FIFPro (une association internationale de joueurs professionnels de football).

Sarsak, qui s’est récemment confié à The Electronic Intifada à Gaza, a appelé les gens du monde entier à continuer leurs actions de solidarité avec les prisonniers politiques palestiniens détenus dans les prisons israéliennes.

Lettre ouverte des footballeurs de Gaza au FC Barcelone : Ne soyez pas du côté de l’oppresseur !

Gaza assiégée, Palestine occupée, le 27 Septembre 2012

Monsieur le Président Sandro Rosell,

Nous, footballeurs, athlètes, associations sportives et fonctionnaires du sport palestiniens, sommes consternés d’apprendre que la grande équipe de Barcelone va accueillir Gilad Shalit lors du Clasico, Barcelone vs Real Madrid, le 7 Octobre, alors que plus de 5000 prisonniers politiques palestiniens restent moisir [dans les prisons israéliennes], dont beaucoup en isolement, beaucoup sans aucune visite, beaucoup en grève de la faim, sans attention ni souci pour qu’ils soient libérés.

L’arrestation arbitraire de milliers de Palestiniens de Gaza, y compris la vedette Gazaouie de l’équipe nationale palestinienne de football Mahmoud Kamel Sarsak, qui a été détenu sans procès ni même explication publique de son arrestation, est un outil de routine de l’occupation israélienne. Mahmoud a seulement été libéré après une grève de la faim de 95 jours. Beaucoup d’autres sont, au moment où nous écrivons en grève de la faim dans une prison israélienne et certains sont proches de la mort. Mahmoud Sarsak a perdu 3 ans de sa carrière de footballeur et a failli mourir alors qu’il protestait avec le seul moyen possible pour lui. C’est lui qui mérite d’être invité!

Joseph S. Blatter, Président de la FIFA (Fédération Internationale de Football Association), a exprimé sa «grave préoccupation» à l’égard des pratiques israéliennes et de ses restrictions imposées aux joueurs palestiniens, en particulier ceux incarcérés dans les prisons israéliennes, ou interdits de rejoindre l’équipe nationale. Et Michel Platini a déclaré: « Israël doit choisir entre laisser le sport palestinien se poursuivre et prospérer ou alors assumer les conséquences de leur comportement. »

L’occupation militaire illégale par Israël de la Palestine et les cinq ans de siège sur la bande de Gaza ont étouffé les aspirations des hommes, des femmes et des jeunes sportifs palestiniens, depuis des décennies. Alors, où en sont les conséquences ? [Est-ce ça,] un soutien politique aux pratiques d’Israël en recevant un des soldats des forces d’occupation israéliennes à l’un des plus grands clubs du monde ?!

Les Palestiniens de Gaza soutiennent Barcelone plus que n’importe quel autre club, surtout parmi les enfants qui constituent la majorité de la population. Nous, à Gaza, avons vécu tous tellement d’épreuves sous un siège hermétique, des bombardements réguliers, et de fréquentes incursions.

L’utilisation d’une force écrasante lors de l’Opération Plomb Durci en hiver 2008-09 a rasé de larges surfaces de la bande de Gaza, dont le stade national de football de Rafah, tuant les joueurs de football Ayman Alkurd, Shadi Sbakhe et Wajeh Moshate, ainsi que plus de 1.400 autres Gazaouis. Le gardien de but de l’équipe nationale, Omar Abou Rwayyis, a été arrêté par la police israélienne en 2012 sur des accusations de terrorisme, argument utilisé pour les personnes dont la vie était dédiée au football, et non pas à la politique. De nombreuses fois l’équipe palestinienne n’a pu se réunir, s’entrainer ou participer à des tournois en raison de restrictions israéliennes illégales imposées aux déplacements des joueurs.

Nos footballeurs sont continuellement privés d’entrée ou de sortie de ce que beaucoup d’organisations des droits humains appellent la plus grande prison à ciel ouvert. Vous devez avoir à l’esprit l’exemple de l’année dernière quand Israël a refusé d’autoriser à six membres de l’équipe nationale palestinienne de Gaza de se rendre à un match contre la Mauritanie.

Comme pour tous ceux bloqués dans la bande de Gaza, le porte-parole israélien a déclaré que les joueurs s’étaient vu refuser l’accès pour « raisons de sécurité », affirmant qu’ils n’avaient pas le permis nécessaire, rappelant ainsi la « pass law» raciste, tristement célèbre, de l’Apartheid en Afrique du Sud. [Pass Law : Loi d’apartheid instituant des passeports intérieurs pour restreindre les droits de résidence et de mouvement des populations non blanches, abolie en 1986]

Il s’agit d’une politique systématique et continue à notre égard qui a décimé notre implication dans le sport international. Les incertitudes concernant ces permissions refusées de sortie et d’entrée dans la bande de Gaza et les restrictions changeantes du siège et de l’occupation israélien sont une entrave majeur et par conséquent la Fédération d’Asie de l’Ouest de football ne programme pas toujours les matchs impliquant nos équipes.

En 2007, l’équipe nationale a été empêchée de se rendre à Singapour pour jouer un qualificatif à la Coupe du Monde et a donc été éliminée, et aussi en mai 2008 pour la Challenge Cup de l’AFC (Confédération Asiatique de Football) la privant ainsi d’une qualification pour la Coupe d’Asie 2011. Les joueurs olympiques originaires de Gaza se sont vus empêchés d’entrer en Cisjordanie et les équipes de jeunes fréquemment refusées de sortie et de ré-entrée.

Lors des attaques criminelles d’Israël sur Gaza en 2009, notre stade national a été ciblé et détruit, tout comme le bâtiment de l’Association Palestinienne de football. La construction d’un nouveau stade prévue à Beit Lahiya, Gaza, a été suspendue en raison de la poursuite du siège israélien, qui interdit encore le béton de pénétrer dans la bande de Gaza ainsi que pour d’autres infrastructures sportives. Et le seul terrain gazonné de la bande de Gaza avait déjà été précédemment détruit par un missile israélien obligeant l’équipe nationale à jouer ses matchs dans un stade quasiment vide au Qatar.

Comme l’a montré le boycott efficace des équipes sportives du régime d’apartheid Sud-Africain, le sport et la vie politique ne peuvent être séparés. Nous vous demandons de ne pas faire preuve de solidarité envers l’armée qui opprime, emprisonne et tue les sportifs palestiniens, hommes et femmes, en Palestine mais plutôt de tendre la main à ces footballeurs palestiniens dont les rêves sont détruits et les opportunités brisées, entièrement à cause de la politique d’apartheid du régime israélien contre eux.

Selon les termes de Mahmoud Sarsak:

«En tant que prisonnier libéré, footballeur de l’équipe nationale palestinienne et grand fan du FC Barcelone, je condamne fermement la décision du club d’inviter le soldat israélien Gilad Shalit à un de leurs matches et je les appelle à annuler cette décision. Il y a près de 5.000 prisonniers politiques détenus dans les prisons israéliennes, souffrant quotidiennement des horribles pratiques pénitentiaires israéliennes qui violent le droit humanitaire et les conventions internationales.

Nos prisonniers, dont beaucoup sont des footballeurs et autres athlètes, subissent des méthodes et pratiques de torture psychologique et physique des plus brutales. Seuls les anciens captifs, comme moi, connaissent l’histoire complète de cette oppression et l’humiliation qui va nous hanter pendant de nombreuses années à venir. J’appelle le Barça à boycotter sa participation contre des équipes sportives israéliennes et à appeler au boycott, au désinvestissement et aux sanctions contre Israël jusqu’à ce qu’il autorise les droits fondamentaux des Palestiniens, notamment le droit de participer librement au sport et à des compétitions sportives. N’invitez pas le soldat des forces d’occupation d’Israël Gilad Shalit alors que tant de Palestiniens moisissent dans les prisons israéliennes pour le crime d’être Palestiniens souhaitant jouer au football et aux autres sports. »
Inviter Gilad Shalit est comme faire défiler un soldat des Forces de Défense d’Afrique du Sud lors d’un match de football européen durant les années 80. Aurais-tu fait cela, FC Barcelone?

Signée par

• Association des Supporters du FC Barcelone de Gaza
• Alwehda (unity) Club-Rafah
• Alasteqlal (independence) Club-Rafah
• Jamaa’i Rafah Club
• Alnuseirat Services Club
• Deir Elbalah Services Club
• Deir Elbalah Union Club
• Alsalah Charity Club
• Alwehda Club- Jabalia
• Jabalia Youths Club
• Beit Hanoun Civil Club
• Beit Lahyia Club
• Albureij Services Club
• Alaqsa Club-Alnuseirat
• Almaghazi Services Club
• Alnuseirat Sefrvices Club
• Alzawaida Youth Club
• Jabalia Union Club
• Ansaar Jabalia Club
• Alkarama Club
• Gaza Sporting Club
• RafahYouths Club
• ALtarabot Club- Deir Albalah
• Albureij Civil Club
• Alredwan Club
• Hetteen Club
• Alta3awn (Cooperation) Club
• Alwefaq Club
• Aljazeera Club
• Alyarmouk Club
• Alrayaan Club
• Albureij Youths Club
• Alrebaat Club
• Alzawaida Union Club
• Almaghazi Youths Club
• Alqarara Club
• Alataa’ Althahabi Club
• Alshaf3’ Club
• Alshareqa Club
• Canada Club
• Alqadessia Club
• Tel Alsoultaan Club
• Shatti Services Club
• Islamic Assembly Club
• Khan Younus Union Club
• Rafah Youth Club
• Sports College—Al-Aqsa University
Joueurs et entraineurs
• Mahmoud Sarsak (Joueur de l’Equipe Nationale de Palestine de Football)
• Ghassan Balaawi (Ancien entraineur de l’Equipe Nationale de Palestine de Football
• Khaled Quake (Entraineur de l’Equipe de Palestine de Football des moins de 20 ans)
• Naim Salameh (Entraineur)
• Naif Abdul Hadi (Entraineur)
• Jamal El Houli (Entraineur)
• Abdul Hai Abu Shammaleh (Entraineur)
Article source :
Ali Abunimah – Protests expected as FC Barcelona extends VIP invite to Israeli soldier Gilad Shalit
The Electronic Intifada

26 septembre 2012

Cisjordanie : Les Palestiniens demandent l’annulation d’Oslo – Khaled Amayreh

Les Palestiniens demandent l’annulation d’Oslo

Par Khaled Amayreh

Tandis que les protestations continuent dans tous les territoires occupés contre la hausse du coût de la vie, un nombre croissant de Palestiniens exigent ouvertement l’annulation des Accords d’Oslo. Signés entre l’Organisation de Libération de la Palestine (OLP) et Israël en août 1993, les accords autorisaient la création d’une Autorité Palestinienne (AP) autonome sous l’occupation militaire israélienne. Les Palestiniens espéraient que les accords finiraient par les libérer du joug israélien et conduiraient à la création d’un État palestinien indépendant et souverain avec Jérusalem-Est pour capitale.

viaCisjordanie : Les Palestiniens demandent l’annulation d’Oslo – Khaled Amayreh.

26 septembre 2012

Copé, le MRAP et le racisme anti-Blancs – Les blogs du Diplo

Copé, le MRAP et le racisme anti-Blancs

11 commentaires

Version imprimable

mercredi 26 septembre 2012, par Alain Gresh

Lors de son congrès du 30 mars-1er avril, le Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP), une organisation qui avait été tout au long de son histoire à l’avant-garde du combat contre les discriminations, adoptait un texte surprenant :

« Promouvoir des identités artificielles et “uniques”, qu’elles soient nationales, religieuses, ethniques ou raciales, conduit inéluctablement au racisme. Ces enfermements identitaires émanent des groupes dominants, mais se reproduisent dans les groupes dominés : le racisme anti-blanc en représente un avatar. Le MRAP le condamne à ce titre d’autant plus qu’il apporte une inacceptable et dangereuse non-réponse aux méfaits et aux séquelles de la colonisation. »

Cette référence au « racisme anti-Blancs », une première pour l’organisation, suscitait une réponse sur le site Rue 89, « “Racisme anti-blanc” : le texte du MRAP “préoccupant” ». Les signataires notaient

viaCopé, le MRAP et le racisme anti-Blancs – Les blogs du Diplo.

26 septembre 2012

L’émission Radio Gaza du dimanche 23 septembre 2012

L’émission Radio Gaza du dimanche 23 septembre 2012

La quatrième émission en français «Bonjour de Gaza » du dimanche 23septembre 2012, émise à partir de la radio des jeunes journalistes de Gaza, et présentée par Ziad Medoukh, a été consacrée au thème de la solidarité.

L’invitée principale était Yasmine Znaidi, présidente de
l’association « Perles de l’espoir » Elle se trouve actuellement à Gaza pour des projets associatifs. Elle a donné ses impressions sur son séjour. Elle a parlé aussi de son travail auprès des enfants et des femmes, dans cette prison à ciel ouvert.

En direct d’Ajaccio, en Corse, cinq personnes qui se trouvaient sur le bateau suédois « l’Estelle » ont appelé l’émission pour parler de leur projet de venir à Gaza, afin de tenter de lever le blocus maritime imposé par les force de l’occupation israélienne. Ce bateau est accueilli par l’association Corsica Palestina.

Les personnes qui n’ont pas réussi à écouter l’émission en direct, peuvent la suivre depuis ce lien :

http://www.ustream.tv/recorded/25639880

Pour toutes propositions, remarques et suggestions, vous pourrez envoyer des SMS au : 00972599881347, ou des courriels à l’adresse électronique : ziadmedoukh@hotmail.com

Je rappelle que vous pouvez suivre cette émission en direct et en image de chez vous, tous les dimanches à partir de 14h-heure française- sur le site: http://www.yjctv.ps

La prochaine émission, aura lieu le dimanche 30 septembre 2012, de 14 à15h, heure française, les invités seront deux médecins francophones qui vont nous entretenir de la santé dans la bande de Gaza, et de la situation sanitaire de cette région sous blocus.

Vous pourrez dialoguer en direct avec eux et avec les animateurs en appelant le: 0097282863367 lors de l’émission.

Merci beaucoup de votre participation, de vos encouragements, de votre fidélité à notre émission, et de votre confiance.

Ziad Medoukh

20 septembre 2012

« Charlie Hebdo », la liberté d’expression et l’islamophobie – Les blogs du Diplo

Charlie Hebdo », la liberté d’expression et l’islamophobie

 

jeudi 20 septembre 2012, par Alain Gresh

via« Charlie Hebdo », la liberté d’expression et l’islamophobie – Les blogs du Diplo.

20 septembre 2012

Des arrestations inacceptables – http://​www​.france​-palestine​.org – Association France Palestine Solidarité

Des arrestations inacceptables

jeudi 20 septembre 2012

Au moment où l’AFPS se lance, avec le concours de plu­sieurs asso­cia­tions démo­cra­tiques fran­çaises, dans une opé­ration sans pré­cédent en faveur des pri­son­niers poli­tiques pales­ti­niens dans les prisons israé­liennes, nous apprenons l’arrestation d’environ 70 mili­tants pales­ti­niens par les forces de sécurité palestiniennes.

La moitié des per­sonnes arrêtées avait déjà connu les prisons israé­liennes et quelques-​​uns d’entre-eux avaient par­ticipé à la longue grève de la faim du prin­temps dernier.

Ces arres­ta­tions, tout comme le maintien en détention et sans jugement de Zakaria Zubeïdi, sont d’ordre poli­tique par excel­lence, elles sont de nature à entraver les efforts de récon­ci­liation nationale et à affaiblir la demande légitime pales­ti­nienne pour la recon­nais­sance d’un état palestinien.

Les res­pon­sables israé­liens ne man­queront cer­tai­nement pas l’occasion de jus­tifier leur poli­tique de répression et d’arrestations arbi­traires en s’appuyant sur l’exemple qui vient d’être donné par les forces de sécurité pales­ti­niennes. Ces forces qui consti­tuent l’outil sécu­ri­taire de l’AP.

L’AFPS condamne avec force cette vague d’arrestations et joint sa voix à celles des ONG pales­ti­niennes comme le PCHR et ADDAMEER pour réclamer la libé­ration immé­diate de toutes les per­sonnes arrêtées, ainsi que celle de Zakaria Zubeïdi, et le respect de leurs droits.

La question des droits humains est une et indivisible.

Le Bureau National de l’AFPS

viaDes arrestations inacceptables – http://​www​.france​-palestine​.org – Association France Palestine Solidarité.

18 septembre 2012

Pétition URGENTE pour Zakaria Zubeidi et Communiqué de Presse du Fredom Theatre

Bonjour

Les Amis du Théâtre de la Liberté de Jénine vous prient – et vous remercient- de signer massivement et de façon urgente cette pétition au président palestinien pour la libération de Zacharia Zubeidi :

http://www.change.org/petitions/president-mahmoud-abbas-free-zakaria-zubeidi-2

compte tenu des éléments du communiqué de presse du Freedom Theatre ci-dessous :

Communiqué de presse du Freedom Theatre (Traduction par Les Amis du Théâtre de la Liberté de Jénine)

The Freedom Theatre, Jenin Refugee Camp, Occupied Palestine

17 September 2012

POUR DIFFUSION IMMEDIATE

Dix-neuf jours de détention par l’Autorité Palestinienne supplémentaires pour Zakaria Zubeidi, co-fondateur du Freedom Theatre : il jure de continuer sa grève de la faim et de la soif jusqu’à la mort

Zakaria Zubeidi, co-fondateur du Freedom Theatre, a été condamné aujourd’hui à encore 19 jours d’emprisonnement dans la prison de l’Autorité Palestinienne. En réponse, Zubeidi a déclaré qu’il se remettait en grève de la faim totale et qu’à partir de cet instant il ne mangerait plus, ne boirait plus et ne parlerait plus.

« Cette cour et ce juge ont pris une décision injuste envers moi » a dit Zubeidi d’une voix extrêmement faible. « J’ai passé un long temps en prison sans qu’il y ait des preuves contre moi. Ce matin le médecin m’a dit qu’il me reste trois jours à vivre si je ne bois pas. Donc cette cour a décidé de me tuer. »

Zubeidi se soutenait à un barreau pour se tenir debout. Il a enlevé sa chemise, dévoilant un torse dont on a remarqué la minceur, et a pointé les multiples blessures par balles reçues pendant ses années de combattant contre l’occupation israélienne. « J’ai été combattant pour la liberté dès ma naissance et il est injuste que je meure ici.»

“Cette décision est injuste et elle signifie que vous voulez me tuer, mais je veux choisir comment je mourrai. Dans quatre jours il y aura un convoi funèbre qui ira de Jéricho à Jénine », a conclu Zubeidi.

La femme de Zubeidi, qui assistait à l’audience, a éclaté en sanglots quand la décision a été prononcée. Elle a dit : « Ceci est une humiliation de la résistance palestinienne. Quelqu’un qui a été le leader des Brigades des Martyrs d’Al Aqsa en 2002 se trouve maintenant en train de souffrir dans une prison de l’Autorité Palestinienne au lieu d’une prison israélienne. »

Des membres du Freedom Theatre et des amis de Zubeidi de partout dans le monde assistaient aussi à l’audience. Zakaria était visiblement touché de ce soutien, faisant signe de la main et souriant à ses collègues et amis. Lorsque la séance s’est achevée, les soutiens palestiniens et internationaux se sont levés pour scander « Honte ! Honte! Le monde vous regarde ! » et « Est-ce ceci la démocratie palestinienne? Vous n’êtes pas meilleurs que les Israéliens ! »

Le juge a ordonné que Zubeidi soit détenu pendant 19 jours de plus, cédant à la partie à charge qui demandait « plus de temps pour finir l’enquête » en exposant que ces 19 jours étaient la dernière chance, pour les accusateurs, d’amener des charges contre Zubeidi.

Human Right Watch avait, dans un rapport précédemment publié, fortement critiqué le traitement du cas de Zakaria Zubeidi par l’Autorité Palestinienne. Bill van Esveld, chercheur senior de Human Right Watch a déclaré aujourd’hui : « depuis plus de 4 mois, l’AP viole les droits fondamentaux de Zubeidi à une juste procédure d’inculpation et de jugement et continue à ignorer ses déclarations selon lesquelles il a été torturé pendant les interrogatoires. Les donateurs internationaux de l’AP devraient d’urgence faire pression sur elle pour mettre fin à l’impunité et aux détentions arbitraires qu’illustre le cas de Zubeidi, alors qu’il risque sa vie en protestant contre elle.

Le Freedom Theâtre exhorte tous ses amis et ceux qui le soutiennent à faire le maximum pour exercer une pression sur les autorités afin qu’elles libèrent Zakaria. Voir l’appel à l’action sur :

http://www.thefreedomtheatre.org/news.php?id=285

“Zakaria a été la personne qui m’a motivé à rester en Palestine pour me joindre à la lutte pour la liberté, contre l’occupation » a dit Jonatan Stanczak, le Directeur Opérationnel du Freedom Theatre. « L’autorité Palestinienne a réussi là où les Israéliens ont échoué : tuer Zakaria. L’autorité Palestinienne a très bien appris sa leçon des Israéliens, jusqu’au point de prendre part elle-même à l’occupation. »

Pour plus d’informations

Jonatan Stanczak, Managing Director of The Freedom Theatre

+972(0)599017654

+972(0)543915708

jonatan

www.thefreedomtheatre.org

Remarque:

Pour plus d’informations sur les évènements antérieurs voir :le rapport de Human Rights Watch : http://www.hrw.org/news/2012/07/27/israelpalestinian-authority-theater-group-hit-both-sides

18 septembre 2012

L’émission Radio Gaza du dimanche 16 septembre 2012

L’émission Radio Gaza du dimanche 16 septembre 2012

La troisième émission en français «Bonjour de Gaza » du dimanche 16 septembre 2012, émise à partir de la radio des jeunes journalistes de Gaza, et présentée par Ziad Medoukh, s’est bien déroulée, elle a beaucoup de succès, Plus de dix appels en une heure sans oublier les appels manqués, ces appels venaient des personnes francophones depuis la France, l’Égypte, le Canada et Gaza : des étudiants, des jeunes, des solidaires et des professeurs.

Cette émission a été suivie en direct par des dizaines de personnes francophones.

Le thème principal a été : être jeune à Gaza, avec le témoignage de 4 jeunes francophones qui ont parlé de leur situation actuelle, de leurs difficultés, de leur souffrance, mais aussi de leurs rêves et de leur espoir.

Les personnes qui n’ont pas réussi à écouter l’émission en direct, peuvent la suivre depuis de ce lien :

http://www.ustream.tv/recorded/25454738

Pour toutes propositions, remarques et suggestions sur cette émission, vous pourrez envoyer des SMS au : 00972599881347, ou des courriels à l’adresse électronique : ziadmedoukh@hotmail.com

Je rappelle que vous pouvez suivre cette émission en direct et en image depuis chez vous, tous les dimanches à partir de 14h-heure française- sur le site: http://www.yjctv.ps

La prochaine émission, aura lieu le dimanche 23 septembre 2012, de 14 à15h, heure française, les invités seront deux solidaires
francophones qui se trouvent actuellement dans la bande de Gaza. Ils donneront leurs impressions sur le travail qu’ils effectuent auprès de la population civile, dans cette prison à ciel ouvert.

Vous pourrez dialoguer en direct avec eux et avec les animateurs en appelant le: 0097282863367 lors de l’émission.

Merci beaucoup de votre participation, de vos encouragements, de votre fidélité à notre émission, et de votre confiance.

Ziad Medoukh

15 septembre 2012

V demain dimanche 16 septembre 2012 à 14h heure française avec l’émission en français « Bonjour de Gaza »

RV demain dimanche 16 septembre 2012 à 14h heure française avec l’émission en français « Bonjour de Gaza »
Cette émission hebdomadaire est émise à partir de la radio des jeunes journalistes : Pour les auditeurs de Gaza, 106,3 FM, pour le public francophone partout dans le monde, il pourra la suivre en direct et en image vi internet à partir du site : http://www.yjctv.ps, . Pour vos appel depuis l’étranger et participer à cette émission: 0097282863367.